Menu

Championnats d’Europe : L’argent du bonheur pour Alexandra Tavernier

Alexandra Tavernier décroche la médaille d’argent au marteau avec un nouveau record de France à 74,78 m ce dimanche aux Championnats d’Europe de Berlin. Pour cette dernière soirée de compétition, Renaud Lavillenie obtient la médaille de bronze à la perche avec 5,95 m, d’un concours survolé par le Suédois Armand Duplantis (6,05 m).

Brillante lors des qualifications du lancer du marteau, où elle n’avait eu besoin que d’un jet pour valider son ticket pour la finale, Alexandra Tavernier a débuté sa finale sur la lancée. A savoir en effaçant le record de France de Manuela Montebrun (74,66 m), qui datait du 11 juillet 2005, avec un jet à 74,78 m : « Mon premier jet  ? Magistral ! Franchement, je vais devoir changer pas mal de mots de passe ! La manière dont j’ai lancé, avec l’intensité produite, sans prétention, waoouhh ». Une entame extraordinaire qui ne suffisait pas à décrocher le titre car la Savoyarde ne pouvait rien face à la à la recordwoman du monde Anita Wlodarczyk : « J’aurais peut-être pu faire encore mieux mais Anita est une grande grande dame du marteau et a réussi à repasser devant moi. Mais ce n’est que du bonheur ! Si j’ai pensé à l’or ? J’ai quand même été en tête un certain temps (rires) donc un peu ». La Polonaise aura juste eu besoin d’un jet pour s’échauffer avant d’expédier son marteau à 78,94 m. Mais pour la Savoyarde, après sa longue traversée du désert lors de laquelle elle hésita même à continuer sa carrière, cette médaille d’argent valait de l’or.

A 24 ans, la Française a su se remettre la tête à l’endroit, trouvant un nouvel équilibre en «s’exilant» en Bretagne, à Lannion. Bien dans sa tête et dans ses études, elle qui est en deuxième année de psychologie, la médaillée de bronze des Mondiaux 2015 se réjouissait, évidemment, de cette renaissance : « L’année a été vraiment bonne. Je ne réalise pas trop avec ce record de France et cette médaille. Il va me falloir du temps pour redescendre sur terre ».

.
Renaud Lavillenie vaincu par une jeunesse éblouissante 

Auteur d’un malheureux zéro il y a deux ans à Amsterdam, Renaud Lavillenie a décroché la médaille de bronze. La finale du saut à la perche a offert un spectacle rare et d’un suspense formidable. À Berlin, le Français a été dominé par une jeunesse flamboyante menée par le Suédois Armand Duplantis (18 ans), qui améliore son propre record du monde juniors avec 6,05 m, et par le Russe Timur Morgunov (21 ans), qui franchit 6 mètres pour la première fois de sa jeune carrière. Un podium de haute volée : « Ce n’est pas surjoué. C’est l’un des rares perchistes dont je peux dire que je le considère comme mon petit frère. On vient de vivre un truc de ouf. On a pas mal échangé durant la journée avec lui. L’objectif était d’être côte à côte sur le podium. Après, on verrait ! ». Armand Duplantis a rendu une copie parfaite en franchissant notamment 5,85 m, 5,90 m, 5,95 m, 6,00 m et 6,05 m au premier essai. Et oui, si on veut battre le roi, on n’a pas le droit à l’erreur.

Inscrivez-vous à notre newsletter