Menu

Marathon et 10/20 km de Tours : Les Français brillent

Plus de 12 000 coureurs à pied se sont élancés ce dimanche matin, sous le soleil, pour les épreuves du marathon, 10 et 20 km de Tours. Les Français se sont illustrés à l’image de Samira Mezeghrane qui remporte le 10 km chez les femmes alors que Christelle Daunay monte sur la deuxième marche du podium sur le 20 km. François Barrer et Yosi Goasdoué se classent respectivement troisième du 10 km et du 20 km.

Cette année encore, le marathon et les 10 et 20 km de Tours ont démontré qu’elles étaient parmi les courses les plus populaires de l’ouest. Le temps était au beau fixe et les spectateurs se sont massés le long des routes dans une ambiance de fête. Du coté des résultats, chez les hommes, pas de surprise, puisque c’est le grand favori, le Kenyan Barnabas Kipyego qui l’a emporté en 2h13’10, près du record de l’épreuve en 2h12’50 (établi en 2015). Il s’agit de la deuxième meilleure marque sur le parcours tourangeau.

.

Samira Mezeghrane la plus forte sur 10 km

Eux aussi ont levé les bras sur la place Anatole-France : Tom Mwendwa Mutie (30’03) et la Française Samira Mezeghrane vainqueurs du 10 km. Heureux et satisfaits à l’arrivée après l’effort consenti : « Ce n’est pas parti trop vite, donc j’ai suivi les filles mais au bout de quatre kilomètres j’ai accéléré. Je voyais que ça ne suivait pas trop et j’ai donc continué sur ma lancée, savoure la gagnante (34’26). La suite maintenant ce sont les cross et j’espère décrocher une sélection pour les Europe ». Très en jambes après avoir enchaîné des performances de haut vol sur 5000 m cet été, François Barrer est resté longtemps avec les deux Kényans durant la majeure partie de la course, avant d’être distancé à quelques hectomètres de l’arrivée. Le champion de France à Marseille termine à une belle troisième en 30’10.

.

Christelle Daunay à Tours avant New-York

La 35e édition aura consacré certains visages bien connus des bitumes nationaux. Tout en haut de l’affiche, Christelle Daunay, deuxième du 20 km féminin, arrivée en 1h09’12, était tout de même frustée de sa performance pour sa seule sortie en compétition officielle avant le marathon de New-York (5 novembre) : « Je suis déçue du chrono, ce n’est pas ce que j’attendais. Je suis bien partie mais je me suis vite retrouvée seule, cela m’a un peu pesé. Je suis seule à l’entraînement et ce que j’attends de la compétition c’est d’avoir du monde. J’ai encore six semaines de préparation et je dois travailler le relâchement parce que j’étais un peu crispée ».

Chez les hommes, même configuration de course pour le champion de France du semi-marathon Yosi Goasdoué, troisième en 1h02’51, qui a été lâché au bout du premier kilomètre par les deux Kényans et qui, à partir du quatrième kilomètre s’est retrouvé seul après avoir creusé l’écart avec Jérémy Legout (4ème en 1h04’31) : « Je suis content parce que je suis sur les bases de mon record du semi (1h05’54), se félicite le sociétaire de FreeRun – A3 Tours. Avec quelqu’un à mes côtés le chrono aurait été meilleur mais la préparation foncière commence à porter ses fruits. Mon prochain objectif ce sera les France sur 10 km à Aubagne le 22 octobre ».

Arthur Dirou
Rédacteur / Administrateur

Instagram