Menu

Match international 10 km : Gressier et Frère, la victoire de l’entente

Ils ont fait la course ensemble. Jimmy Gressier (29’21) et Mehdi Frère (29’28) prennent respectivement la première et la deuxième place du 10 km lors du Match international. Récit de la course en direct de Rennes.

C’est une scène que l’on a plutôt l’habitude de voir lors des Championnats de Bretagne de cross-country. Pourtant, c’est bien Jimmy Gressier, le drapeau « Gwenn ha du » à la main, qui a franchi en tête la ligne d’arrivée du 10 km du Match international. Oui, parce que ce dimanche, le sociétaire de l’Usa Liévin Athlé s’est fait adopter par toute la région. On aurait cru que c’était la star locale que tout le monde connaissait. Trop fort, au-dessus du lot, intouchable, les qualificatifs à l’intention de Jimmy Gressier fusaient sur le parcours rennais. Preuve, sur le macadam comme en coulisses, qu’il est plus que jamais breton !

.

Le doublé bleu

Le circuit d’un kilomètre en plein cœur de la ville, à parcourir dix fois, a été tracé de façon à ce que les centaines de spectateurs amassés tout le long de la boucle, n’aient pas le temps de s’ennuyer une seule minute. Enfin plutôt trois minutes pour être précis. Tous les trois minutes, ils revoyaient deux athlètes, le maillot bleu blanc rouge de l’équipe de France bien en évidence, débouler devant eux à grandes enjambées : Jimmy Gressier et Mehdi Frère. Les deux Français ont distancé tous leurs concurrents avant de s’expliquer entre compatriotes. « On s’est charrié pendant deux jours à l’hôtel. Je lui avais dit que le premier kilomètre ne devait pas être couru plus rapidement que 2’55 et il a bien écouté les consignes. Avec Mehdi, on aime le combat mais pour ma part, cela m’a déjà joué des tours dans des compétitions donc maintenant j’arrive à calmer mon tempérament assez impulsif », explique Gressier. Ils avaient choisi de faire une course d’équipe en s’isolant de leurs adversaires après 200 m d’observation. Un cavalier seul, mais à deux. Voilà la stratégie adoptée : « On a été récompensé par nos efforts, c’est beaucoup de plaisir » se félicite Frère. 

Les deux Français avaient décidé d’assommer leurs adversaires dès le début de la course pour se disputer la victoire, à la loyale. Et après s’être relayés depuis le départ, c’est finalement le champion d’Europe espoirs de cross-country qui a décroché la victoire en prenant de vitesse Mehdi Frère (29’28) dans le sprint final. Une démonstration 100% tricolore. Derrière, Yann Schrub (30’48) et Pierre Couziner (31’15) se sont classés à de très bonnes cinquième et onzième places. Ils partagent la médaille d’or par équipes, loin devant l’Italie et l’Angleterre.

.
Maxime Chartois, une première sélection victorieuse

Le champion de France juniors sur la distance à Liévin honorait sa première sélection chez les Bleuets. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts ont été plus que réussis, avec une victoire de prestige en Bretagne. A l’arrivée, il pouvait avoir le sourire. Maxime Chartois fait voler en éclats son record personnel, passant de 31’41 à 31’19  : « Ça commence bien, lance-t-il. Mon coach m’a préparé pour être en forme sur ce 10 km ». Le Nordiste aura l’opportunité de revêtir à nouveau la tunique bleue à l’occasion du rendez-vous continental de cross qui se déroulera à Tilburg (Pays-Bas) le samedi 9 décembre. Pour cela, il faudra décrocher l’une des trois premières places lors du Cross National « Val de Marne » (18 novembre 2018 à Créteil) : « Je suis confiant ». Ses camarades Ghiles Semsar (32’17), Julien Rebeck (32’39) et Florian Le Pallec (34’05) ont rempli leur contrat en remportant, comme leurs aînés, le classement par équipes en juniors.

Le contingent français enregistre une troisième et dernière médaille d’or par équipes. Et c’est du côté des juniors filles qu’il faut aller la chercher. Sur le papier, les jeunes athlètes françaises avaient les moyens d’y croire et elles avaient raison. Emmenées par une brillante Manon Trapp, quatrième en 36’16, les Françaises réalisent un joli tir groupé en étant toutes dans le top 10 avec Melody Julien (6e en 36’41), Jenipher Contois (7e en 36’48) et Mélanie Allier (10e en 38’12). Collectivement, les espoirs filles prennent la troisième place : Tifenn Piolot-Doco (36’33) s’est classée sixième, deux rangs devant Héloïse Feraud (36’50), et trois devant Perrine Lequitte-Charransol (37’13). Perle Maunoury (11e en 38’31) a également partagé le bonheur de la breloque.

.

ÉVÉNEMENT À VENIR

Inscrivez-vous à notre newsletter