Menu

Athlètes de l’année 2017 : Le palmarès complet

L’athlétisme français s’est montré sous son meilleur jour en 2017. Ainsi, pour élire leurs champions, les fans d’athlétisme se sont mobilisés en masse sur athle.fr, avec pas moins de 10 446 votants. Un record ! Vainqueur des championnats du monde de Londres sur 800 m et médaillée de bronze au lancer du disque, Pierre-Ambroise Bosse et Mélina Robert-Michon ont été élus athlètes de l’année 2017 par les internautes. La palme des jeunes est revenue à Steven Fauvel Clinch et Cassandre Beaugrand, tandis que l’équipe de France espoirs masculine des championnats d’Europe de cross a été sacrée dans la catégorie collective.

.

ATHLÈTE FÉMININE DE L’ANNÉE 2017

Et deux qui font trois. La deuxième victoire consécutive de la discobole du Lyon Athlétisme, également sacrée en 2013, fait désormais d’elle la seule à avoir trois titres d’athlètes de l’année à son palmarès. Pour cela, elle a de nouveau décroché une médaille aux Mondiaux de Londres, en prenant la médaille de bronze, quatre ans après avoir décroché l’argent. Elle obtient 53,8 % des voix, pour un véritable plébiscite. Sa première dauphine est Adeline Roche (CA du Roannais), championne du monde de trail à Badia Prataglia au mois de mai, et créditée de 17,5 %. Championne d’Europe en salle du 400 m avant un été gâché par des pépins physiques, Floria Gueï (Entente Sud Lyonnais) se classe troisième de cette élection, avec plus de 15% des voix.

La réaction de Mélina : « Ça fait forcément plaisir. Cela clôture une belle saison. Les récompenses, c’est comme les performances, on ne s’en lasse pas. Tant mieux pour moi ! Ce qui parle le plus aux gens, je pense que ce sont les grands championnats qu’ils voient à la télévision. J’avais moi-même voté, et fait campagne, notamment pour le collectif des lanceuses à la Coupe d’Europe hivernale. Gagner deux fois de suite cette compétition, c’est quand même une grande performance, en plus d’un chouette moment ! J’espérais qu’on soit sur le podium, car cela a encore une autre saveur quand on peut le partager. »

1. Mélina Robert-Michon (Lyon Athlétisme) 53,79%
2. Adeline Roche (CA du Roannais) 17,56%
3. Floria Gueï (Entente Sud Lyonnais) 15,65%

.

ATHLÈTE MASCULIN DE L’ANNÉE 2017

C’était l’une des catégories les plus indécises, puisque pas moins de trois champions du monde de Londres postulaient. Le coup d’éclat de Pierre-Ambroise Bosse (US Créteil) lors de sa finale et sa spontanéité dans ses déclarations d’après-course ont durablement marqué les amateurs d’athlétisme. Cela lui a valu de rassembler 34% des votes. Il devance d’un peu plus de 3% le lauréat 2016 Kevin Mayer (EA Rhône-Vercors), Champion d’Europe de l’heptathlon à Belgrade (record d’Europe) et Champion du Monde du décathlon à Londres cet été. Avec 20,4 % des voix, Yohann Diniz (EFS Reims A) monte sur la troisième marche du podium, malgré une année 2017 exceptionnelle. La preuve, s’il en fallait une, de l’excellence de l’athlétisme français.

1. Pierre-Ambroise Bosse (US Créteil) 34,04%
2. Kevin Mayer (EA Rhône-Vercors) 30,87%
3. Yohann Diniz (EFS Reims A) 20,45%

.

ESPOIR FÉMININE DE L’ANNÉE 2017

Les internautes d’athle.fr ont bonne mémoire. Le record de France juniors du 10 km, qui avait valu à Cassandre Beaugrand d’être nominée cette année, datait du 31 décembre 2016. Quelques heures avant le réveillon, mais quelques jours après la clôture des votes de l’élection des athlètes de l’année 2016. La saison athlétique de la triathlète de l’AS Monaco a été discrète cet été, mais sa popularité et sa performance lui ont permis de rallier les suffrages d’un quart des votants (25,3 %).

La réaction de Cassandre : « J’étais déjà surprise de figurer dans le groupe des nominées, et je suis encore plus surprise d’avoir gagné cette élection. J’avais été plutôt en retrait de l’athlétisme cette année par rapport au triathlon, même si j’ai toujours beaucoup de plaisir à participer aux compétitions d’athlé dès que je le peux. C’est une satisfaction de voir que les gens continuent à me suivre et à me supporter dans ce que je fais. »

1. Cassandre Beaugrand (AS Monaco) 25,30%
2. Cyrena Samba-Mayela (AC Paris-Joinville/SCO Sainte-Marguerite Marseille) 17,14%
3. Mathilde Sénéchal (AJ Blois-Onzain) 15,82%

.

ESPOIR MASCULIN DE L’ANNÉE 2017

Les épreuves combinées françaises ont le vent en poupe en ce moment. Si Kevin Mayer a dû laisser son titre d’athlète de l’année à Pierre-Ambroise Bosse, son jeune camarade Steven Fauvel Clinch n’a laissé aucune chance à ses rivaux en récoltant 20,3 % des voix. Le décathlonien du SPN Vernon, champion du monde cadets avec brio et maitrise à Nairobi, se place ainsi dans les pas de ses illustres aînés.

La réaction de Steven : « Il y avait du beau monde autour de moi, avec des personnes comme Melvin Raffin ou Martin Lamou, qui sont plus connus que moi. Cela me fait très plaisir, parce qu’au décathlon, on a de la reconnaissance, mais on est peut-être moins exposés que d’autres disciplines. Être désigné espoir masculin de l’année est un honneur pour moi ! J’avais voté à cette élection, mais pas pour moi parce que ça ne se fait pas… »

1. Steven Fauvel Clinch (SPN Vernon) 20,31%
2. Melvin Raffin (Savigny Sénart Athlétisme) 17,21%
3. Louis Gilavert (Athlé Sud 77) 11,80%

.

COLLECTIF DE L’ANNÉE 2017

Tout frais champions d’Europe de cross, Jimmy Gressier (Entente Maritime Athlétique 62/US Athlétiques de Liévin), Hugo Hay (Sèvre Bocage AC), Emmanuel Roudolff-Levisse (Amiens UC), Alexis Miellet (Dijon UC), Mohamed-Amine El Bouajaji (Strasbourg Agglomération Athlétisme) et Fabien Palcau (Dijon UC) ont surfé sur leur dynamique et sur l’élan de sympathie qui les a accompagnés en Slovaquie pour rafler la récompense collective, avec 25,6 % des voix.   

La réaction d’Hugo Hay, au nom de l’équipe de France espoirs de cross : « Vu qu’on avait gagné assez largement le classement par équipes aux championnats d’Europe, on savait qu’on avait nos chances pour cette élection. Je pensais quand même que ce serait très dur face aux trailers, parce que je sais qu’ils ont une forte communauté. C’est une belle récompense pour nous tous, une récompense de notre travail et de notre état d’esprit. A chaque édition des championnats d’Europe de cross, on nous rappelle que le plus important est le classement par équipes. C’est quelque chose de très fort au niveau de la motivation. Moi-même pendant la course, j’y ai pensé quand j’étais moins bien, et je me suis arraché. Notre génération est prête à faire de belles choses. »

1. Équipe de France espoir masculine de cross country 25,57%
2. Equipe de France féminine de trail 16,07%
3. Equipe de France 4x400m féminin 14,22%

Communiqué de presse – Fédération Française d’Athlétisme

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter