Menu

Jimmy Gressier, l’Europe à ses pieds !

Trop fort ! Emmenés par Jimmy Gressier qui s’est offert un triplé inédit dans l’histoire de la compétition en espoirs, les Bleuets ont conservé leur domination continentale aux Championnats d’Europe de cross dimanche à Lisbonne (Portugal). Le collectif juniors filles et le relais mixte se sont invités à la fête en montant sur la troisième marche du podium. Récit d’un beau dimanche en direct du Bela Vista Park.  

Des tapes dans la main, des accolades, des cris… Un scénario qui se répète depuis cinq ans. Les acteurs changent mais le résultat reste identique. Désormais triple champion d’Europe espoirs par équipes consécutivement, les Bleuets maintiennent leur domination sans partage sur la catégorie. Mieux, Jimmy Gressier et Fabien Palcau ne se sont jamais inclinés sur la scène continentale en décrochant cinq sacres collectifs depuis 2015 (deux en juniors et trois en espoirs). D’ailleurs, qui peut battre Jimmy Gressier actuellement ? Personne ? En tout cas, c’est ce que disent les trois derniers Europe de cross. Dominateur à Samorin en 2017 et à Tilburg en 2018, le Français était une nouvelle fois impérial ce dimanche sur le parcours en toboggan de Lisbonne.

.
Triplé historique

Arrivé dans la capitale portugaise avec le plein de confiance suite à une préparation réussie, le Boulonnais a réalisé une course intelligente sur ce parcours de 8225 m (1 petite boucle et 5 grandes boucles). Après un départ groupé, c’est au troisième kilomètre qu’il a fourni son effort pour diriger les opérations, manoeuvre que le Serbe Elzan Bibic cherchait à contester. Jimmy Gressier devenait progressivement le patron en faisant la différence à l’attaque de la dernière grande boucle. Ivre de joie, il s’agenouille quelques mètres après avoir franchi la ligne d’arrivée. Son bonheur est immense, indescriptible. Les bras levés, il relâche la pression et savoure.

Le Nordiste entraîné par Arnaud Dinielle est entré dans l’histoire de la compétition du Vieux Continent en devenant le premier espoirs à remporter trois titres consécutifs dans les trois années de la catégorie. Une histoire de boue : « J’ai su faire preuve d’une grande maturité, en assumant mes responsabilités, même si tout le monde savait que j’étais le favori. J’avais annoncé que je me sentais fort et que je voulais gagner une troisième fois et c’est ce que j’ai fait. J’avais des super jambes, comme à l’entraînement, et j’étais facile dans la foulée du Serbe. Mais je ne voulais pas trop en faire et prendre des risques en attaquant trop tôt. Si je vais aux championnats d’Europe l’an prochain chez les seniors, ce sera pour une seule chose : gagner ! ».

Sixième, Fabien Palcau a encore prouvé qu’il pouvait répondre lors des événements importants tandis que Mohamed-Amine El Bouajaji a pris la dixième place.

.
Les juniors filles et le relais mixte bronzés

Quelques minutes plus tôt, l’événement avait été bien lancé par les juniors filles. Les Bleuettes ont réalisé un joli tir groupé, avec deux d’entre elles dans le top 10 : Manon Trapp (9e) et Flavie Renouard (10e). De quoi leur offrir une belle médaille de bronze au classement par équipes : « Sur un parcours aussi dur, les places se font au début, et il faut réussir à tenir au mental. J’étais avec la tête du peloton au début, mais les filles qui finissent devant moi étaient plus fortes. A certains moments, dans les côtes, les jambes ne répondent plus. Je ne sais pas trop quoi penser de ma place en individuel, j’ai besoin de prendre du recul. Mais on voulait absolument monter sur le podium par équipes, et c’est fait. C’est le plus beau des cadeaux. » a expliqué la première tricolore.

Avec 38 points les Bleues ne sont devancées que par l’Italie et la Grande Bretagne (29 points pour les deux).

Le clan français a enregistré une quatrième et dernière médaille de la journée et c’est du côté du relais mixte qu’il faut aller la chercher. Septièmes après le passage assuré par Aurore Fleury, les Bleus sont remontés à la quatrième place grâce au travail de Yani Khelaf et de Sandra Beuviere. Auteur d’une magnifique course, Alexis Miellet a fait le job pour reprendre puis déposer son concurrent espagnol, et a finalement couper la ligne d’arrivée au troisième rang. La victoire revient aux Britanniques alors les Biélorusses s’emparent de l’argent. C’est la deuxième année consécutive que les Français se classent dans le top 3 de cette épreuve, après la médaille d’argent obtenue à Tilburg en 2018.

Au tableau des médailles, la France apparaît, comme l’an passé, au deuxième rang, avec quatre breloques dont deux en or, derrière la Grande-Bretagne et devant l’Italie.

Retrouvez nos plus beaux clichés de la compétition sur notre compte Instagram.

Tous les résultats en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter