Menu

Baptiste Mischler est plein de promesses

Pour sa première participation à un Meeting de Diamond League, à ParisBaptiste Mischler a fait mieux que figurer sur 1500 m en améliorant son record personnel en 3’37″17. Le vice-champion d’Europe juniors en 2015 apprécie sa progression de l’été, et avoue penser principalement aux France Elite à Albi ce week-end.

Treizième du 1500 m du Meeting de Paris remporté haut la main par le Kényan Timothy Cheruiyot, seul athlète à courir la distance en moins de 3’30 en 2018 (3’29″71), Baptiste Mischler ne cesse de progresser cet été.  Le quatrième des Mondiaux juniors en 2016 a profité de la forte concurrence pour abaisser son record personnel en 3’37″17 : « J’ai pris des risques aujourd’hui (samedi) et je ne regrette rien ». Trois jours avant sa sortie dans la réunion parisienne, il avait déjà passé un test concluant pour travailler sa vitesse à Nancy avec un chrono de 1’47″29 sur 800 m, tout de près de son record (1’47″17 en 2016) : « L’objectif était de voir comment se passe l’enchaînement des courses et j’encaisse plus tôt bien ». 

.
Focus sur Albi

À moins d’une semaine des Championnats de France Elite d’Albi (6-8 juillet), le jeune international français (7 sélections) commence à se roder et à enchaîner les belles performances. De bon augure pour la suite : « C’est une bonne préparation pour la semaine prochaine même si certaines personnes diront que ça fait un peu beaucoup. Faut arrêter avec ce mythe que c’est pas bon de trop courir, un moment en athlé faut courir pour sortir des performances. En championnat tous les athlètes de haut niveau doivent être capables d’enchaîner deux ou trois courses en l’espace de moins d’une semaine. En ce moment je me sens fort à l’entrainement, tous les voyants sont au vert mais il faut faire attention à ne pas se brûler les ailes ».

Véritable promesse du demi-fond tricolore, le Bas-Rhinois devrait plus que jamais être en course pour le podium des France Elite à Albi sur 1500 m dont il commence à parler à demi-mots « Depuis le début de la saison, on c’était dis avec le coach que les Elite seront l’objectif de la saison ». Il ne sera sans doute pas loin de la plus haute marche : « On va jouer notre carte à fond ».

Article rédigé en collaboration avec Aymeric Dupoux à Paris.

Arthur Dirou

Rédacteur / Administrateur

Inscrivez-vous à notre newsletter