On a testé la Puma Speed 600 Ignite 3

12 février 2020 à 19:58

Légèreté, réactivité et performance, voilà ce que propose Puma avec sa Speed 600 Ignite 3 pour un résultat très convaincant ! Nous l’avons testé pendant un mois pour nous faire notre propre opinion. Nous réalisons les tests en se basant sur 5 critères : le confort, l’esthétisme, la maniabilité, la solidité et le rapport qualité/prix. Chaque critère obtient une note sur 10. Voici nos impressions.

CONFORT (8/10)

La première chose qui frappe lorsqu’on enfile la Puma Speed 600 Ignite 3 pour la première fois, c’est son confort « comme dans des pantoufles ». Même si personnellement je la trouve un peu lourde (305g en taille 42,5), il ne faut pas plus de quelques minutes pour s’approprier les chaussures. Le tissu maillé de l’avant-pied type tricot et le contrefort externe au talon rajoutent du confort sur le long terme. La semelle intermédiaire contenant de l’IGNITE confère un amorti et une réactivité plus durables. L’empeigne NETFIT personnalisable (lire aussi ci-dessous dans Esthétisme) maintient votre pied afin d’assurer un port confortable et de sécuriser la course. 

La plupart du temps, j’ai testé cette chaussure dans des conditions qui correspondent à ses qualités naturelles, à savoir la vitesse, avec une séance de 5×1000 m. Dès la première accélération avec une foulée portée plus vers l’avant, on sent un dynamisme jusqu’ici réprimé. Le mesh sans couture devient très agréable, bien respirable. Chaque série est entamée avec une fraîcheur très plaisante. On peut dire qu’en vitesse, les Puma Speed 600 Ignite 3 se révèlent. 

ESTHÉTISME (8/10)

Pour être honnête, je dois dire que je n’étais vraiment pas fan du look de la Puma Speed 600 Ignite 3 lorsque je l’ai vu en photo pour la première fois. Puis, en la découvrant « pour de vrai », mon regard a complètement changé et on y prend goût. Au niveau de l’aspect visuel, le bleu qui recouvre l’intégralité de l’empeigne et le logo blanc avec un contour fluo donnent du peps à une chaussure qui se veut discrète. Esthétiquement, c’est donc un mélange entre le classique et la modernité.

Adieu les questions existentielles du coureur qui ­n’arrive pas à serrer sa chaussure comme il le souhaite, car celle-ci n’est pas adaptée à se morphologie. Avec l’empeigne NETFIT de la Puma Speed 600 Ignite 3, vous pouvez serrer l’avant du pied, le haut du pied, faire descendre les lacets jusqu’au bas de la chaussure, les entrecroiser et changer tout ça à chaque sortie si le cœur vous en dit ! Deux paires de lacets sont fournies, la plus longue (fluo) vous permettant de laisser libre cours à votre imagination.

MANIABILITÉ (6/10)

La Puma Speed 600 Ignite 3 sera tout de même plus à adaptée à des séances rythmées ou à du fractionné. Le tout en restant sur le bitume ou sur la piste, car elle glisse sur les chemins (conditions climatiques très pluvieuses pendant le test). Quoi de plus normal pour un modèle destiné à la route. Ce n’est donc pas un modèle « tout terrain ». Cette chaussure ne permet pas une utilisation diversifiée à la portée de tous types de coureurs. A réserver plutôt pour des sorties rythmées et pas trop longues.

SOLIDITÉ (8/10)

Il est toujours difficile d’évaluer ce critère après seulement un mois d’usage (une bonne centaine de kilomètres au compteur). Cependant, la Puma Speed 600 Ignite 3 propose des garanties. J’ai pu la tester sur sorties longues, sur du fartleck en campagne, sur la piste et sur le bitume, et n’ai constaté aucune usure immédiate : c’est une chaussure faite pour durer dans le temps.

RAPPORT QUALITÉ / PRIX (10/10)

C’est ce qui fait la force de Puma. Des produits plus qu’abordables pour permettre à chacun une pratique régulière. Commercialisée à 49,99€ au lieu de 130,00€ sur le site Espace des Marques en ce moment, la chaussure répondra aux besoins des runners qui ne souhaitent pas se ruiner et qui veulent malgré tout des prestations de qualité. Vu la qualité de la paire et en comparaison avec les autres chaussures de même gamme sur le marché, la Puma Speed 600 Ignite 3 est une très bonne affaire.

NOTE GLOBALE

Vous l’avez sûrement compris j’ai été globalement satisfait par cette troisième version. Elle regroupe tout ce que je cherche sur une chaussure de running, à savoir le confort, le style et la durabilité. On apprécie son adhérence sur le bitume. C’est un un réel plaisir à la chausser, un modèle sur lequel je ne me serai pas orienté avant d’avoir eu l’occasion de le tester. A très vite pour de nouveaux tests !

« J’aime bien ce modèle ! Après la couleur c’est personnel et je ne suis pas super fan cependant la paire remplit parfaitement le rôle de chaussure passe-partout donc c’est sympa. Je les utilisent plus pour mes séances longues et non pour mes séances de sprint car je les trouvent un peu lourdes pour faire du spécifique. Elles sont confortables et je n’ai jamais eu de souci avec. »

Laura Valette
Athlète PUMA

ARTICLES RÉCENTS
Yoann Kowal, les coulisses de sa préparation à Font-Romeu

Yoann Kowal, les coulisses de sa préparation à Font-Romeu

Très actif sur les réseaux sociaux, le champion d'Europe 2014 du 3000 m steeple Yoann Kowal n'hésite pas à partager son quotidien d'athlète de haut niveau avec ses abonnés. Dans une nouvelle vidéo YouTube, le Périgourdin nous emmène avec lui pendant 24 heures à...

“Deux nuits avec” est passé chez Jimmy Gressier !

“Deux nuits avec” est passé chez Jimmy Gressier !

Armé de ses deux GoPro et de son plus beau pyjama, Florian Gautier part à la rencontre des sportifs. Dans ce nouveau numéro "Deux nuits avec", Jimmy Gressier, recordman d'Europe du 5 km, lui a ouvert ses portes à Boulogne-sur-Mer pour lui montrer sa vie hors des...

5KM Athlé : Participez au premier Open de France virtuel !

5KM Athlé : Participez au premier Open de France virtuel !

La Fédération Française d'Athlétisme lance son premier Open de France virtuel sur la distance de 5 km. Une belle occasion pour les nouveaux runners d'accrocher un premier dossard et pour les plus aguerris de se rapprocher du record d'Europe de Jimmy Gressier. Depuis...

Renaud Lavillenie indisponible jusqu’à fin août

Renaud Lavillenie indisponible jusqu’à fin août

Le champion olympique 2012 du saut à la perche Renaud Lavillenie s'est fracturé le pouce gauche à l'entraînement dans son jardin et manquera la reprise de la saison d'athlétisme, prévue mi-août. « Coup dur. Suite à une perche cassée dans le jardin ce weekend, j'ai...

ÉVÉNEMENT
BONS PLANS
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Asics Metaracer

Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike Air Zoom Pegasus 37
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One TenNine