Menu

Meeting de Monaco : Djilali Bedrani, une pépite sur le Rocher

Le Meeting de Monaco a donné lieu à un festival de performances, à l’image de la Néerlandaise Sifan Hassan qui a battu le record du monde du Mile (1609 m) en 4’12″33. Côté Français, Djilali Bedrani devient le quatrième meilleur performeur français de tous les temps sur 3000 m steeple en 8’09″47. Excellente nouvelle pour Alioune Sene et Alexis Miellet qui ont réalisé le niveau de performance requis pour les Mondiaux de Doha. Kevin Mayer a passé un test intéressant au javelot avec un jet 67,52 m.

Comme chaque année, le Meeting de Monaco a réussi aux athlètes français en lice. Le 3000 m steeple a souri à Djilali Bedrani qui a brisé en mille morceaux son record personnel sur 3000 m steeple, abaissant sa marque de référence de plus de huit secondes, passant de 8’18″44 à 8’09″47. Septième de la course dominée par le Marocain Soufiane el-Bakkali (8’04″82), la finaliste des Europe de Berlin l’an passé se place au quatrième rang tricolore de tous temps derrière Mahiedine Mekhissi-Benabbad (8’00″09 , record d’Europe), Bouabdellah Tahri (8’01″18) et Joseph Mahmoud (8’07″62) : « C’est la soirée idéale avec un record personnel et les minima pour les JO de Tokyo, c’est un objectif depuis des années. J’étais venu ici pour réaliser un bon chrono parce que je me sens en forme en ce moment. 8’09, c’est un bon temps qui laisse présager de bonnes choses pour la suite. Je n’ai aucune limite ». Le Toulousain a tenu à envoyer un message très fort à la jeunesse tricolore : « Il faut toujours croire en ses rêves et ne jamais abandonner quoi qu’il arrive. Ça paye aujourd’hui pour moi et tout est possible dans la vie quand on se donne les moyens ». Yoann Kowal s’est quant à lui classé quatorzième en 8’26″16.

.
Minima et record personnel pour Sene et Miellet

La Néerlandaise Sifan Hassan a battu le record du monde du mile (1609 m) en 4’12″33. Distance peu courue, car absente des grands championnats internationaux, l’ancienne marque était détenu par la Russe Svetlana Masterkova depuis août 1996 (4’12″56 à Zürich). Championne du monde du 1500 m en salle en 2016, Hassan (26 ans) a été bien lancée par la lièvre et a largement devancé la Britannique Laura Weightman (4’17″60). Deux nouveaux niveaux de performance requis pour les Mondiaux de Doha ont été réalisées ce soir. Cela a commencé par Alioune Sene (8e) qui a culminé à 5,72 m à la perche, soit un centimètre de plus que son record personnel et la hauteur demandée pour être sélectionnable pour le grand rendez-vous de l’été au Qatar. En constante progression depuis le début de la saison estivale, Alexis Miellet (12e) a profité d’un 1500 m très relevé pour pulvériser son record personnel en 3’34″23 (minima à 3’35″50).

Pour son retour après une blessure au pied droit, Pierre-Ambroise Bosse a réalisé une bonne rentrée sur 800 m en prenant la neuvième place en 1’45″43. Le champion du monde en titre du 800 m, et à ce titre qualifié d’office pour les Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre), n’a pas à se débarrasser du NPR fixé à 1’45″30. La victoire revient à l’impressionnant Botswanais Nijel Amos en 1’41″89, meilleure performance mondiale de l’année. Cinquième du concours de la perche, le recordman du monde Renaud Lavillenie a réalisé son meilleur saut de la saison (5,82 m), alors que son frère Valentin a battu son record personnel (7e avec 5,82 m). C’est le Polonais Piotr Lisek qui l’a emporté en franchissant une barre exceptionnelle de 6,02 m. Il a ainsi battu son record personnel et la meilleure performance mondiale de l’année qui lui appartenait depuis la semaine dernière et sa victoire à Lausanne (6,01 m). Il a devancé le Suédois Armand Duplantis (5,92 m) et le Brésilien Thiago Braz (5,92 m). Sur 100 m, Jimmy Vicaut a réalisé une performance moins bonne qu’espérée (10″17 , +0,3 m/s), dans une course remportée par l’Américain Justin Gatlin en 9″91. Le Français n’a toujours pas réalisé le niveau de performance requis de Doha (10″06).

.
Mayer passe un bon test au javelot

Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer s’est aligné contre les meilleurs spécialistes du monde au javelot et est monté en puissance progressivement. Son premier essai est validé à 61,85 m, son deuxième mesuré à 64,71 m, puis un troisième et ultime à 67,52 m. Dans un concours dominé par l’Allemand Andreas Hofmann (87,84 m), le vice-champion olympique est resté à distance de son record personnel (71,90 m), établi en septembre 2018 à Talence lorsqu’il avait battu le record planétaire au décathlon (9126 points). Kevin Mayer a profité de l’occasion pour écouter les précieux conseils de l’Allemand Thomas Röhler (3e avec 86,04 m), champion olympique du javelot. Même si le combinard n’a pas prévu de disputer cette épreuve lors de sa prochaine sortie, lors des Championnats de France à Saint-Etienne (26-28 juillet), où il est engagé au disque, à la perche et sur le 110 m haies.

Inscrivez-vous à notre newsletter