Meeting de Doha : La Diamond League démarre sur les chapeaux de roues - STADION-ACTU
Menu

Meeting de Doha : La Diamond League démarre sur les chapeaux de roues

La première étape de la Diamond League au Qatar a été marquée par les performances de Sandra Perkovic, Mutaz Essa Barshim, Caster Semenya, Marie Josée Talou et Thomas Röhler. Seul Français engagé, Jean-Marc Pontvianne n’a pas trouvé la clef pour réaliser une belle marque au triple saut.

Tous les passionnés d’athlétisme l’attendaient avec impatience : la reprise de la Diamond Ligue. Pour une première étape, à Doha, ils n’ont pas été déçus par le spectacle. Ça plane déjà pour la championne olympique et du monde Sandra Perkovic qui a expédié son disque à 71,38 m. La Croate a approché de trois centimètres son record personnel réalisé au Meeting de Bellinzone en juillet 2017, établissant également la meilleure performance mondiale de l’année, le record du Meeting et le record de la Diamond League.

Après une pause forcée de neuf mois pour soigner une blessure à une cuisse, le Canadien Andre De Grasse termine sixième du 200 m en 20″46. Le triple médaillé des Jeux de 2016, qui espère à 23 ans devenir le nouveau patron du sprint mondial après le départ à la retraite de l’ogre Usain Bolt, est notamment devancé par la pépite américaine Noah Lyles (19″83) et le Trinidadien Jereem Richards (19″99).

.
Les favoris déjà au rendez-vous

Autre moment fort de la compétition. Les deux meilleurs lanceurs de javelot de la planète se sont livré une sacrée bataille. Auteur l’an passé d’un jet à 93,90 m, le champion olympique allemand Thomas Röhler (91,78 m) devance son compatriote champion du monde Johannes Vetter (91,56 m). En tout début de programme, le Bahamien Steven Gardiner a brillamment réussi sa rentrée sur 400 m avec la meilleure performance mondiale de l’année en 43″87. 

La compétition a également offert de beaux duels comme celui entre l’Ivoirienne Marie Josée Talou (10″85) et la Nigériane Blessing Okagbare-Ighoteguonor (10″90) sur 100 m. Sur 100 m haies, la course est restée plus ouverte et indécise que jamais mais c’est finalement Kendra Harrison, qui s’est imposée en 12″53, tout juste devant sa compatriote Brianna McNeal (12″58).

D’autres performances sont à souligner à l’image de Mutaz Essa Barshim qui, galvanisé par un public entièrement dévoué à sa cause, bondit à 2,40 m à la hauteur. Il s’est ensuite attaqué à trois reprises à 2,42 m, sans succès. Inspiré par son camarade, Abderrahaman Samba a brillé sur 400 m haies dans le magnifique chrono de 47″57. Sur la lancée de son bel hiver, l’Américaine Sandi Morris franchit une barre placée à 4,84 m à la perche. A noter, la victoire sur 1500 m de la Sud-Africaine Caster Semenya sous les quatre minutes (3’59″00). L’incontestable patronne du double tour de piste vient tout juste de réussir le doublé 800-1500 m aux Jeux du Commonwealth en Australie. 

.
Rentrée compliquée pour Pontvianne

Jean-Marc Pontvainne, un nom qui fait plaisir à retrouver sur une feuille d’engagement d’une compétition. Le champion de France en salle et en plein air de l’année dernière n’est plus apparu en tenue, pointes aux pieds depuis la finale de la Diamond League en septembre 2017. La faute à une blessure au genou contractée au cours de l’hiver. Sur 16 foulées soit un élan réduit, le finaliste des Mondiaux de Londres, qui a ressenti une douleur à la cheville droite à l’échauffement, n’a pas eu le résultat escompté avec une dixième place et un bond anecdotique de 15,55 m (+0,2 m/s). Lorsque son corps le laissera en paix, le sociétaire de l’Entente Nîmes Athlétisme se métamorphosera en félin.

De son côté, Pedro Pablo Pichardo a rappelé toute la valeur de l’école cubaine du triple saut en réalisant 17,95 m, pour devancer l’Américain Christian Taylor (17,81 m), le double champion olympique.

Suite à une intoxication alimentaire, la Française Ninon Guillon-Romarin a malheureusement déclaré forfait au dernier moment pour le concours de perche. Auteur d’une saison hivernale remarquable avec notamment le record de France à 4,72 m, nul doute qu’elle va très vite rebondir..

Arthur Dirou

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter