Meeting de Toulon : À midi, Jimmy Gressier régale

26 février 2021 à 14:54

À l’heure du déjeuner, Jimmy Gressier a régalé les téléspectateurs ! Débarqué à Toulon pour valider son ticket sur 5000 m aux Jeux olympiques de Tokyo, le demi-fondeur français n’a pu remplir son contrat ce vendredi mais il a bouclé son effort dans le très bon chrono de 13’18″00, meilleure performance mondiale de l’année.

L’horaire inhabituel (13h00) de la course, que vous avez eu le plaisir de suivre sur notre page Facebook grâce aux images mises à disposition par les organisateurs, n’a pas perturbé le Boulonnais qui a copieusement dominé les débats pendant un peu plus de 13 minutes. Jimmy Gressier y pensait depuis des mois et est passé tout près de son but. Alors que les conditions étaient optimales (soleil et peu de vent)  pour aller chercher des performances, le demi-fondeur de 23 ans n’est pas passé loin de composter son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo sur 5000 m (13’18″00 contre 13’13″50). Comme à son habitude, il n’a absolument pas été avare dans l’effort. « C’est toujours une joie de finir la course, on donne le meilleur de nous même et peu importe le chrono. Je m’étais préparé pour courir moins de 13’13, je pense que je les ai vraiment dans les jambes, il ne me manque pas grand chose ». Après l’arrêt programmé du deuxième lièvre (le Kényan Justus Soget) au 3000 m en 7’57, le champion d’Europe espoirs 2019 du 5000 m accusait trois secondes sur les bases de 13’13.

Le plan de la course d’équipe avec le Néerlandais Mike Foppen (3e en 13’20″05) se mettait alors en place. « Je me sens assez bien au 3000 m mais le second lièvre a commencé à ralentir. On ne peut pas lui en vouloir, il a fait son boulot. Aujourd’hui, je voulais me laisser emmener, c’est pour ça que j’ai pris les trois premiers tours derrière les deux lièvres. Je dis à Foppen (record à 13’13″06), maintenant on prend chacun un tour, à nous de se relayer. À Monaco en août dernier, j’ai fait une grande partie devant lui, ce qui lui a permis de faire ces minima et aujourd’hui il savait qu’il me le redevait un petit peu. Malheureusement, il n’avait pas jambes, et moi oui ». C’est à l’entame du dernier tour que Jimmy Gressier a décidé de prendre définitivement le train à son compte et de filer vers la victoire en 13’18″00. Un temps proche de son record personnel (13’15″77 en 2020) et qui est synonyme de la meilleure performance mondiale de l’année. Jimmy Gressier peut désormais rallier la Pologne où il disputera dans une semaine les Europe en salle de Torun sur 3000 m avec la satisfaction du travail bien fait dans le Var. La deuxième place revient à l’Espagnol Carlos Mayo (13’18″76).

Dans le 5000 m national, Pierre Bordeau (20 ans) a, lui aussi, marqué le tartan varois de son empreinte en coupant la ligne d’arrivée sous les 14 minutes, en 13’58″34.

Chez les féminines, c’est Méline Rollin qui a triomphé en 16’21″91 sur 5000 m.

En début de programme, le champion du monde de triathlon en relais mixte Dorian Coninx s’est brillamment imposé sur 1500 m, pour sa première expérience sur la distance, en 3’45″74, devant Alexis Phelut (3’46″62).

Visionnez le Meeting de Toulon dans les conditions du direct, en cliquant ici.

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédits photos : Jean-Luc Juvin / STADION
© Tous droits réservés

JO PARIS 2024
Stadion a pu découvrir en exclusivité les maillots que portera l'équipe de France d'athlétisme aux JO de Paris 2024.

🇫🇷 Notre guide des JO de Paris 2024

Tout savoir sur l’athlétisme et l’équipe de France !

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !