Menu

Roazhon Perche 2016 : Rentrée réussie pour Axel Chapelle et Valentin Lavillenie

La première étape du circuit Elite Tour (Roazhon Perche) s’est déroulée ce samedi au stade d’athlétisme couvert Robert-Poirier de Rennes. L’habillage du rendez-vous avait été pensé dans les moindres détails comme un spectacle, avec sons et lumières pour mettre en valeur les athlètes. Des chansons bretonnes, un mot de bienvenue de l’organisateur Nicolas Jolivet ont grandement participé à la montée en tension de la salle.  Le timing des concours, en simultané sur deux pistes entre messieurs et dames, a permis de mettre du rythme dans les sauts.


C’est dans cette ambiance surchauffée que la marraine de ce meeting Marion Lotout a remporté le concours avec 4,21 m. Chez les hommes, c’est le Belge Arnaud Art qui décroche la victoire en effaçant une barre placée à 5,61 m. Avec à ses côtés parmi ce qui se fait de mieux dans la spécialité en France, le sociétaire de Bordeaux Athlé a marqué les esprits. Au point de tenter par trois fois d’établir un nouveau record de Belgique à 5,71 m, une fois la victoire acquise. Réactions à chaud des perchistes.


Arnaud Art (1er avec 5,61 m) :

« J’ai eu de très bonnes sensations. J’ai commencé assez bas (5,01 m) pour me mettre en jambe et prendre de l’élan petit à petit. Ça s’est bien passé parce que j’ai retrouvé les mêmes sensations que ce soit sur mes premiers ou derniers élans. La technique est bien en tête, c’est en place. C’est vraiment bien. Je m’attendais à attaquer assez tôt ce record de Belgique dans la saison. Cela fait maintenant presque 2 ans que j’y pense (rires). Je suis content, je ne me suis pas blessé pendant la préparation. J’ai dans un coin de ma tête les championnats d’Europe en salle. Pour y participer, il faudra que je monte encore plus haut. »

Axel Chapelle (2ème avec 5,51 m) :

« J’ai pas eu des sensations égales à celles ressenties à l’entrainement. C’est différent, il faut s’adapter. Il y a un petit rebond, c’est assez gênant mais une fois qu’on s’est adapté c’est pas mal. C’est la compétition, il n’y a que trois essais, on n’est pas à l’entrainement où on a trente essais pour passer une barre,. On les saute pas forcément plus haut qu’à l’entrainement mais je suis satisfait. Il y avait de l’ambiance, de la bagarre et mine de rien 5,51 m c’est mon record en salle.  Pour une rentrée c’est pas mal. Je vais sauter à Nevers, Orléans et Rouen où je reprendrai mon élan complet en 16 foulées lancées. Ce soir j’étais en 14 foulées lancées. On est en période de préparation, je suis KO, j’ai essayé 16 foulées à l’échauffement mais je n’arrivais pas au bout. »

Valentin Lavillenie (3ème avec 5,51 m) :

« Je suis content de reprendre le chemin de la compétition. C’est une période un peu dure parce qu’il manque un peu de soleil donc il y a a un peu de fatigue. L’objectif aujourd’hui c’était d’enchaîner les sauts, de se faire de la caisse, de travailler la vitesse. C’est pour ça qu’il y a deux semaines j’ai fait un 60m (7″03) où j’ai pris beaucoup plaisir. »

Alexandre Féger (6ème avec 5,21 m) :

« Je ne me suis pas très bien senti sur les sauts, c’était pas terrible. Les pistes sur lesquelles on saute dans les Perche Elite Tour ce sont des pistes en bois. Je vous avoue que j’ai toujours eu du mal à trouver mes repères dessus et en plus ça rebondit vachement, et là aujourd’hui encore plus que d’habitude. J’ai reculé de six pieds depuis le début de mon concours. Sur le dernier saut j’arrive un peu à trouver le timing au niveau de la course. Aujourd’hui c’était une reprise, cela me permet de savoir où j’en suis, au niveau de la forme je me sens bien, il faut juste que je garde en mémoire cette dernière course. Je vais normalement enchaîner les meetings cet hiver mais ça dépendra si le petit est né, nous attendons un bébé d’ici quelques semaines. »

Alioune Sene (7ème avec 5,21 m) :

« J’étais vraiment bien aujourd’hui , j’étais bien en jambe, c’est pour cela que je suis étonné de ma performance mais ce sont les aléas et ça va avec le sport que l’on fait. Je vais concourir à Nevers où il faudra vite rebondir. Je reviens juste d’un stage national à La Réunion, il faut que je retrouve des automatismes. Il faut que je travaille plus ma vitesse même si je pense avoir progressé dans ce secteur et également dans la forme de la technique au niveau du présenté. Mon objectif principal cette saison reste les championnats d’Europe espoirs à Bydgoszcz en Pologne mi-juillet. »

Marion Buisson (3ème avec 4,11 m) :

« Je suis arrivée ici en ayant un peu d’appréhension. Les dernières séances que j’ai pu faire n’étaient pas exceptionnelles. Je me suis fait plaisir et finalement le résultat est satisfaisant. Je ne m’attendais pas à aller aussi haut ce soir. Maintenant ma carrière est derrière moi, j’ai fait les JO en 2008, j’étais jeune, je n’avais que 20 ans donc les gens ont tendance à penser que je suis vieille mais je n’ai que 28 ans (rires). À cet âge-ci il y a encore de belles choses à faire. Aujourd’hui j’ai deux enfants, je me fais plaisir à reprendre le saut à la perche. Si de nouveau je me prends la tête j’arrêterai. Pour l’instant je m’amuse et en s’amusant comme ça je pense que je peux faire des performances. Je vais essayer de faire le maximum de compétitions cet hiver. »

NOS ÉVÉNEMENTS

Inscrivez-vous à notre newsletter