Menu

Mondeville Run : Azeddine Habz et Marie Bouchard de la tête et des épaules

Ce dimanche, Mondeville Run a connu une participation record avec plus de 400 coureurs sur l’ensemble des courses et de beaux vainqueurs sur les 10 km, Azeddine Habz et Marie Bouchard. Malgré des conditions climatiques incertaines, la pluie n’est pas venue gâcher la fête et le public normand a répondu présent.

Tous les ingrédients étaient réunis pour une belle deuxième édition. Une augmentation significative des inscriptions, du beau monde sur le devant du peloton et de belles initiatives pour promouvoir le handisport. Malgré la pluie et le vent, Mondeville Run attire toujours autant par son esprit convivial. Si l’événement a battu un record de participation avec plus de 400 arrivants, toutes courses confondues, Azeddine Habz et Marie Bouchard ont eux aussi battu les records sur les 10 km.

.

Azeddine Habz était le plus fort

Le Marocain Azeddine Habz, naturalisé français en août 2018, e t qui a étélauréat des Championnats de France de cross court cet hiver à Plouay, a pris la course à son compte dès les premiers hectomètres : « J’ai pris la tête de la course dès le départ pour ne plus la lâcher. Puis j’ai géré ma course en relançant constamment. Je suis satisfait même si les conditions météorologiques n’étaient pas au rendez-vous. Le parcours est assez roulant d’un côté et en faux plat de l’autre. Côté chrono, avec le vent de face, je n’espérais pas mieux », explique le sociétaire de l’AS Pierrefitte Multi-Athlon, dont la victoire ne faisait que peu de doute parmi les coureurs mais elle conclut à merveille la grande fête mondevillaise. En 30’20, il améliore la marque de l’épreuve de 18 secondes détenue jusque-là par Getinet Gedamu Mele. Azeddine Habz a assuré : « Je reviendrai l’année prochaine pour battre encore mon record ! ».

 

Azeddine Habz a remporté en solitaire les 10 km avec un chrono de 30’20.

 

Derrière, la course a souri aux sociétaires de l’Entente Athlétique Mondeville Hérouville avec un joli tir groupé composé de Léo Fontana (31’04), Geoffrey Le Déan (31’22), Dorian Louvet (31’34) et Martin Laurent (31’46). Heureux de sa deuxième place, Léo Fontana a apprécié la technicité du parcours : « Il est exigeant avec des conditions assez difficiles  (vent) mais le parcours permet quand même de réaliser un beau chrono. Les sensations étaient correctes pour une reprise de saison. Je suis satisfait ».

.

Bouchard devant Guérin

Deux féminines ont animé cette deuxième édition : Marie Bouchard et Aurore Guérin, la marraine de l’épreuve. La première nommée a haussé le ton au deuxième kilomètre et a distancé progressivement sa principale rivale. En coupant la ligne d’arrivée dans le bon chrono de 34’07, elle relègue sa suivante à plus d’une minute et bat également le record de l’épreuve (34’37) qui appartenait à sa concurrente : « J’ai remonté des petits groupes de garçons tout du long ce qui était motivant mais je me suis retrouvée seule dans la dernière boucle. Les sensations sont bonnes, c’est un bon repère pour la suite de la saison. J’ai vraiment hâte de rechausser les pointes de cross ! ». La vice-championne d’Europe espoirs de cross par équipes en 2016 a félicité l’organisation : « Elle était vraiment au top ! C’est une course qui mérite d’être connue pour qu’il y ait plus de monde les prochaines années. J’espère que la course va continuer de se développer. Merci aux bénévoles ! ». Pour sa première course sous les couleurs du CA Montreuil 93, la Bretonne, originaire de Paimpol, a rendu une copie de haute volée. Vite, la suite pour l’étudiante en cinquième année de médecine.

 

La marraine de l’épreuve Aurore Guérin est montée sur la deuxième marche du podium.

 

De son côté, Aurore Guérin estime avoir donné le meilleur d’elle-même : « La course s’est bien passée même si je n’ai pas pu répondre à l’attaque de Marie. Je me suis retrouvée dans un petit groupe donc c’est plus facile pour garder le rythme. Je sens que j’ai du travail qui m’attend car la fin de course a été dure, je ne me suis concentrée que sur mon allure. Mais je suis satisfaite de cette rentrée parce qu’au mieux dans ma tête je pensais faire 35’50/36 ». On soulignera également les 37’26 de la première juniors Tess Richer. A noter que 61 coureurs sont passés sous la barre des 40 minutes dont 6 sous les 32 minutes, une belle densité.

.

Timothée Adolphe fait le show

 

En essayant de satisfaire tout public, Mondeville Run a mis en place des courses handisport de haut niveau, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Et qui de mieux que Timothée Adolphe, également parrain de l’événement, pour promouvoir le sport pour tous ? Dans le froid normand, le show du « Guépard Blanc » sur 200 m (moins de 24″ chrono manuel) est venu réchauffer tout le public du Stade Lafond. Chez les féminines, Lucile Razet, quatrième des championnats d’Europe à Berlin cet été, a brillamment remporté la ligne droite (13″8).

 

 

Avec plus de 400 inscrits, l’engouement autour de cette course en plein coeur de Mondeville se confirme. L’équipe organisatrice a déjà hâte d’être l’an prochain et elle espère attirer de nouveaux coureurs.

Les résultats du Mondeville Run

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter