10 km des Quais de Bordeaux 2023 : Un nouveau millésime !

02 novembre 2023 à 11:46

La 19e édition des 10 km des Quais de Bordeaux ce dimanche 5 novembre 2023 suscite un énorme engouement et établira un record de participation depuis la création de l’épreuve girondine en 2003 avec plus de 5000 coureurs au départ. On fait le point avec Eric Dubus à trois jours de l’événement.

Inutile de chercher à vous inscrire aux 10 km des Quais de Bordeaux. La course girondine s’apprête à connaître un nouveau succès populaire ce dimanche 5 novembre. Si en 2022, exactement 3674 coureurs (contre 3046 en 2021) avaient rallié la ligne d’arrivée sur l’épreuve phare, plaçant le curseur à une hauteur très respectable, les chiffres se sont affolés cette année. À tel point que cette 19e édition, source d’un nouveau record, s’inscrira en lettres majuscules dans le livre d’or de l’organisation. « Nous avons passé le cap symbolique des 5000 inscriptions, se réjouit Eric Dubus, champion d’Europe de 3000 m en salle 1990 à Glasgow et ancien recordman de France du mile (3’50″33 en 1995 à Zurich), cheville ouvrière de l’événement avec Caroline Pujol, Présidente du Stade Bordelais Athlétisme, et Kévin Sourigues. Il s’agit d’un record. Il y a plus de 1500 personnes sur liste d’attente à la recherche d’un dossard. Preuve que l’événement et le parcours plaisent. C’est une grande satisfaction de faire courir autant de coureurs dans les rues de Bordeaux. »

 

Une équipe organisatrice du Stade Bordelais Athlétisme passionnée

Inscrites au calendrier « Ranking International WA » pour la toute première fois, les 10 km des Quais de Bordeaux sont devenus un rendez-vous incontournable au fil des ans, avec une date située en fin des vacances de la Toussaint qui semble appropriée. « Ça vient récompenser le travail et les efforts de toute l’équipe organisatrice ainsi que les 150 bénévoles de Stade Bordelais Athlétisme mobilisés et présents le jour de la course, qu’on retrouvera sur le semi-marathon de Bordeaux le 3 décembre prochain ». Le côté festif et l’ambiance conviviale sont évidemment des atouts forts de l’événement lancé en 2003 par le Stade Bordelais Athlétisme. Côté purement sportif, Azeddine Habz, double vainqueur sortant du 10 km (28’44 en 2021 et 29’10 en 2022) absent, plusieurs routards tricolores seront présents pour tenter d’inscrire leur nom au palmarès.

 

Les favoris se bousculent au portillon

La course s’annonce très ouverte et dense avec un plateau homogène. « Difficile de dégager un favori incontestable tellement la densité sera présente dimanche. Nous sommes heureux d’accueillir Duncan Perrillat (29’25 en 2020, finalement forfait en raison de problèmes musculaires), Maël Gouyette (29’32 en 2022), Yohan Durand (28’15 en 2022) et Maël Sicot (29’18 en 2022, 3e en 2021). Il faudra également faire attention au Britannique Rory Leonard (28’21″30 sur 10 000 m, champion d’Europe espoirs 2023) et aux jeunes pousses Jules Robin (29’34 en 2022), Pierre Boudy (30’08 en 2023) et Quentin Bronchart (champion de France juniors 2023 sur 5000 m et 10 000 m). Nous avons à nouveau une forte délégation de licenciés du Stade Bordelais Athlétisme avec notamment Jeff Lastennet (29’14 en 2022) et Alexis Turpin (29’49 en 2022), respectivement deuxième et dixième en 2022 ».

Tout ce beau monde aura toutefois fort à faire avec une concurrence tournant avec des chronos autour des 30 minutes et même en dessous, à l’instar de Simon Bédard (29’02 en 2020), Anthony Baumal (3e de l’édition 2022 en 29’16) et Adrien Pilleux (29’27 en 2022, 2e de l’édition 2021 en 29’30). L’an passé, 11 coureurs étaient descendus sous les 30 minutes et 31 sous les 31 minutes.

 

Duel Epis-Melero en perspective chez les dames

L’Italienne Giovanna Epis, douzième des Mondiaux de Budapest sur marathon (record en 2h23’46) l’été dernier, a toutes les cartes en main pour enlever le classement féminin. La fondeuse de 35 ans se présente avec un chrono de référence en 33’00, réalisé en 2021 et elle y trouvera une belle opposition incarnée par l’Espagnole Maitane Melero (32’39 en 2022). « Un beau duel en perspective en tête de course », prévient Eric Dubus.

Côté Françaises, nous suivrons Garance Blaut (33’25), vice-championne de France 2022 sur 10 km, Augustine Emeraux-Lombard, troisième de l’édition 2022 en 34’44, Ana Delahaie, troisième des Europe juniors 2023 sur 10 000 m marche, ou encore Julie Lejarraga (35’04) qui se positionneront dans la peau d’outsiders désirant bousculer la hiérarchie. Pensionnaire de l’US Talence, Marine Etienne (blessée), qui s’était illustrée en 2022 dans le temps de 34’21, ne remettra pas sa victoire en jeu.

 

Un 10 km roulant le long de la Garonne

L’épreuve s’est fait la réputation d’être rapide avec un parcours roulant propice aux bons chronos. Le tracé est une boucle de 10 km qui passe par la rive gauche et par la rive droite des Quais de Bordeaux en traversant la Garonne par le pont Jacques-Chaban-Delmas et le pont de Pierre. En revanche, le vent et la pluie pourraient ajouter une difficulté pour les coureurs. Un vent favorable aurait bien entendu un impact sur les chronos. « On va suivre les conditions climatiques, ça risque de souffler un peu », avance Eric Dubus.

 

 

Un 5km Matmut #Néspourbouger ajouté au programme

Partant du constat que tout le monde ne peut pas participer à un 10 km qui nécessite de la préparation et des capacités que tout le monde n’a pas forcément, une nouvelle distance fait son apparition : Un 5 km Matmut #Néspourbouger, non chronométré et sans classement. À travers son programme « Le Sport Très Collectif », la société d’assurance souhaite renforcer son implication sur les thématiques de l’inclusion, l’équité de traitement dans le sport et l’accessibilité à la pratique. « En collaboration avec MATMUT qui a pour mission d’encourager l’activité physique pour toutes et tous, 500 participants seront au départ », conclut Eric Dubus.

Plus d’informations sur 10kmdesquaisdebordeaux.fr

Crédits photos : Corentin Baudry / STADION

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !