Meeting de Sarrebourg : Augustin Bey prêt pour le grand saut

12 mai 2021 à 18:52

SOLDES I-RUN

Co-organisateur avec le club local, Augustin Bey sera la principale tête d’affiche du Meeting de Sarrebourg ce jeudi. Le champion de France Elite en salle 2020 fera sa rentrée au saut en longueur et veut avant tout se faire plaisir dans sa ville natale.

Les Jeux olympiques en point de mire, Augustin Bey n’a pourtant pas encore la tête à Tokyo. Le Messin de 25 ans voit le bout du tunnel après quatre mois sans sauter en longueur. Gêné au tendon d’Achille par une blessure qui l’a privé de sauter cet hiver, celui qui détient un record à 8,13 m a confirmé sa participation ce jeudi après-midi (15h15) au Meeting de Sarrebourg dont il est le co-organisateur. « Avec mon coach Quentin Lallemant, on souhaitait faire une compétition de rentrée début mai mais on s’est vite aperçu qu’il n’y avait pas grand-chose de prévu. On a regardé avec la FFA ce qu’il était possible de faire et on leur a soumis l’idée d’organiser une compétition dans le coin, et que potentiellement elle soit qualifiable aux JO. On ne peut pas organiser ma rentrée à Metz car la piste d’élan est trop courte et donc je ne peux sauter sur élan complet, c’est dommage. On s’est tourné vers Sarrebourg qui est ma ville d’origine et où j’ai la chance d’être soutenu, et le projet a tout de suite été pris en considération. On est jamais mieux servi que par soi-même donc c’est sympa d’organiser sa propre compét’. Le club de l’Athlétisme Sarrebourg Moselle Sud a été créé il y a moins d’un an et ça impulse une belle dynamique pour la ville. Plus le meeting arrive, plus je m’aperçois de l’engouement du club et de la ville autour de cet événement, ça me fait super plaisir ! Ils sont aux petits soins avec moi. Je vais être mis dans de bonnes conditions. J’ai été sur le stade avec Stéphane Guehrar pour voir si le sable était ok et pour choisir la planche. J’ai effectué deux séances de course d’élan pour être sûr que tout allait bien. Sarrebourg, c’est idéal pour lancer la saison dans une ambiance de fête, sans trop de prise de tête. J’espère qu’il y aura une deuxième édition avec beaucoup d’athlètes et des spectateurs ». Sur ses terres, Augustin Bey entend reprendre ses marques avant de retrouver le gratin européen le 19 mai à Ostrava. Il sera notamment opposé au Béninois Roméo N’tia (7,82 m en 2019) à Sarrebourg.

Si selon la tendance, les conditions météo demeurent maussades, reste à espérer que les cieux seront cléments. Car, sur le papier, il y aura du beau monde sur sprint et sur le demi-fond.  À commencer par le plateau du 100 m chez les hommes, avec Christopher Naliali, double champion de France Elite  sur 400 m en 2018 et 2019, Tarek Oko Mbea Ngala Nene (10″50 en 2019), le Sénégalais Mamadou Fall Sarr (10″50 en 2018) et le Togolais Yendountien Tiebekabe (10″53 en 2018), sélectionné aux Mondiaux de Doha en 2019. Les 400 m accueilleront, entre autres, la Malienne de l’EFS Reims Djénébou Danté (52″16 en 2017), et offriront l’occasion de découvrir quelques talents à l’image de Laurine Xailly (53″64 en 2017), Lidji M’Baye (46″93 en 2019), Ludovic Ouceni (47″01 en 2018), Dylan Chesneau (47″08 en 2020) et Alphonse Robin (47″98 en 2019). Le 1500 m s’annonce passionnant avec la présence d’Aurore Fleury (4’15″57 en 2016), médaillée de bronze du relais mixte des Europe de cross 2019.

S’inscrire dans la durée

Pour Stéphane Guehrar, vice-président de l’Athlétisme Sarrebourg Moselle Sud, l’événement a l’ambition de s’installer dans la durée et de devenir un rendez-vous incontournable du calendrier estival dans l’Hexagone : « Nous sommes contents d’accueillir des athlètes de ce calibre pour un événement organisé en moins de trois semaines. Nous ne nous attendions pas à avoir des épreuves aussi relevées, notamment sur le 100 m et le 400 m. Les athlètes demandent qu’à courir, et donc nous avons des athlètes qui viennent de toute la France. Pour parler franchement, ils ont la dalle et ont une soif de performances ! On ouvre un petit peu le bal, nous sommes un des premiers à organiser un événement sur la saison estivale. Malheureusement, ce ne sera qu’avec la présence d’athlètes sur liste ministérielle. Nous avons donc une pensée pour tous les athlètes que nous n’avons pas pu accueillir car non listés. Avec plaisir de les accueillir lors de l’édition 2022. Nous envisageons d’être un Meeting avec un label national dans les années à venir sous couvert d’une nouvelle infrastructure. La cerise sur le gâteau serait les minima olympiques (8,22 m) pour Augustin. Ce serait une très belle concrétisation pour lui car il le mérite aussi mais également pour toute l’équipe organisatrice du club. »

Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook de l’organisation.

Crédit photo : STADION

ARTICLES RÉCENTS
Championnats du Monde juniors : La sélection tricolore pour Nairobi

Championnats du Monde juniors : La sélection tricolore pour Nairobi

Découvrez la liste des 27 français sélectionnés pour les Championnats du Monde juniors, qui se dérouleront du 17 au 22 août à Nairobi (Kenya). Quelques jours seulement après avoir décroché 12 médailles aux Championnats d'Europe à Tallinn (Estonie), les Bleuets feront...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !