Menu

Meeting de Nancy : La météo gâche la fête

Ce soir le Meeting de Nancy, théâtre d’un nouvel acte du Pro Athlé Tour, s’est déroulé dans des conditions météo capricieuses qui n’ont guère permis aux athlètes français de s’illustrer. Parmi eux, certains déjà en possession de leur billet pour les championnats internationaux en ont profité pour procéder à des réglages. D’autres tricolores en lice en Lorraine avaient pour objectif de décrocher le niveau de performance requis mais devront tous retenter leur chance.

.

« PAB » est de retour. On ne l’avait pas vu, en raison de blessures au fessier et à la hanche, depuis début mai et un 400 m en 47″80 à Créteil lors du premier tour des Interclubs. Nul doute que Pierre-Ambroise Bosse a réussi à se remettre en selle ce soir à Nancy, mais il n’a pas pu démontrer tout le talent qui est le sien. A seulement cinq semaines des Mondiaux de Londres (4-13 août), le recordman de France du 800 m (1’42″53) termine cinquième en 1’46″47. Un chrono pas si loin du niveau de performance requis fixé à 1’45″60.

Malmené par les Kenyans venus faire un chrono, le protégé d’Alain Lignier a été assommé par Willy Tarbei qui l’a suivi jusqu’aux 200 derniers mètres, où il décide de placer une attaque pour s’imposer en 1’45″82. Une prestation pas idéale pour une rentrée sur sa discipline de prédilection mais rien d’alarmant. A améliorer, pourrait-on facilement demander au quatrième des JO de Rio. Pour y arriver, ce ne sont pas les occasions qui vont manquer : « Je ne suis plus blessé et c’est tout ce qui compte, raconte PAB au micro de SFR Sport. A Paris samedi je vais avoir une petite forme mais je vais essayer de faire de mon mieux comme d’habitude ». Il s’agit ce soir du premier double tour de piste depuis l’été dernier (9 septembre à Bruxelles). Les autres français présents ont tiré leur épingle du jeu à l’image d’Aymeric Lusine, septième en 1’46″65 et Alexis Miellet, huitième (1’47″28).

.

Renaud Lavillenie et les perchistes perturbés par l’orage

Loin de ses standards habituels aux alentours des 5,90 m depuis le début de l’année, Renaud Lavillenie n’a franchi qu’une barre à 5,51 m avant d’échouer par trois fois à 5,71 m : « C’était une soirée délicate, avec l’orage tous les espoirs de performance ont commencé à s’envoler et après on a eu de la chance que ça se soit arrêté. Dans les sauts il ne manque pas grand chose, je préfère que ça m’arrive maintenant que plus tard dans la saison (SFR Sport)  ». Le recordman du monde de la discipline termine troisième derrière son frère cadet Valentin Lavillenie (5,61 m). Victoire de Kévin Menaldo qui a profité du rendez-vous nancéien pour franchir 5,71 m. Fait rarissime pour être souligné : Quatre perchistes n’ont pas réussi à passer la moindre barre.

.

Les sprinteurs et hurdlers Français font bonne figure

Sur 100 m, pas de miracle chez les dames avec la victoire de Floriane Gnafoua en 11″34. Troisième place d’Orphée Néola en 11″41. Sur la même distance mais chez les hommes, c’est le Sud-Africain Henrico Bruintjies (10″26) qui l’emporte alors que Ben Bassaw termine quatrième en 10″41 et Amaury Golitin, septième place en 10″50. Déborah Sananes réalise un tour de piste honorable avec une troisième place en 52″60 d’une course remportée par la Botswanaise Lydia Jele en 51’’72. Elle confirme sa belle prestation dans le relais 4×400 m dimanche lors des Championnats d’Europe par équipe à Lille.

Malgré une grosse faute sur la quatrième haie, Benjamin Sédécias s’impose sur 110 m haies en 13″55 mais ne se satisfait pas de ce chrono : « Je sais que dans ce genre de course je peux sortir un gros chrono avec les adversaires, il faut que je continue à progresser avec eux (SFR Sport) ». Derrière l’Australien Nicholas Hough, on retrouve un tir groupé français avec Simon Krauss (13″82), Ludovic Payen (13″95) et Loïc Desbonnes (14″05). A noter dans cette course, les 14″38 de Dayron Robles. L’ancien recordman du monde reste une référence, même si la gloire du Cubain est désormais passée. Toujours sur les haies hautes, Antoinette Nana Djimou termine cinquième en 13″48, chez les féminines.

 .

Sofiane Selmouni peut avoir des regrets

Ce n’est pas un hasard si le directeur du Meeting Pascal Thiébaut a choisi de clôturer celui-ci avec le 1 500 m, lui qui fut quadruple champion de France sur la distance dans les années 80 et 90. Ce n’est donc pas surprenant, non plus, si les français ont réalisé de bonnes prestations. Alors que le Marocain Abdalaati Iguider (3’35″31) était loin devant, Sofiane Selmouni et Yoann Kowal vont chercher une belle quatrième (3’37″33) et cinquième place (3’39″13). Le Mulhousien peut nourrir des regrets en se faisant enfermer dans un course tactique : « Je passe en 2’28 au 1 000 m, ce qui me correspond bien. Il va falloir se reconcentrer, se remobiliser pour les France Élite à Marseille, il y a un titre à aller chercher et puis il y a les minima, c’est toujours d’actualité (SFR Sport) ».

Le double tour de piste féminin a été remportée par la Marocaine Malika Akkaol en 2’01″19 alors que la première Française Clarisse Moh se classe cinquième (2’04″91). On retiendra la sixième place de Corane Gazeau en 2’04″95. Un chrono une fois de plus encourageant après ses 2’03″09 du Meeting de Cergy Pontoise le week-end dernier.

A quelques jours des Championnats de France à Marseille (14-16 juillet), Alexandra Tavernier a encore quelques ajustements à faire. La médaillée de bronze des Mondiaux du lancer de marteau en 2015 prend la deuxième place du concours (70,35 m) remporté par la Moldave Zalina Petrivskaya (70,71 m) : « On a eu un concours où on a eu du soleil, de la pluie, de l’orage, du vent et encore du soleil. Globalement c’est un concours satisfaisant mais il va falloir que la performance augmente un petit peu. C’est dommage que mon dernier essai ne soit pas validé parce qu’il était mesuré à 71,13 m et je remportais le concours (SFR Sport) ».

Tous les résultats

Inscrivez-vous à notre newsletter