Menu

Meeting de Rabat : Lavillenie et Diallo espéraient mieux

Renaud Lavillenie et Rouguy Diallo n’ont pas fait d’étincelles au Meeting de Rabat. Le recordman du monde du saut à la perche se contente de 5,45 m tandis que la championne du monde juniors du triple saut bondit à 13,66 m.

Théâtre de la neuvième étape de la Ligue de Diamant, le Meeting de Rabat n’a pas permis à Renaud Lavillenie, qui arborait un énorme strap sur le genou gauche, de montrer toute l’ampleur de son talent. Tout avait pourtant très bien commencé avec sa barre d’entrée à 5,45 m franchie au premier essai. Une hauteur synonyme de huitième place du concours. Lors de ses trois tentatives à 5,60 m, il est à chaque fois retombé sur la barre après avoir paru flotter largement au-dessus. Le Clermontois espérait sans doute beaucoup mieux à moins d’un mois avant les Championnats d’Europe de Berlin (7-12 août). Surtout pas de conclusions hâtives à tirer de ce concours en vue du grand rendez-vous continental. Le champion olympique a montré sa grande forme à plusieurs reprises ces dernières semaines. La victoire revient à l’Américain Sam Kendricks (5,86 m).

Le concours du triple saut féminin s’annonçait serré. Il le fut. Mais pas à la marque espérée pour la seconde Française en lice à Rabat, Rouguy Diallo. La médaillée de bronze des Europe espoirs l’été dernier a évolué loin de son meilleur niveau, avec un premier bond à 13,66 m (vent nul). La protégée de Teddy Tamgho a ensuite eu du mal à se régler, effectuant deux sauts mordus. Dans tous les cas, la triple sauteuse du Nice Côte d’Azur Athlétisme, qui termine neuvième, s’est déjà positionnée comme une prétendante à un top 8 en Allemagne. C’est la Colombienne Caterine Ibarguen qui remporte le concours avec la meilleure performance mondiale de l’année (14,96 m).

NOS ÉVÉNEMENTS

Inscrivez-vous à notre newsletter