On a classé nos dix meilleurs athlètes de 2020

22 décembre 2020 à 14:46

SOLDES I-RUN

2020 s’achève et malgré la saison d’athlétisme tronquée, elle aura eu son lot d’émotions et de performances. Du record du monde à la perche d’Armand Duplantis à celui de Yulimar Rojas au triple saut en salle, sans oublier les belles prestations des Français Alexandra Tavernier et Sasha Zhoya. Focus sur les 10 meilleurs athlètes de la saison selon la rédaction de Stadion.

 

10 – Sasha Zhoya

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sasha Zhoya (@sasha.zhoya)

Toute la planète athlétisme connaît son patronyme. Il est bien parti pour réécrire le livre des records. Si on peut se demander où se situera le prodige de 18 ans dans notre classement dans quelques années, la rédaction le place déjà dans le Top 10. Le Franco-Australien, qui portera les couleurs de la France en compétitions internationales, a notamment battu le 22 février le record du monde juniors du 60 m haies à Miramas en 7″34. Le record était détenu depuis mars 2017 par l’Américain Trey Cunningham, auteur d’un chrono à 7″40 à New York. Tous les ans, World Athletics remet le trophée du meilleur jeune athlète de la saison, le Rising Star Award (étoile montante). Si en 2020, l’instance internationale a décidé de ne pas le décerner en raison de la crise sanitaire, nul doute que le Clermontois aurait eu toutes ses chances de l’emporter.

.

9 – Morhad Amdouni

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Morhad Amdouni (@morhad_amdouni)

Morhad Amdouni (32 ans) est l’un des fondeurs français les plus en vue en 2020 avec notamment une fin d’année particulièrement faste. Huitième des Mondiaux de semi-marathon à Gdynia, le 17 octobre, en 59’40, le champion d’Europe du 10 000 m 2018 avait terminé premier européen et réalisé la deuxième meilleure performance française de tous les temps derrière le record d’Europe du Franco-Suisse Julien Wanders (59’13 en 2020). Le 19 septembre dernier à Lucciana (Corse), le pensionnaire du Val d’Europe Athlé a également amélioré le record de France de l’heure avec 20 772 m. On a presque des regrets de ne pas l’avoir vu en action au Marathon de Valence (record en 2h09’14) le 6 décembre, n’ayant pas été retenu par les organisateurs.

.

8 – Alexandra Tavernier

Huitième place de notre top des athlètes de l’année, la Savoyarde de 27 ans installée en Bretagne a bien entendu eu la cote dans notre classement. Après avoir amélioré une première fois son propre record de France avec un jet à 74,94 m le 11 juillet à Parilly, la vice-championne d’Europe 2018 de Berlin a franchi la barrière symbolique de 75 mètres (75,24 m) à Kladno, en République tchèque, le 16 septembre.

.

7 – Letesenbet Gidey

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Letesenbet Gidey (@letesenbetgidey)

Depuis le 7 octobre, le 5000 m a une nouvelle marque de référence chez les féminines. L’Éthiopienne Letesenbet Gidey a battu le record du monde de la distance en 14’06″62,. La demi-fondeuse de 22 ans fait exploser ainsi le chrono établi par sa compatriote Tirunesh Dibaba en 14’11″15 en 2008. Gidey s’offre le premier exploit de sa jeune carrière, un an après avoir décroché la médaille d’argent du 10 000 m aux Mondiaux de Doha. Emmenée par deux lièvres jusqu’aux 3000 m et aidée par un système lumineux tout au long de la piste, l’Éthiopienne, double championne du monde juniors de cross (2015 et 2017), a réussi à maintenir une cadence d’enfer jusqu’au bout pour surclasser le temps de Dibaba.

.

6 – Johannes Vetter

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Johannes Vetter (@johannes_vetter)

L’Allemand Johannes Vetter est crédité d’une sixième place “de misère” dans notre top 10 parce qu’il mérite sans doute mieux. Il a réussi un exploit le 6 septembre en faisant voler son javelot dans le ciel de Chorzow (Pologne) à 97,76 m, la deuxième meilleure performance de l’histoire. Champion du monde à Londres en 2017 et médaillé de bronze mondial l’été dernier à Doha, le lanceur de 27 ans s’est approché à moins d’un mètre du record du monde qui paraissait imbattable de la légende tchèque Jan Zelezny, qui avait lancé à 98,48 m en 1996.

.

5 – Peres Jepchirchir

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par World Athletics (@worldathletics)

1 heure, 5 minutes et 16 secondes. C’est le temps réalisé par la Kényane Peres Jepchirchir lors des Mondiaux de semi-marathon à Gdynia, le 17 octobre. À 27 ans, elle abaisse de 18 secondes sa meilleure performance mondiale de tous les temps sur un semi-marathon exclusivement féminin, établi le 5 septembre dernier à Prague en 1h05’34. Avec ce chrono, Jepchirchir reste toutefois à distance du record du monde du semi-marathon détenu depuis février par l’Éthiopienne Ababel Yeshaneh, en 1h04’31 et réalisé lors d’une course mixte.

.

4 – Karsten Warholm

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karsten Warholm (@kwarholm)

Sur la lignée de ses précédentes saisons, le Norvégien de 24 ans a continué à empiler les prestations de haut vol. À l’occasion des “Impossible Games” d’Oslo le 11 juin, il s’est offert à domicile le record du monde du 300 m haies en 33″78 avant la réunion de Stockholm du 23 août où il réalise la deuxième meilleure performance de tous les temps en 46″87. De quoi lui offrir une très belle place dans ce classement ! Désormais, la question est de savoir quand est-ce qu’il va battre le vieux record du monde. Double champion du monde en titre, il semble destiné à balayer la marque de l’Américain Kevin Young (46″78 en 1992) qu’il a tutoyé, à neuf centièmes de seconde. On a déjà hâte de le voir sur une saison complète en 2021.

.

3 – Yulimar Rojas

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yulimar Rojas🌈 (@yulimarrojas45)

Le 21 février, la Vénézuélienne Yulimar Rojas a battu le record du monde en salle du triple saut avec 15,43 m à Madrid. L’athlète de 24 ans dépassait ainsi la marque de la Russe Tatyana Lebedeva, qui avait bondi à 15,36 m le 6 mars 2004 à Budapest, il y a donc déjà 16 ans. En pleine explosion depuis plus de deux ans, Rojas avait glané le titre planétaire, le tout premier pour le Venezuela en athlétisme, en 2017 lors des Mondiaux de Londres. Elle n’est seulement qu’à sept centimètres du record du monde en plein air, établi à 15,50 m par l’Ukrainienne Inessa Kravets. Récemment, elle a clamé son ambition de devenir la première femme à sauter au-delà des 16 mètres.

.

2 – Joshua Cheptegei

Il aurait très bien pu figurer tout au haut de notre classement. L’Ougandais, a confirmé sa mainmise sur le demi-fond entamée en 2019 avec la conquête des titres de champion du monde de cross et du 10 000 m. Plus rien ne semble résister à l’athlète de 24 ans, pas même les meilleurs chronos planétaires établis par la légende Kenenisa Bekele. Cheptegei a pulvérisé les records du monde de l’Éthiopien sur 5000 m (12’35″36 contre 12’37″35), le 14 août à Monaco et sur 10 000 m (26’11″00 contre 26’17″53), le 17 octobre à Valence. Toujours présent dans les moments importants, il a aussi déplumé le chrono de référence sur 5 km route en 12’51 (ancien 13’11), le 16 février dans la Principauté. Seule ombre toute relative au tableau : sa quatrième place aux Mondiaux de semi-marathon de Gdynia en 59’21, le 17 octobre.

.

1 – Armand Duplantis

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mondo Duplantis (@mondo_duplantis)

Comment ne pas mettre Armand Duplantis à la première place de ce classement ? Le Suédois a réussi un hiver exceptionnel en améliorant par deux fois en une semaine, à Torun (6,17 m) puis de Glasgow (6,18 m), le record du monde du saut à la perche détenu par le Français Renaud Lavillenie (6,16 m en 2014) avec une aisance stupéfiante. Faute de pouvoir disputer les Jeux olympiques, reportés à 2021, ni l’Euro de Paris, annulé en raison de la crise sanitaire, il a réalisé la meilleure performance de tous les temps en plein air en franchissant une barre à 6,15 m, le 17 septembre à Rome. Le champion d’Europe 2018, pour qui la barre symbolique des 6 mètres semble devenue une simple formalité désormais, a effacé des tablettes Sergeï Bubka (6,14 m en 1994 à Sestrières).

Faisant incontestablement partie des meilleurs athlètes de l’histoire de notre sport, difficile de se dire qu’il n’a encore que 21 ans. Difficile aussi de savoir où il va s’arrêter. 

Et vous, quel(le)s athlètes vous ont-ils le plus marqués cette année ?

Crédit photo : Matthieu Tourault / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Morhad Amdouni : « Ce doublé ne me fait pas peur »

Morhad Amdouni : « Ce doublé ne me fait pas peur »

Stadion vous propose de découvrir les athlètes français qui vont essayer de nous faire vibrer aux Jeux olympiques de Tokyo. Pour ses premiers Jeux, Morhad Amdouni ne fait pas les choses à moitié en décidant de doubler le 10 000 m (30 juillet à Tokyo) et le marathon (8...

Athlétisme : Stadion aux Jeux olympiques de Tokyo

Athlétisme : Stadion aux Jeux olympiques de Tokyo

Stadion, votre média spécialisé dans l'actualité de l'athlétisme, a le plaisir d'annoncer sa présence aux Jeux olympiques de Tokyo. Pendant dix jours, nous allons nous régaler ensemble à suivre les athlètes français en quête de performances et de médailles. Depuis...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !