A quoi devrait ressembler l’Equipe de France du futur ?

27 avril 2017 à 18:58

Portée par des Renaud Lavillenie, Kévin Mayer ou Mélina Robert-Michon, l’équipe de France a réalisé des Jeux Olympiques 2016 magnifiques avec six médailles et douze finalistes. Et force de constater que la Fédération Française d’Athlétisme a toutes les raisons d’être optimiste, puisqu’une nouvelle génération, extrêmement jeune  mais surtout incroyablement talentueuse, pointe déjà le bout de leur nez. Et s’affirme à vitesse grand V au plus haut niveau. Au point de pouvoir imaginer les athlètes qui composeront l’Equipe de France dans les prochaines années. STADION-ACTU donne un coup de projecteur sur 9 jeunes talents qui parmi de nombreux autres sont susceptibles de briller demain chez les grands.

Melvin Raffin :

Lors des qualifications des championnats d’Europe cet hiver, en mars dernier, le triple sauteur français (18 ans) a bluffé le grand public en battant le record du monde junior en salle avec 17,20 m, améliorant les 17,14 m de l’Allemand Volker Mai réalisé en 1985. Phénoménal. Une performance révélant une précocité foudroyante et le luxe de faire un peu d’ombre à son coach champion du monde Teddy Tamgho. Melvin Raffin promène un physique ordinaire mais est doté d’un mental d’acier et d’une technique bien aiguisée. Il reste encore à l’élève du chemin à parcourir s’il veut accéder au niveau où est parvenu son maître et entraîneur, champion du monde de la discipline en 2013 avec 18,04 m. L’avenir lui appartient.

Heather Arneton :

Antony Yaïch, son entraîneur est élogieux lorsqu’il parle d’elle et affirme : « Elle sera championne olympique ». Heather Arneton, tout juste 14 ans et déjà recordwoman du monde minimes du saut en longueur avec 6,57 m. Au delà de ses performance dans les bacs à sable (13,31 m au triple saut), Heather excelle sur 100m où elle a battu, il y a un mois au Texas, le record de France en 11″85. De sa propre volonté, elle suit déjà un programme nutritionnel et prend des cours particuliers. Tout est mis en oeuvre pour qu’elle réussisse et confirme sa progression à chaque sortie. Il faudra encore patienter jusqu’à ses 16 avant que l’athlète de Franconville participe à des compétions internationales pour lesquelles elle a réalisé les minima. Un conseil, retenez bien son nom.

Victor Coroller :

Il est l’une des merveilles françaises en athlétisme. Comme en atteste son palmarès sur 400m haies. Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en Chine en 2014 et champion d’Europe juniors l’année suivante avec en prime le record de France de la distance (50″13). Après une saison 2016 marquée par une élimination prématurée en demi-finales des Championnats du Monde juniors, Victor Coroller (20 ans) compte bien rebondir dans les mois qui viennent. L’élève de Marc Reuzé retrouve peu à peu ses sensations et est impatient de renouer avec la compétition après une saison hivernale entachée par des blessures.

Marine Mignon :

Championne d’Europe cadettes du 200m l’été dernier à Tbilissi (Géorgie), la sociétaire de l’Entente Sud Lyonnais a profité de cette occasion pour pulvériser le record de France de la distance avec un chrono canon de 23″35. Une belle réussite pour celle qui n’a commencé l’athlétisme que très récemment et qui se tournait initialement vers le basket. Sous la houlette de Franck Matamba, Marine Mignon progresse vite et enregistre bien les consignes. Au sein de son groupe d’entraînement, elle peut aussi profiter du soutien et des précieux conseils de sa coéquipière internationale Estelle Perrossier. La brillante lycéenne en Terminale S, de 17 ans, a un double projet : concilier études et objectifs sportifs ambitieux. Elle ne se contente pas de se réaliser sur les stades mais aussi dans le monde scolaire.

Baptiste Mischler :

Baptiste Mischler avec 3’39″58, arrive second dans l’ordre d’apparition dans les bilans français juniors du 1500 m derrière Samir Dahmani (3’38″01). Spécialiste de la distance, le vice-champion d’Europe juniors en 2015 se distingue également sur le 800m avec un record en 1’47″51. Le quatrième des Mondiaux juniors l’été dernier sur 1500m fait partie de cette nouvelle génération pétris de talent (Jimmy Gressier, Fabien Palcau), et brille aussi dans les labours, où il a glané un titre de champion d’Europe par équipe en 2015.

Yanis David :

Elle sait ce qu’elle veut. Médaillée d’or des Mondiaux juniors l’été dernier au saut en longueur, Yanis David n’a pas hésité à rallier les États-Unis et la ville de Gainesville (Floride) pour assouvir pleinement sa passion. C’est donc de l’autre coté de l’Atlantique qu’elle réalise, sans faire de bruit, des performances de haut vol. Auteur il y a une semaine d’un bond à 13,93 m au triple saut, à un petit centimètre de son record. Une chose est sûre, la ligne des 14 mètres ne devrait pas lui échapper cet été. Yanis David n’a que 19 ans, mais ne cesse de saisir les opportunités pour montrer son talent sur les deux épreuves.

Laura Valette :

Du haut de ses 20 ans, elle fait figure d’ancienne par rapport aux autres. Et affiche un palmarès extrêmement riche sur 100m haies. Championne olympique de la jeunesse en 2014 et médaillée de bronze aux championnats d’Europe juniors l’année suivante, Laura Valette est annoncée comme la relève de la discipline en France. En 2012, elle avait déjà impressionné les spécialistes en améliorant le record national minimes du 80m haies en 11″19. Si vous la croisez sur votre chemin, son visage d’ange vous inspirera beaucoup de sérénité et de calme. En revanche, sur la piste, c’est un autre personnage, beaucoup plus explosif. En progrès constant, il y a clairement du talent chez la sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme. Beaucoup de talent. Reste à le faire fructifier.

Pierre Cottin :

Déjà détenteur du record de France minimes avec 4,86 m, Pierre Cottin, 19 ans, poursuit sa progression à l’INSEP sous les conseils de Gérard Baudoin. De quoi notamment progresser dans un lieu dédié à la performance. Un groupe d’entraînement qui compte en son sein des meilleurs perchistes français, Kévin Menaldo et Baptiste Boirie. L’athlète du Cercle Athlétique des Eaux Vives, dont le record est à 5,36 m, à l’ambition de franchir de nouveaux paliers. Et de monter progressivement, malgré la forte concurrence, dans la hiérarchie nationale et tirer son épingle du jeu dans les différentes compétitions. Pierre Cottin, un garçon qu’il faudra suivre de près car il est certainement promis à une belle carrière.

Audrey Ciofani :

Dans la famille Ciofani, je demande Audrey. La championne d’Europe juniors du lancer de marteau en 2015 commence à se faire un prénom. Elle a de qui tenir. Son père, Walter Ciofani, était lui-même un excellent lanceur, finaliste des JO en 1984 et avec un record à 78,50 m en 1985. Une aisance innée transmise de père en fille, et même en filles puisque la petite sœur Juliette lance l’engin à 63,27 m en cadettes. Amoindrie par une blessure au genou l’été dernier, Audrey, recordwomen de France minimes (62,64 m) et cadettes (68,22 m) de la discipline s’est depuis remis au travail. Bien déterminée à expédier loin, très loin le marteau de 4kg.

ARTICLES RÉCENTS
Clap de fin pour Mathilde Andraud

Clap de fin pour Mathilde Andraud

La recordwoman de France du lancer du javelot Mathilde Andraud a annoncé sur les réseaux sociaux son choix de mettre un terme à sa carrière sportive pour se consacrer à son métier de kinésithérapeute. Mathilde Andraud n'oubliera sans doute jamais le 21 mai 2016....

L’athlétisme dans l’objectif de Solène Decosta !

L’athlétisme dans l’objectif de Solène Decosta !

Jamais très loin de la piste lors d'un meeting ou d'une compétition internationale, son flash crépite ! Alors que la saison d'athlétisme est à l'arrêt, Solène Decosta, photographe officielle de Stadion, nous plonge dans son grand 10 : ses dix clichés préférés parmi...

Comment l’athlétisme continue d’exister face au coronavirus ?

Comment l’athlétisme continue d’exister face au coronavirus ?

Confronté à la crise du Covid-19, le monde de l'athlétisme innove depuis plusieurs semaines pour garder le lien avec sa communauté. Comment continuer à parler d'athlétisme quand toutes les compétitions sont annulées ? Concours de perche à distance, micro-meetings,...

ÉVÉNEMENT
BONS PLANS
Offres exceptionnelles !

Toute l’année
sur toutes les grandes marques “Athlétisme et Running”

Jusqu’au 8 juin
Profitez des Running Week
Remises jusqu’à -70% sur une large sélection d’articles
Bientôt disponible !
Découvrez l’offre
sur la Nike Air Zoom Pegasus 37