Menu

On était au Meeting de Paris au Stade Charléty

Envie de revivre la folle soirée du Meeting de Paris ? Ça tombe bien, nos photographes Matthieu Tourault, Solène Decosta et Antoine Decottignies ont eu le privilège d’être présents au bord de la piste bleue flambant neuve du Stade Charléty. Entre stress, surprise et joie, l’émotion était présente lors de cette étape de la Diamond League.

Le recordman du monde du décathlon (9 126 points) Kevin Mayer a parfaitement réussi le Meeting de Paris en battant ses records personnels au poids (17,08 m) et au 110 m haies (13″55), lors du triathlon réservé aux spécialistes des épreuves combinées.

 Frédéric Dagée a projeté son boulet en acier au-delà de la ligne des 20 mètres avec un lancer mesuré à 20,24 m lors de son troisième essai et termine à la neuvième place. Le concours a été remporté par le Néo-Zélandais Tomas Walsh avec un superbe jet à 22,44 m.

Cynthia Leduc (11″56) et Maroussia Paré (11″57) en action lors du 100 m hors Diamond League.

Marvin René (100 m)

Aurel Manga (110 m haies)

Envie de revivre la folle soirée du Meeting de Paris ? Ça tombe bien, nos photographes Matthieu Tourault, Solène Decosta et Antoine Decottignies ont eu le privilège d'être présents au bord de la nouvelle piste bleue flambant neuve du Stade Charléty. Entre stress, surprise  et joie, l'émotion était présente lors de cette étape de la Diamond League.

Envie de revivre la folle soirée du Meeting de Paris ? Ça tombe bien, nos photographes Matthieu Tourault, Solène Decosta et Antoine Decottignies ont eu le privilège d'être présents au bord de la nouvelle piste bleue flambant neuve du Stade Charléty. Entre stress, surprise  et joie, l'émotion était présente lors de cette étape de la Diamond League.

En tête de bout en bout du 400 m haies, le recordman d’Europe norvégien Karsten Warholm a coupé la ligne en 47″26, avec plus d’une seconde d’avance sur ses poursuivants.

Envie de revivre la folle soirée du Meeting de Paris ? Ça tombe bien, nos photographes Matthieu Tourault, Solène Decosta et Antoine Decottignies ont eu le privilège d'être présents au bord de la nouvelle piste bleue flambant neuve du Stade Charléty. Entre stress, surprise  et joie, l'émotion était présente lors de cette étape de la Diamond League.

La deuxième place du 400 m haies est revenue à Ludvy Vaillant qui signe un nouveau record personnel en 48″30, la quatrième meilleure performance mondiale de l’année.

Parti sur des bases élevées (48″90 au 400 m) dans le groupe de tête, Pierre-Ambroise Bosse (6e) n’a pas pu résister au finish de ses adversaires. Ce qui ne l’a pas empêché d’améliorer son meilleur chrono de la saison en 1’45″07.

Moment de détente avec Athlix pour le champion du monde du 800 m.

Gabriel Tual, l’autre Français engagé dans la course, a signé un nouveau record personnel. En bouclant le double tour de piste en 1’45″84 il s’est rapproché du niveau de performance requis pour les mondiaux de Doha (1’45″30).

Il a frôlé la Tour Eiffel ! Tout sourit en ce moment à l’Américain Sam Kendricks, qui a franchi la barre mythique des 6 mètres pour la deuxième fois de la saison après ses 6,06 m réalisés le 27 juillet à Des Moines.

Le recordman du monde de la perche (6,16 m en 2014) Renaud Lavillenie a connu un concours compliqué sur le sautoir de Charléty. Visiblement en manque de repères, il a dû s’y reprendre à trois fois à 5,60 m, lors de son entrée en lice, puis il a échoué à effacer 5,70 m.

 La championne olympique jamaïcaine Elaine Thompson s’est imposée sur la ligne droite en 10″98 avec une belle marge sur l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, créditée de 11″13. La troisième place revient à la Néerlandaise Dafne Schippers, chronométrée en 11″15.

Séance TV improvisée sur la piste du stade Charléty entre les meilleures sprinteuses de la planète !

L’une des belles performances de la soirée côté français est signée Benjamin Compaoré. Avec un triple bond à 17,05 m, le champion d’Europe 2014 a fait un grand pas en direction des Mondiaux de Doha.

Envie de revivre la folle soirée du Meeting de Paris ? Ça tombe bien, nos photographes Matthieu Tourault, Solène Decosta et Antoine Decottignies ont eu le privilège d'être présents au bord de la nouvelle piste bleue flambant neuve du Stade Charléty. Entre stress, surprise  et joie, l'émotion était présente lors de cette étape de la Diamond League.

Déborah Sananes (400 m)

La nouvelle star de l’athlétisme Noah Lyles (22 ans) a de nouveau impressionné en remportant le 200 m en 19″65, le record du Meeting, devant le champion du monde turc Ramil Guliyev (20″01). Lyles continue sa saison exceptionnelle : il est devenu le quatrième homme le plus rapide de l’histoire sur la distance en 19″50 le 5 juillet à Lausanne.

A la recherche de sa meilleure forme, Christophe Lemaitre s’est mêlé à la bagarre pour le podium lors du 200 m, avant de connaître une fin de course plus compliquée. Placé au couloir 8, en aveugle, le Français a terminé en cinquième position en 20″40 (+0,2 m/s).

Envie de revivre la folle soirée du Meeting de Paris ? Ça tombe bien, nos photographes Matthieu Tourault, Solène Decosta et Antoine Decottignies ont eu le privilège d'être présents au bord de la nouvelle piste bleue flambant neuve du Stade Charléty. Entre stress, surprise  et joie, l'émotion était présente lors de cette étape de la Diamond League.

Sur la course de la dernière chance pour Rénelle Lamote (2’00″40) a tout donné sur 800 m, jusqu’à être évacuée sur civière, mais a réussi à courir plus vite que les minima demandés par l’IAAF (2’00″60), ce qui devrait lui ouvrir les portes de la sélection tricolore pour Doha.

Auteur d’une course courageuse, lors de laquelle il a tenté de se mêler à la lutte avec les cadors, Djilali Bedrani a pris la dixième place du 3000 m steeple en 8’16″91. De bon augure à un mois du rendez-vous planétaire de l’été.

Le champion d’Europe du 110 m haies Pascal Martinot-Lagarde a pris la cinquième place en signant son meilleur chrono de la saison (13″24) dans une course remportée par l’Américain Daniel Roberts (13″08).

L’homme le plus rapide de l’année, l’Américain Grant Holloway (12″98) n’a pris que la sixième position du 110 m haies en 13″25.

Les relayeurs français ont conclu la soirée au stade Charléty avec des performances de premier plan lors des relais 4×100 m. Les filles ont donné le ton, avec une victoire en 43″48 pour Carolle Zahi, Cynthia Leduc, Maroussia Paré et Sarah Richard Mingas. Les hommes ont subi la loi des solides Canadiens, chronométrés en 38″26, mais Amaury Golitin, Marvin René, Meba-Mickaël Zézé et Ryan Zézé ont réussi à sauver la deuxième place en 38″67.

Inscrivez-vous à notre newsletter