Menu

Championnats d’Europe en salle : Floria Gueï en or sur 400m

Nouvelle médaille pour la délégation française. Énorme sensation à Belgrade avec la victoire de Floria Gueï qui décroche la médaille d’or sur 400 m. La Lyonnaise a fait montre d’un gros caractère pour décrocher le titre en 51″90 au terme d’une vive bataille dans le dernier tour. 


   La médaille : Floria Gueï


Finale du 400m :

Ça devait être le jour de Floria Gueï et ça l’a été. Elle a offert à la France une première médaille d’or sur la piste de la Kombank Arena de Belgrade. Deuxième à la sortie du dernier virage, au coude à coude avec la Suissesse Léa Sprunger (5ème en 53″08), la Française a lancé une attaque décisive dans les cinquante derniers mètres pour s’imposer en 51″90. Floria a réalisé un tour de piste équilibré et a fini fort. Derrière, la Tchèque Zuzana Hejnová (52″42) et la Polonaise Justyna Święty (52″52) complètent le podium. En 2017, la spécialiste du 400m n’aura connu aucune défaite de la saison hivernale. Elle améliore à cette occasion son record personnel qui était de 51″99 à Metz début février. 

Après quelques heures de repos, la protégée de Djamel Boudebibah chaussera à nouveau les pointes demain. Et tentera de conserver le titre sur 4x400m acquis à Prague en 2015. Pour cela, elle peut compter sur ses camarades Raharolahy, PerrossierSananes et Bertheau.


L’épreuve du jour : 60m


Demi-finales du 60m :

Marvin René s’arrête au stade des demi-finales sur la ligne droite. Le sociétaire du SCO Ste Marguerite à Marseille a connu une mise en action délicate et n’a pas réussi à faire la différence dans la deuxième partie de course. Il prend la cinquième place de la course en 6″70. La première place revient au Britannique Theo Etienne en 6″59.


 L’athlète : Sofiane Selmouni


Finale du 1500m :

Si tout se jouait à l’emballage, on pouvait légitiment surveiller Sofiane Selmouni. Vainqueur sur la distance lors du championnat de France Elite en salle il y a deux semaines à Bordeaux. Au milieu de peloton pendant toute la course, le Français n’a pas réussi à trouver l’ouverture dans la ligne droite opposée. Et a coincé dans les cent derniers mètres. Il termine sixième en 3’46”70. Le titre revient au Polonais Marcin Lewandowski (3’44”82) devant le Suédois Kalle Berglund (3’45”56) et le Tchèque Filip Sasinek (3’45”89). Le Français n’a pas grand-chose à regretter.


Zoom sur les Bleus


 Demi-finales du 800m :

Victorieuse hier de sa série du 800 m, Clarisse Moh ne sera pas conviée à la finale demain soir. Dans une course tactique avec passage au 400m en 1’02″96, la Française, dans le coup pendant cinq cents mètres, n’a pas été en mesure de suivre le rythme des meilleures dans l’emballage final. Elle termine cinquième de sa demi-finale en 2’04″85. La compétition s’arrête également là pour Paul Renaudie cinquième également de sa demi-finale en 1’49”26 qui n’a pas pu prendre l’une des trois premières places qualificatives. La Bordelais a coincé dans les deux cent derniers mètres et a assisté sans pouvoir réagir à la violente attaque du Polonais Adam Kszczot deuxième de cette demi-finale et grand favori pour le titre européen.

Heptathlon :

En costaud, Kévin Mayer a bouclé la première journée de l’heptathlon avec un total de 3571 points, qui lui permet de virer en tête au classement provisoire. Le vice-champion olympique du décathlon compte désormais 125 unités d’avance sur l’Espgnol Jorge Urena. Si Kévin continue sur sa lancée, le record de France de Christian Plaziat (6418 points  en 1992) semble lui tendre les bras. Au premier jour de compétition, il a égalé son record personnel au 60 m (6″95), sauté 7,54 m à la longueur, lancé le poids à 15,55 m sa meilleure performance de la saison, et bondi à 2,10 m à la hauteur. Une performance qu’il n’avait plus réussie depuis 2010. Parti sur de bonnes bases ce matin, Bastien Auzeil a connu une deuxième partie de journée compliquée. Il vire en quinzième position avec 3053 points. 

Après deux journées, la délégation française compte désormais deux médailles. Demain est un autre jour et la moisson n’est peut-être pas finie, avec en point d’orgue le dénouement de l’heptathlon et les deux relais 4x400m tricolore. Et pourquoi ne pas décrocher la plus belle des médailles, pour conclure en apothéose cet Euro.

Arthur Dirou
Rédacteur / Administrateur

Instagram