Menu

All Star Perche : 6,01 m pour Duplantis, 5,94 m pour Lavillenie

Alors qu’Armand Duplantis n’est pas parvenu à améliorer son propre record du monde au All Star Perche de Clermont-Ferrand ce dimanche, Renaud Lavillenie a superbement franchi 5,94 m.

Armand Duplantis avait estimé vendredi lors de la conférence de presse que le All Star Perche serait le “bon endroit” pour établir un nouveau record du monde. Ce dimanche, le Suédois a essayé, mais la meilleure marque planétaire est restée à 6,18 m. Impérial, « Mondo » a débuté son récital plus tard que d’habitude à 5,65 m. Il ne lui a fallu qu’un essai pour effacer successivement 5,87 m, 5,94 m et 6,01 m, preuve de la confiance qui l’habite en ce moment. Duplantis entrait alors un peu plus dans l’histoire de la discipline avec cinq concours d’affilée à plus de 6 mètres. Renaud Lavillenie (2e avec 5,94 m) et l’Américain Sam Kendricks (5,87 m, 3e du jour) n’ont pu lui apporter que peu de résistance en dépit de leurs excellentes prestations.

.

Maintenant seul dans le concours, le champion d’Europe 2018 et vice-champion du monde en 2019 demande une barre à 6,19 m. Il ne parvient pas à dompter la hauteur malgré trois tentatives particulièrement engagées. Dans les vingt derniers mètres, le perchiste suédois a atteint la vitesse d’un cheval au galop : 35 kilomètres à l’heure. Piquer sa perche dans un butoir, s’élever dans les airs et s’enrouler autour d’une barre est devenu pour lui comme une seconde nature : « Les records du monde ce n’est pas sur commande mais j’ai réalisé de bonnes barres ! L’atmosphère était formidable, les spectateurs m’ont donné une énergie dingue. Clermont, c’est ma deuxième maison. Renaud a monté un super événement et je suis content de la voir à ce niveau. C’est toujours un grand plaisir de ma battre avec lui. Mon hiver est désormais fini et on ne peut pas conclure mieux qu’ici ».

.
Lavillenie à la maison

La carrière de Renaud Lavillenie a encore de beaux jours devant elle. Le champion olympique 2012, lors du meeting dont il est l’organisateur, a retrouvé le sourire dans son jardin. Le Français démarrait à 5,65 m, une barre franchie sans trembler au premier essai. Bis repetita à 5,80 m puis à 5,87 m, pour un saut qui lui offrait déjà son meilleur bond de l’hiver. Et vous croyez qu’il allait se contenter de ce résultat déjà réussi ? Ce serait mal le connaitre. Le plieur de gaule tricolore s’est élevé à 5,94 m, une hauteur qui prouve que “Air Lavillenie” ne renonce jamais.

Alioune Sene et Mathieu Collet ont confirmé leur régularité en franchissant 5,65 m dès leur première tentative. Leur dernier essai à 5,80 m était particulièrement bien engagé pour tous les deux : « C’était tellement proche, on verra aux Championnats de France Elite le week-end prochain à Liévin », a expliqué Sene. Le rendez-vous est pris. Duplantis Lavillenie

Tous les résultats, en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter