Meeting de Montgeron : La saison est lancée ! - STADION-ACTU
Menu

Meeting de Montgeron : La saison est lancée !

Comme de coutume, Montgeron a accueilli ce dimanche la première étape du circuit des Meetings Elite. S’il n’y a pas eu de nouveaux minima pour les championnats d’Europe, Jimmy Gressier, Timothée Adolphe, Solène Ndama, Martin Lamou et Lolassonn Djouhan ont démontré leur état de forme. La compétition s’est déroulée dans une bonne ambiance malgré le mauvais temps et une piste trempée.

Sur 100 m, pas de miracle chez les messieurs avec la victoire de l’iranien Hassan Taftian (10″22), champion d’Asie du 60 m. Premier Français, Amaury Golitin termine quatrième en 10″26 et aurait largement battu sa marque (10″35) sans les caprices d’Eole (+2,9 m/s). Orlann Ombissa-Dzangue réalise le troisième meilleur chrono des séries en 11″42 (+1,9 m/s) mais n’a pas pris part à la finale remportée par la néerlandaise Jamille Samuel (11″26).

Le 250 m, distance peu courue, reste un bon entraînement pour les athlètes de 200 et de 400 mètres en vue de leurs objectifs. Chez les dames, Estelle Raffai domine les débats en 30″76 devant Lénora Guion-Firmin (31″54) et Agnès Raharolahy (31″60). La dernière nommée, double championne d’Europe de relais 4×400 m a également remporté le 150 m en 18″37. Sur la même distance mais chez les hommes, c’est Ken Romain qui coupe la ligne le premier en 15″59.

L’athlète paralympique Timothée Adolphe (T11) a réalisé une nouvelle marque européenne sur 100 m (11″09) et sur 200 m (22″66) et ces performances devraient être homologuées puisqu’un juge IPC était présent ce dimanche à Montgeron. L’année dernière, le « Guépard Blanc » avait été crédité de 22″94 sur le demi-tour de piste, ce qui aurait aussi constitué un nouveau record continental, mais la compétition n’était pas labellisée IPC.

.
Jimmy Gressier sub 8

Jimmy Gressier s’est bien battu pour prendre la cinquième place du 3000 m en 7’53″81. Le champion d’Europe espoirs de cross passe pour la première fois de sa carrière sous les huit minutes en plein air (7’57″13 en salle) et améliore sa marque de 8’02″17 réalisée il y a un an à Montgeron : « Je viens ici pour faire un chrono mais les étrangers viennent principalement pour la prime. C’est frustrant de ce dire qu’on peut aller plus vite. Pendant la course, on essaye de les passer mais ils nous contrent. C’est le jeu malheureusement », a-t-il expliqué. Parmi les autres français au départ, on soulignera la huitième place de Mohamed-Amine El Bouajaji (8’12″14) et la neuvième place de Fabien Palcau (8’14″05). La course est remportée par le Kényan Michael Kibet en 7’50″83.

Dans un 800 m dominé par la Béninoise Noélie Yarigo en 2’04”51, on retrouve, juste derrière, les deux athlètes entraînées par Patricia Djaté-Taillard, du côté de Bordeaux Charlotte Mouchet (2e en 2’05″06) et Corane Gazeau (4e en 2’06″98).

.
Lolassonn Djouhan se rapproche de Berlin

Particulièrement attendu sur le sautoir du Stade Pierre de Coubertin, le champion d’Europe juniors du triple saut Martin Lamou a réalisé un meilleur triple bond à 16,76 m (+1,5 m/s) et confirme son grand état de forme en ce début de saison. Les minima fixés à 15,80 m n’auront été qu’une formalité pour le Bordelais qui les a d’ores et déjà atteints pour disputer les Mondiaux juniors de Tampere (Finlande) en juillet. Le protégé de Teddy Tamgho a été accroché par le burkinabé Hugues Fabrice Zango (16,68 m) et Jonathan Drack (16,61 m).

La nouvelle génération semble avoir pris le pouvoir sur le 100 m haies. La championne d’Europe juniors Solène Ndama (13″12) et la championne olympique de la jeunesse Laura Valette (13″14) montent respectivement sur la deuxième et la troisième marche du podium. La première place revient à l’impressionnante biélorusse Elvira Heiman en 12″74. Victoire de Loïc Desbonnes en 13″81 sur les haies hautes, confirmant un net regain de forme observé depuis quelques semaines. Il est accompagné sur le podium par le néo-nantais Marvin Pistol, troisième en 14″01, alors que le Brésilien Joao Vitor De Oliveira (13″90) est venu s’intercaler entre les deux Bleus.

En pleine progression, Lolassonn Djouhan termine deuxième du concours remporté par le Russe Viktor Butenko (62,78 m) et accroche une nouvelle fois la barre symbolique des 60 mètres avec un jet à 62,48 m. Mesuré à 62,15 m lors du premier tour des Interclubs, le sociétaire de l’EC Orléans Cercle Jules Ferry n’a jamais été aussi proche des minima pour les Europe de Berlin fixés à 63,80 m.

Article rédigé en collaboration avec Aymeric Dupoux.

Arthur Dirou

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter