Championnats d’Europe juniors : Martin Lamou crée la surprise

23 juillet 2017 à 20:19

Incroyable dernière journée pour les Bleuets à Grosseto qui sont allés chercher deux nouveaux titres, avec Martin Lamou au triple saut et Wilfried Happio au 400 m haies. Avec les médailles d’argent d’Alexis Phelut et, des relais 4×100 m féminin et 4×400 m masculin, ainsi que le bronze de Melvin Raffin, de Louis Gilavert et de Romain Gavillon, la France termine la compétition avec douze breloques.

En l’espace de quelques minutes vers 16h30, pas moins de deux médailles d’or ont atterri dans l’escarcelle tricolore. Le sport c’est avant tout de l’émotion. On a plutôt été bien servi. Meilleur performeur du continent cette année déjà, Wilfried Happio a assis sa domination sur le 400 m haies en décrochant le titre sur la discipline en 49″93. Il devient le premier junior de l’Hexagone à briser la barrière des 50 secondes, effaçant des tablettes nationales la marque de Victor Coroller (50″13). Le Français n’avait pas d’adversaire à sa mesure puisqu’il s’est même permis de lever les bras avant la ligne. C’est grâce à une belle dernière ligne droite que le hurdleur construit sa victoire dans ce championnat. Des moments d’athlétisme tricolore comme on les aime.

.

Martin Lamou a saisi sa chance

Si Wilfried Happio était attendu à pareille fête, Martin Lamou, lui, n’arrivait pas en Italie avec une pancarte de favori dans le dos. Pourtant, tout n’avait pas commencé comme prévu avec un premier bond mordu. Mais c’est finalement quand les choses sérieuses ont démarré que le champion de France en salle cet hiver est véritablement entré en action. A son deuxième essai, il fait voler en éclats son record personnel de soixante-trois centimètres pour le porter à 16,97 m (+0,7 m/s). Incroyable. Voilà une mesure qui l’amène sur le toit de l’Europe aux dépens de l’Italien Andrea Dallavalle (16,87 m) pourtant aidé par un public acquis à sa cause. Le premier titre de la discipline pour un Français aux Europe. Martin Lamou décroche son deuxième titre de champion d’Europe après avoir glané celui de la catégorie cadets l’année dernière à Tblissi.

Le sociétaire de Bordeaux Athlé écrase au passage la meilleure performance européenne de la saison établie par son camarade d’entraînement Melvin Raffin à 16,85 m, grandissime favori. En effet, dans un concours d’une incroyable densité, le recordman du monde juniors est resté dans l’ombre alors qu’il aurait mérité la lumière, montant sur la troisième marche du podium avec bon sixième saut à 16,82 m (-0,4 m/s).

Quentin Mouyabi, le troisième français en lice dans cette finale du triple saut, termine au pied du podium en améliorant par deux fois son record personnel lors de ses deux premières tentatives : 16,06 m (+0,4 m/s) puis 16,40 m (+0,1 m/s). Point noir : l’athlète entrainé par Teddy Tamgho s’est blessé sur son cinquième saut.

...

Alexis Phelut et Louis Gilavert à l’honneur

Le 3000 m steeple est bien connu pour être un grand pourvoyeur de médailles pour la France dans les compétitions internationales. Ce dimanche n’a pas dérogé à la règle. Alexis Phelut et Louis Gilavert, qui faisaient parti des athlètes les plus attendus de la délégation française, dérochent l’argent (8’53 »73) et le bronze (8’57 »12). Les deux Français n’ont pas laissé la place en suspense, en se plaçant dès les premiers hectomètres en tête de la course, avant que l’ovni norvégien Jakob Ingebrigtsen, titré hier sur 5000 m, n’accélère la cadence à quatre tours de l’arrivée. Tolga Camdeviren rentre également dans le top 8 avec la septième place (9’07″71).

Malheureusement, Benjamin Robert (800 m) et Leila Hadji (1500 m), les deux autres spécialistes du demi-fond engagés en finale n’ont pas pu suivre la trace de leurs camarades, terminant respectivement au sixième (1’49″82) et au septième rang (4’22″36). Côté lancers, Maxime Nallet réalise 52,91 m et se classe dixième de la finale au lancer du disque.

.

Ludovic Besson, médaille d’or du courage

Il est parti bille en tête pour décrocher un podium mais le sort en aura décidé autrement. Dix jours après le sacre mondial de Steven Fauvel Clinch chez les cadets, le décathlon français a encore été sur le point d’être mis à l’honneur à l’échelon européenne. Ludovic Besson termine à la pire des places : la quatrième. Le vice-champion du monde cadets en 2015 signe un total magnifique de 7823 points, notamment obtenu grâce à une régularité dans ses performances lors de ses dix travaux avec pas moins de trois records personnels réalisés la veille (voir notre article).

Deuxième à mi-parcours, le Français boucle aujourd’hui son 110 m haies en 14″39, à huit centièmes de sa meilleure marque. Le combinard tricolore enchaine ensuite avec le lancer du disque, et fait voler son engin à 45,74 m à sa troisième tentative, reculant à la troisième place du classement provisoire. Son premier essai, non mesuré aux alentours des quarante-sept mètres, lui laissera sans doute quelques regrets. En franchissant une barre à 4,50 m, record personnel égalé, il restait toujours dans la course au podium. Mais lors du lancer du javelot une douleur au coude vient saper toute chance de médaille, ne validant qu’un jet à 47,93 m. Sa détermination à toute épreuve impressionne et il boucle le 1500 m en 4’53″88, terminant à une distance raisonnable du podium (179 points). Dans ce décathlon, Makenson Gletty se classe neuvième avec un beau total de 7515 points.

.

Le bronze fait le bonheur de Romain Gavillon

Pour trouver la dernière médaille individuelle, c’est du côté du sautoir à la perche qu’il faut se tourner. Pierre Cottin qui visait une breloque n’a pas atteint son objectif et termine quatrième en passant 5,10 m puis 5,25 m à son premier essai, avant de connaitre trois échecs à 5,35 m. Rageant, surtout quand on sait que c’est à cette hauteur que se jouait le podium. Romain Gavillon, qui franchit cette barre à son premier essai, peut en témoigner largement, le Clermontois décroche la médaille de bronze d’un concours remporté par l’intouchable américano-suédois Armand Duplantis (5,65 m). Angélica Berriot termine à une honorable sixième place en longueur grâce un bond record à 6,22 m (+0,3 m/s) lors de son ultime tentative.

.

Deux relais argentés

Après sa grosse déconvenue et sa cinquième place de la veille sur le 200 m, Estelle Raffaï, accompagnée par ses coéquipières, Éloïse De La Taille, Sarah Mingas et Marine Mignon, s’est relevée en allant chercher la médaille d’argent sur le relais 4×100 m. Créditée du quatrième temps (44″50) des séries un peu plus tôt dans l’après-midi, l’équipe de France féminine a accéléré la cadence en finale (44″03) pour terminer derrière une solide équipe d’Allemagne (43’’44). Son homologue masculin (William Reppert, Melvin Raffin, Ryan Zeze et Abdoulaye Dramé), avec des passages de témoin perfectibles aurait pu monter sur le podium mais se contente de la cinquième place en 39″88.

En finale du relais 4×400 m, les relayeuses (Léna Kandissounon, Marine Mignon, Camille Seri et Kalyl Amaro) se classent cinquième en 3’34″54 alors que le quatuor masculin (Fabrisio Saidy, Téo Andant, Lidji Mbaye et Wilfried Happio) termine en beauté avec une deuxième place en 3’09″04. La victoire revient à l’Italie en 3’08″68.

ARTICLES RÉCENTS
Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Nicolas Navarro : « Je ne me fixe pas de limites sur marathon »

Douzième des JO de Tokyo en 2021 et cinquième des Championnats d'Europe de Munich sur marathon en août dernier, Nicolas Navarro a décidé de se consacrer pleinement à l'athlétisme afin de franchir un cap et viser une carrière internationale grâce notamment au soutien...

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

Marathon de Berlin : Eliud Kipchoge, le retour du roi

La star kényane Eliud Kipchoge sera de retour sur les lieux de son exploit majuscule au Marathon de Berlin ce dimanche 25 septembre, où il a battu le record du monde en septembre 2018 (2h01'39). Le triple vainqueur de l'épreuve s'élancera comme le grandissime favori...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Adios Pro 3
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Gel-Kayano 29

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !