Menu

Marathon de Nantes : Le royaume des Kenyans

Félix Kirui remporte la 37ème édition du marathon de Nantes, dimanche. Le Kényan boucle les 42,195 km en 2’16’06”, échouant à 22 secondes du record de l’épreuve (2h15’44”). Chez les femmes, Jane Chelagat s’impose en 2’44″03.

La suprématie flagrante des coureurs des hauts-plateaux s’est à nouveau confirmée. Le vent n’a pas empêché Félix Kirui de remporter le Marathon de Nantes après avoir bataillé avec son compatriote Silas Sang, échappé avec lui. Ils prennent tout de suite les rênes de la course, et se retrouvent vite seuls en tête. Le futur vainqueur se détache en fin de parcours et sur la ligne d’arrivée, cours du Champ-de-Mars, conserve 15 secondes d’avance : 2h16’06” contre 2h16’21” à Sang, 100 mètres derrière. Kirui améliore son record personnel (2h16’37” à Poitiers) et finit la course sourire aux lèvres et saluant le public. Il reste toutefois à distance du record de l’épreuve, détenu depuis l’an 2000 par Pascal Fétizon en 2h15’44”. Shadrak Tanui complète le podium en 2h20’39”.

Réactions du premier Français, Julien Cougnaud (5ème en 2h29’13”) :

« J’avais pour objectif de réaliser 2h25 mais les conditions climatiques ont été difficiles. Les sensations n’ont pas été bonnes mais sur un marathon ce n’est pas évident d’avoir de bonnes jambes jusqu’à l’arrivée. C’était intelligent de partir vite sur le premier semi parce que le deuxième semi a été plus compliqué avec le vent. Être le premier français c’était un petit plus mais aujourd’hui je voulais faire un chrono. A mi-parcours j’étais encore dans les temps pour faire 2h25 mais j’ai eu des petits coups de mous avant le vingtième kilomètres. Il y a beaucoup de monde tout le long du parcours, c’est motivant.  »

.
Chelagat intouchable

Jane Chelagat s’est baladée, vainqueur chez les femmes en 2h44’03” avec près de sept minutes d’avance sur sa plus proche poursuivante. En effet, dès les premiers mètres de course, les autres concurrentes n’ont pu qu’observer, impuissantes, son maillot blanc s’éloigner puis disparaître de leur vue.

A noter que parmi les 3 500 anonymes, Nicolas Lemmonier, créateur de RUN ECO TEAM avec pour concept « 1 Run = 1 déchet » s’est lancé comme défi de ramasser 42 déchets pendant le marathon, soit un par kilomètres. Grâce à son initiative à la fois sportive et écologique, le Nantais a séduit le cofondateur de Facebook Mark Zuckerberg qu’il a eu l’honneur de rencontrer aux États-Unis en février dernier. Nouveauté sur le marathon : une vidéo avec un message d’encouragement enregistré par les proches des concurrents a été diffusée sur écran géant au passage du 40ème kilomètre, au pied du Château des Ducs et du Miroir d’eau.

NOS ÉVÉNEMENTS

Inscrivez-vous à notre newsletter