Menu

Meeting de Rome : Lemaitre et Kowal claquent les minima

Alors que les Mondiaux de Londres sont prévus pour le début du mois d’août, le meeting de Rome fait office de grande répétition. Les six français engagés ce soir lancent leur saison internationale. Jimmy Vicaut se classe deuxième sur 100 m tandis que Christophe Lemaitre (200 m) et Yoann Kowal (3 000 m steeple) réalisent tous les deux les minima fixés pour les Mondiaux de Londres. Floria Gueï et Liv Westphal ont également tiré leur épingle du jeu. Moins de réussite pour Garfield Darien qui termine dernier après avoir tapé une haie.

.

Christophe Lemaitre au top

Les deux têtes d’affiche du sprint tricolore ont livré des prestations encourageantes dans la capitale italienne mais pas sur la même épreuve. Avec pour seul repère un anecdotique demi tour de piste couru en 21″10 lors des interclubs le 21 mai à Aix-les-Bains, Christophe Lemaitre faisait face à une opposition de choix. Avec à ses côtés sur la ligne de départ du stade olympique des prétendants au podium à Londres, le Français réalise sans attendre les minima.

Le médaillé de bronze aux JO de Rio décroche la deuxième place après une bonne mise en action, une sortie de virage moyenne et un finish toujours au point. Mais surtout un chrono de 20″29 (+0,6 m/s), qui l’assure de son billet pour les Mondiaux. A bonne distance toutefois du Canadien Andre De Grasse, vainqueur en 20″01. Enfin débarrassé de ses pépins physiques, l’Aixois va pouvoir sereinement monter en puissance tout au long de la saison.

Après deux premières sorties prometteuses (9″96 à Dijon et 10″02 à Marseille), Jimmy Vicaut se classe deuxième mais n’a pas réussi à descendre sous les 10 secondes (10″05). Auteur d’un bon départ, le détenteur du record d’Europe n’a pas réussi à lâcher les chevaux dans la deuxième partie de la course. Une énorme crispation l’a empêché de se libérer, perdant son duel avec le Britannique Chijindu Ujah (10″02). L’athlète entraîné par Dimitri Demonière à l’INSEP montre toutefois qu’il faudra le compter parmi les prétendants au podium mondial. Nul doute que Christian Colema, qui réalise 9″82 la nuit dernière, y prêtera une attention particulière.

.

Yoann Kowal valide son ticket pour Londres, Floria Gueï reste à un centième

Il a franchi la ligne avec un grand sourire. Bonne nouvelle également avec les minima réalisés par Yoann Kowal sur 3 000 m steeple. Même si le Kényan Conseslus Kipruto a fait respecter la hiérarchie en 8’04″63, le Périgourdin vient chercher une belle dixième place en 8’15″60. Moins d’une semaine après 3’36″96 sur le 1 500 m de Marseille, le champion d’Europe de la distance a franchi un palier.

Si elle n’a rien pu faire face à la domination écrasante de l’américaine Natasha Hastings, impériale en 50″42 sur 400 m, Floria Gueï prend toutefois une belle quatrième place en 51″51. La championne d’Europe en salle du tour de piste échoue à un petit centième du niveau de performance requis pour Londres. Moins d’une semaine après sa décevante troisième place à Marseille (52″49), la Lyonnaise améliore son meilleur temps de la saison (52″05). Elle devra retenter sa chance pour décrocher le sésame (51″50). Portée par un second souffle, elle peut légitiment avoir le regard tourné vers la capitale britannique.

.

Encore raté pour Genzebe Dibaba sur 5 000 m

Dans la famille Dibaba, le record du monde du 5 000m femmes (14’11″15) reste toujours la propriété de Tirunesh, l’aînée (31 ans). Genzebe (26 ans) avait affiché son ambition d’établir un nouveau record sur cette distance. Après son échec à Eugene fin mai (14’25″20), l’Éthiopienne a été encore loin du compte avec une sixième place en 14’41″55.

Cela semblait presque facile, tant sa marge sur ses adversaires était importante. En effet, pour le suspense, il faudra repasser. En accomplissant un joli cavalier seul, la Kényane Hellen Obiri surclasse ses adversaires avec un temps canon de 14’18″38. Autre prestation notable coté français, Liv Westphal se classe dix-huitième de la course avec un chrono honorable de 15’40″74.

Le 110 m haies promettait également énormément avec un plateau de choix. La soirée a été moins agréable pour Garfield Darien, le seul tricolore engagé. Un départ moyen, une reprise d’appuis hésitante et toute une série de fautes techniques ne lui ont pas permis de se mêler à la bagarre. Il se classe à la dernière place en 15″64. Comme attendu, l’américain Aries Merritt l’emporte en 13″13 devant l’Espagnol Orlando Ortega (13″17).

Inscrivez-vous à notre newsletter