Menu

Clémence Calvin et Kevin Mayer élus athlètes de l’année 2018

Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer et la vice-championne d’Europe du marathon Clémence Calvin ont été sacrés athlètes de l’année, lors d’une élection organisée par la FFA qui a mobilisé plus de 13 000 votants sur athle.fr, un record, et pour laquelle plus de 96 000 suffrages ont été comptabilisés sur les pages Instagram, Twitter et Facebook de la FFA*. Dans la catégorie espoirs de l’année (athlètes de – de 20 ans), ce sont les spécialistes du steeple Baptiste Guyon et Léna Lebrun qui ont été plébiscités, alors que l’équipe de France de cross espoirs hommes a été élue collectif de l’année.

.
Athlète féminine de l’année : Clémence Calvin

Entre deux spécialistes du demi-fond et du fond, il était écrit que la victoire se jouerait dans la dernière ligne droite, avec du suspense jusqu’au bout. Parmi toutes les catégories de cette élection, Clémence Calvin et Rénelle Lamote, toutes les deux médaillées d’argent lors des championnats d’Europe de Berlin, ont été départagées par le plus petit écart. Au final, avantage à la marathonienne, auteure de débuts brillants sur la distance avec un chrono de 2h26’28’’. Avec 28,27 % des suffrages, la sociétaire de Martigues Sport Athlé a fait le plein de voix sur athle.fr, alors que la spécialiste du 800 m de Pays de Fontainebleau termine avec 27,17 %, notamment grâce à une forte mobilisation de ses supporters sur les réseaux sociaux. La lanceuse de marteau Alexandra Tavernier (Annecy Haute Savoie Athlétisme), également deuxième en Allemagne avec le record de France à la clé, monte sur la troisième marche du podium avec 18,96 %.

La réaction de Clémence Calvin : « Je ne m’attendais pas spécialement à être élue athlète de l’année. Après l’ouverture des votes, ma mère n’arrêtait pas de me demander si j’avais relayé l’information sur les réseaux sociaux. Mais je me suis dit que j’allais y aller au petit bonheur la chance. Je ne voulais influencer personne. Je prends ce résultat final comme une superbe reconnaissance de la part de la famille de l’athlétisme. Je n’étais pas peu fière en l’apprenant. C’est d’autant plus touchant que le vote était organisé par la fédération. »

Le podium :

1. Clémence Calvin (Martigues Sport Athlé) – 28,27%
2. Rénelle Lamote (Pays de Fontainebleau Athlétisme) – 27,17%
3. Alexandra Tavernier (Annecy Haute Savoie Athlétisme) – 18,96%

.
Athlète masculin de l’année : Kevin Mayer

Deuxième l’an dernier derrière Pierre-Ambroise Bosse, Kevin Mayer (EA Rhône Vercors 26/07 et désormais Montpellier Athlétic Méditerranée Métropole) décroche cette année la timbale à la faveur de son extraordinaire record du monde du décathlon lors du Décastar en septembre, avec 9126 points. Une performance en forme de renaissance et d’apothéose, un peu plus d’un mois après son zéro à la longueur lors des championnats d’Europe de Berlin. Egalement champion du monde en salle de l’heptathlon, le spécialiste des épreuves combinées, déjà sacré champion des champions France par le journal L’Equipe fin décembre, a largement dominé les débats lors de cette élection en recueillant à lui seul plus de la moitié des suffrages (52,53 %). Derrière, les autres athlètes se tiennent tous dans un mouchoir de poche. Et Jimmy Gressier (US Athlétiques de Liévin), qui a conservé son titre de champion d’Europe espoirs de cross début décembre, réalise une petite surprise en se hissant à la deuxième place avec 8,19 %, juste devant le médaillé de bronze sur 800 m de Berlin Pierre-Ambroise Bosse (7,69 %), licencié au Lille Métropole Athlétisme.

La réaction de Kevin Mayer : « Ça fait toujours plaisir d’être élu athlète de l’année, surtout qu’il y a eu de gros résultats cette année avec les médaillés des championnats d’Europe de Berlin, où je me suis raté. Les gens ont mis en valeur mon record du monde. En 2017, avec mon titre mondial, les épreuves combinées avaient été bien mises en avant. En 2018, on a encore franchi une étape. Le grand public commence à s’y intéresser, mais je ne suis pas encore rassasié. J’espère obtenir toujours plus de résultats pour que le décathlon soit sur le devant de la scène. »

Le podium :

1. Kevin Mayer (Montpellier Athletic Méditerranée Métropole) – 52,53%
2. Jimmy Gressier (US Athletiques de Liévin) – 8,19%
3. Pierre-Ambroise Bosse (Lille Métropole Athlétisme) – 7,69%

.

Espoir féminine de l’année : Léna Lebrun

Léna Lebrun a pu compter sur des réseaux efficaces durant toute la durée du vote, puisqu’elle devance assez largement Emma Brentel et Alessia Zarbo au terme d’un scrutin très ouvert. La demi-fondeuse du SA Montbrisonnais a ainsi collecté 18,51 % des bulletins, récompensant sa belle saison estivale. Championne d’Europe cadettes du 2000 m steeple à Györ, record de France de la catégorie à la clé, elle a également pris la sixième place des Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires en octobre. La deuxième place revient à la perchiste du Racing Club Nantais Emma Brentel, médaillée d’argent des Europe cadets, mais aussi des JOJ dès sa première année chez les cadettes, et créditée de 11,4 % des suffrages. La spécialiste du 3000 m Alessia Zarbo (Espérance Antibes) a devancé in extremis une autre perchiste, en la personne d’Alice Moindrot (US Berry), pour prendre la troisième place avec 10,84 %.

La réaction de Léna Lebrun : « J’avais moi-même voté, mais ce sont surtout mes parents qui se sont chargés de faire campagne en ma faveur ! Je ne m’attendais pas du tout à gagner, car j’étais déjà surprise d’être dans la liste. Je l’ai appris alors que j’étais en cours, je recevais des notifications sur mon téléphone, je me demandais ce qu’il se passait. C’est très encourageant pour moi d’avoir été élue ! »

Le podium :

1. Léna Lebrun (SA Montbrisonnais) – 18,51%
2. Emma Brentel (Racing Club Nantais) – 11,40%
3. Alessia Zarbo (Nice Côte d’Azur Athlétisme) – 10,84%

.
Espoir masculin de l’année : Baptiste Guyon

Lui aussi est un adepte des barrières et des fosses de steeple, comme sa camarade Léna Lebrun. Baptiste Guyon a également décroché le titre honorifique d’espoir de l’année. L’athlète du Romorantin AC a réalisé un très joli score avec 21,49 % des voix, devançant assez nettement ses rivaux. Champion d’Europe du 2000 m steeple cadets à Györ et deuxième des JOJ de Buenos Aires, il a impressionné les internautes en améliorant le record de France de sa discipline dans sa catégorie en Hongrie. Deuxième, David Kuster (Pays de Colmar Athlé) a raflé plus de 12 % des voix (12,64 %), grâce à son record de France juniors du 10 km marche. La troisième place est pour Baptiste Thiery (JS Franciscaine), vainqueur des Jeux olympiques de la jeunesse à la perche et crédité de 11,52 % des suffrages.

La réaction de Baptiste Guyon : « C’est une super satisfaction pour moi ! Quand la liste est sortie, j’avais relayé l’information, et comme j’ai connu une bonne année en 2018, je savais que je ferais partie des favoris. Mais il y avait d’autres gars avec de sacrées performances aux JOJ et aux Mondiaux juniors, donc je ne m’attendais pas à gagner. »

Le podium :

1. Baptiste Guyon (AC Romorantin) – 21,49%
2. David Kuster (EFS Reims Athlétisme) – 12,64%
3. Baptiste Thiery (Jeunesse Sportive Franciscaine) – 11,52%

.
Collectif de l’année : Equipe de France espoir masculine de cross

Déjà lauréats de cette élection en 2017, les crossmen espoirs ont de nouveau raflé la mise, avec 29,1 % des voix. L’état d’esprit solidaire et convivial de Jimmy Gressier et sa bande (Hugo Hay, Fabien Palcau, Louis Gilavert, Yann Schrub, Yani Khelaf) suscitent l’adhésion du grand public, notamment sur les réseaux sociaux, qui comptaient pour la première fois cette année dans le mode de scrutin. La date de l’élection, leur performance étant encore toute fraîche dans l’esprit des électeurs, a sans doute joué aussi en leur faveur. La troisième place est également revenue à des spécialistes des labours : Alexis Miellet, Rénelle Lamote, Mahiedine Mekhissi et Johanna Geyer Carles ayant récolté 14,54 % des voix grâce à leur médaille d’argent lors du relais par équipes à Tilburg début décembre. Entre eux se sont intercalées les relayeuses du 4×400 m (Eléa-Mariama Diarra, Floria Gueï, Estelle Perrossier, Deborah Sananes, Agnès Raharolahy), vice-championnes d’Europe à Berlin au mois d’août, et vers qui 24,77 % des votants se sont tournés.

La réaction de Fabien Palcau, membre de l’équipe de France espoirs de cross : « Au-delà de la reconnaissance du milieu, ce qui nous plaît, c’est de véhiculer des valeurs d’entraide et de dépassement de soi, qui vont au-delà de la performance à l’instant T. Si cela peut impacter les gens autour de nous et même tous ceux qui nous suivent, c’est super ! C’est en tout cas cela que l’on veut transmettre à travers notre collectif, dans le sport, mais aussi dans la vie personnelle ou professionnelle de chacun. »professionnelle de chacun. »

Le podium :

1. Equipe de France espoir masculine de cross – 29,10%
2. Equipe de France 4 x 400 m féminin – 24,77%
3. Equipe de France de relais mixte de cross – 14,54%

Inscrivez-vous à notre newsletter