Meeting de Bruxelles : Jakob Ingebrigtsen efface Hicham El Guerrouj, Yanis Meziane toujours plus vite

08 septembre 2023 à 22:24

Dernière réunion de la Diamond League avant la grande finale à Eugene (Oregon, États-Unis) les 16 et 17 septembre prochains, le Meeting de Bruxelles (Belgique) a souri à Jakob Ingebrigtsen qui s’est emparé du record du monde sur 2000 m en 4’43″13 ce vendredi. Côté Français, Yanis Meziane a battu son record personnel sur 800 m en 1’43″94. On regarde les principaux résultats de la soirée ensemble !

Le Meeting de Bruxelles a débouché sur quelques performances majuscules. Débarqué dans la capitale de la Belgique avec l’objectif clair de s’emparer du record du monde du 2000 m, distance très peu courue en compétition officielle, Jakob Ingebrigtsen peut rentrer en Norvège avec le sentiment du devoir accompli. Alors que l’ancienne marque était détenue depuis 1999 par la légende marocaine Hicham El Guerrouj (4’44″79), le champion olympique du 1500 m à Tokyo a avalé les cinq tours de piste en 4’43″13 (passage au 1000 m en 2’22″28). Le 9 juin dernier à Paris, Jakob Ingebrigsten s’était déjà approprié la meilleure performance mondiale de l’histoire sur le 2 miles (3218 m) en 7’54″10.

 

 

Venue aussi à Bruxelles dans l’idée de mettre un coup de neuf au record du monde du 200 m de Florence Griffith-Joyner (21″34 en 1988), la Jamaïcaine Shericka Jackson, titrée à Budapest avec le deuxième chrono de l’histoire (21″41) a survolé le demi-tour de piste en 21″48 (+0,2 m/s). Petit lot de consolation, il s’agit du temps le plus rapide jamais enregistré dans l’histoire de la Diamond League sur la distance. Star de l’athlétisme, Armand Duplantis s’est imposé en franchissant aisément 6,10 m à la perche (record du meeting) mais a une nouvelle fois échoué à porter le record du monde à 6,23 m.

 

 

Parmi les autres résultats significatifs du Meeting de Bruxelles d’une belle densité, la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah a été flashée en 10″84 (vent nul) sur la ligne droite, l’Américain Kenneth Bednarek, vice-champion olympique à Tokyo en 2021, a éclairé le 200 m en 19″79 (-0,1 m/s), la Néerlandaise Femke Bol a claqué un beau 52″11 sur 400 m haies, et la Japonaise Haruka Kitaguchi, sacrée à Budapest, a fait planer son javelot dans le ciel de Bruxelles à 67,38 m, meilleure performance mondiale de l’année.

 

Yanis Meziane accélère encore

Pour son quinzième 800 m de la saison estivale, Yanis Meziane n’en finit plus d’impressionner face au gratin mondial. Le champion d’Europe espoirs à Espoo à la mi-juillet incarne à merveille cette nouvelle génération d’athlètes français décomplexés. Après un premier tour très rapide (48″86) qu’il a bouclé en troisième position derrière les deux meneurs d’allure, l’Algérien Khaled Benmahdi et le Kényan Collins Kipruto, le représentant de l’Athlé 91 a produit son effort à 300 mètres de l’arrivée, dans la ligne droite opposée. L’accélération puissante ressemblait à un pari osé. Finalement, ça a été un choix payant et il n’a été rattrapé que par l’Algérien Djamel Sedjati (1’43″60), vice-champion du monde à Eugene en 2022, à l’entrée de la dernière ligne droite. Demi-finaliste des Mondiaux de Budapest, Yanis Meziane s’offre la plus belle course de sa carrière en terminant deuxième et en descendant pour la première fois sous les 1’44, en 1’43″94 (ancien : 1’44″28). Tout sauf un hasard pour cet athlète travailleur, au caractère enjoué. Le protégé de Boris Le Helloco est qualifié pour la finale de la Diamond League le week-end prochain à Eugene. Une performance encore impensable il y a quelques mois encore !

 

 

Satisfaction aussi pour Thibaut Collet (7e) qui a dompté une barre à 5,82 m à sa troisième tentative au saut à la perche. C’est la quatrième fois d’affilée que le pensionnaire de l’EA Grenoble 38 culmine à plus de 5,80 m. Le double champion de France Elite a ensuite tenté sans succès 5,92 m, ce qui aurait constitué son nouveau record personnel de deux centimètres. En quête des minima pour les JO de Paris 2024 (fixés à 45″00), Gilles Biron a négocié son tour de piste en prenant la cinquième place en 45″26. Dans la course B du 400 m femmes, Amandine Brossier, pour sa dernière compétition de l’été, s’est imposée en 51″40, son meilleur chrono de l’été qui n’est pas si éloigné de son record personnel (51″21 en 2022). Nawal Meniker a terminé septième du concours de hauteur en franchissant 1,84 m avant de connaître trois échecs à 1,88 m, tandis que Rougui Sow (5e) a réalisé un meilleur bond à 6,14 m (+0,2 m/s) en longueur. Un peu plus tôt dans la soirée, Jimmy Gressier a pris la deuxième place du 10 000 m en 27’25″48.

Tous les résultats du Meeting de Bruxelles, en cliquant ici.

Crédit photo : STADION

ARTICLES RÉCENTS
Préparation mentale en athlétisme : La fin d’un tabou

Préparation mentale en athlétisme : La fin d’un tabou

Dans l'imaginaire collectif, la préparation mentale en athlétisme a longtemps été destinée aux « faibles » ou considérée comme inutile voire néfaste. Aujourd'hui, des sportifs aux préparateurs mentaux, en passant par les entraîneurs, de nombreux acteurs du sport de...

NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !