Menu

Jéremy Lelièvre : Objectif 8000 points

Parmi les combinards français, Jérémy Lelièvre n’est pas le plus connu. Mais le décathlonien du SPN Vernon, détenteur d’un record à 7911 points, aspire dès cet été à franchir pour la première fois de sa carrière la barre symbolique des 8000 points. Après avoir tout remporté en catégorie jeunes, l’athlète de 26 ans veut confirmer les espoirs placés en lui depuis plusieurs saisons. Pour cela, il peut s’appuyer sur de solides performances en courses. Le Veronnais possède une impressionnante marge de progression, notamment au saut à la perche et au saut en hauteur qui devrait l’emmener plus haut encore dans les années à venir.

.

Une belle expérience du haut niveau

Victime d’un claquage aux ischio-jambiers fin décembre, Jérémy Lelièvre a vu sa préparation perturbée et sa saison hivernale compromise. Mais l’athlète normand a su se hisser à son meilleur niveau pour monter sur la deuxième place du podium de heptathlon (record à 5997 points) des Championnats de France Elite en février : « Je tire un bilan plutôt positif de mon hiver. Un podium aux championnats de France Elite est toujours bon a prendre. Il y a eu des choses intéressantes qui me permettent de partir sur de bonnes bases pour cet été ».

L’Eurois a déjà une belle expérience du haut niveau avec pas moins de 15 sélections internationales : « Le niveau européen est très dense. Pour le niveau mondial il faut ajouter quelques américains et le Canadien Damian Warner ». Il a notamment participé aux championnats du Monde en salle à Portland en 2016 : « Ma huitième place n’a pas été une surprise puisque c’était l’objectif que je m’étais fixé en allant là-bas. J’aurai aimé faire un meilleur total mais ce fut une très belle expérience avec un nouveau titre pour le jeune retraité Ashton Eaton » ajoute le Veronnais.

.

Plus fort que Kévin Mayer en cadets

A la lecture de son palmarès, on découvre que le pensionnaire au pôle Espoir de Rouen a décroché le titre national dans toutes les catégories d’âge. Révélé en 2007 lors des championnats de France à Tours, Jéremy Lelièvre s’empare du record de France cadets (7263 points) devant un certain Kévin Mayer : « J’ai obtenu ma première médaille en 2007 chez les cadets avec une médaille de bronze au décathlon. Avant de gagner le titre et de battre le record de France l’année suivante. Kévin Mayer m’avait tiré sur le 1500m pour aller le battre » dit-il en riant.

Le protégé de Nicolas Delahaye tient des propos très élogieux concernant le tout frais recordman d’Europe de l’heptathlon : « Kévin est un exemple et une source de motivation » assure l’athlète de 26 ans. « Il a un parcours exemplaire et représente bien l’esprit qui règne dans les épreuves combinées comme l’esprit d’équipe ou le dépassement de soi » continue-t-il, en ne tarissant pas d’éloges.

.

Objectif : 8000 points au décathlon et plus si affinités…

Aujourd’hui, il est un des meilleurs spécialistes français de la discipline. Derrière Kévin Mayer, ils sont au moins quatre à pouvoir tirer leur épingle du jeu pour postuler aux Mondiaux de Londres (5-14 août). Mais seuls trois athlètes par pays sont sélectionnables. Pour cela il faudra réaliser 8100 points au décathlon : « Ça fait quelques années que je bute sur cette ligne des 8000 points. J’espère que ce sera pour cet été. Je sais que j’en suis capable ».

Pour cela il pense avoir « une certaine marge dans chaque épreuve. Mais en particulier sur le saut à la perche et le saut en hauteur (record à 4,70 m et 1,97 m). Sinon la plus grosse marge de progression est de faire une décathlon régulier sans contre performance et le total sera au bout ». Il dispose de plusieurs chances pour pouvoir réaliser les minima et disputer les Mondiaux : « Normalement je ferai mon premier décathlon lors des 2 tours interclubs à Montpellier. Je ne participerai pas au décathlon de Götzis (27 et 28 mai). Après si je suis sélectionné pour la Coupe d’Europe par équipe à Tallinn (1-2 juillet) j’irai sûrement mais tout dépendra de la sélection, puis il y aura les France Elite à Marseille (14-16 juillet) ».

.

Objectif… et le diplôme de kiné

En parallèle de sa carrière sportive, le combinard est aussi un étudiant accompli. L’athlétisme n’y est pas étranger. Les entraînements lui ont appris à connaître ses qualités et ses défauts, comprendre ses limites et progresser par l’exigence. « Mon objectif est de me faire plaisir et ma priorité est d’être diplômé en kinésithérapie en juin. J’espère battre mon record et ensuite si tout se passe bien, j’ai envie de titiller les minima » conclut le jovial décathlonien.

Jérémy Lelièvre veut devenir le vingt-deuxième français à dépasser les 8000 points et espère, après sa carrière, poursuivre de l’autre coté de la table de massage.

.

Longjump #trackandfield #longjump #performance #decathlon #spnvernon #cd27 #energydiet #beautysane

Une publication partagée par Jeremy Lelievre (@jey_lelievre) le

ÉVÉNEMENT À VENIR

Inscrivez-vous à notre newsletter