Menu

Championnats de France Elite en salle : Pascal Martinot-Lagarde remporte le choc des titans

En 7″52, Pascal Martinot-Lagarde s’est imposé en homme fort sur 60 m haies devant les hurlders français qui ont offert un duel de fauves au Stadium de Miramas lors de la première journée des Championnats de France Elite.

Les ténors des obstacles se sont donné rendez-vous à Miramas pour le grand affrontement national. En jeu, trois fauteuils pour les Championnats d’Europe en salle de Glasgow début mars. Autant dire que le faux pas était interdit pour les hurdlers français. Dans ce contexte, pas question de se freiner ou de cacher son jeu en séries : Wilhem Belocian (7″63), Pascal Martinot-Lagarde (7″68), Aurel Manga (7″69) et Kevin Mayer (7″77) ont tous prouvé qu’ils étaient prêts pour la confrontation. Une heure plus tard, le plateau présenté sur ce 60 m haies avait de quoi présager une finale au sommet nous tenant en haleine. Et ce fut le cas !

.
Une finale de feu

Un suspense à couper le souffle dans un Stadium de Miramas aux anges devant pareille production. Sur la ligne, PML l’a emporté haut la main en 7″52, synonyme de deuxième meilleure performance européenne de l’année. Second de la finale l’hiver dernier à Liévin, le champion d’Europe de Berlin a cette fois mis tout le monde d’accord en assumant son statut de favori : « C’est la première fois que j’abordais un championnat de France en n’étant pas trop sûr de moi. J’ai le nez qui coule, mal au crâne, et je n’ai qu’une envie, c’est d’aller me coucher. A l’échauffement, je ne sentais pas que je pouvais faire un gros chrono. J’ai arrêté de penser à la technique et à mon état, pour entrer en mode guerrier. Au final, je suis champion de France, donc je suis content ». Derrière, Aurel Manga a signé dans son sillage un très bon 7″57, alors que Wilhem Belocian a pris le bronze en 7″63. Le choc au sommet entre les meilleurs tricolores a tenu ses promesses sur le plan chronométrique. Jamais le dernier à faire le spectacle, Pascal Martinot-Lagarde s’est amusé avec le public après sa victoire dans une épreuve où l’on aurait bien vu Dimitri Bascou et Garfield Darien, absents, contrarier les plans du trio de médaillés. Le sociétaire de l’ES Montgeron Athlé remporte sa première bataille… et repart en guerre : « En plus, 7”52, c’est un chrono qui permet quasiment à chaque fois d’être sur le podium aux championnats d’Europe. À Glasgow, il faudra être très fort, parce qu’Orlando Ortega fait une super saison jusque là, mais je suis vraiment persuadé qu’on peut refaire un triplé français comme en 2015 ! ». 

Alors que PML est assuré de faire partie du voyage en Ecosse, Aurel Manga et Wilhem Belocian semblent en ballottage favorable dans la course à l’Euro. De son côté, Kevin Mayer a quasiment dit adieu à ses rêves d’Europe sur 60 m haies. Sixième en 7″84, le recordman du monde du décathlon a toutefois montré qu’il peut dans un bon jour venir titiller tous ces spécialistes. Engagé également à la perche dimanche, le combinard tricolore pourrait valider son billet pour Glasgow à condition de terminer à l’une des trois premières places du championnat et de bondir au moins à 5,70 m. Le défi est à la portée de son talent.

Retrouvez les photos des Championnats de France Elite à Miramas, en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter