Menu

Roazhon Perche : Ninon Guillon-Romarin confirme sa forme

Sans réelle surprise, Ninon Guillon-Romarin a remporté le concours du Roazhon Perche et confirme sa bonne forme du moment avec un bond à 4,62 m. La Française s’est ensuite attaquée à trois reprises au record de France à 4,72 m, sans succès.

Les concours se suivent mais les performances sont à chaque fois plus impressionnantes pour Ninon Guillon-Romarin, véritable chasseuse de records. Hier soir, à la salle Robert-Poirier de Rennes elle a enchaîné des tentatives prometteuses contre le record de France à 4,72 m. Jamais rassasiée, toujours concentrée. Particulièrement attendue après avoir égalé le record de France (4,71 m) à Orléans il y a deux semaines, elle a tenu son rang en s’élevant à 4,62 m. Après une entrée impeccable à 4,22 m, l’athlète entraînée par Sébastien Homo et Emmanuel Chapelle a poursuivi un sans faute, franchissant 4,37 m, 4,52 m et 4,62 m. Numéro 1 à l’applaudimètre toute la soirée, elle a ensuite tenté à trois reprises une barre à 4,72 m, malheureusement sans réussite. Des tentatives qui laissent présager du meilleur : « Ça s’est bien passé ce soir mais j’avais peur de pendre trop à cœur ce qui s’était passé à Orléans parce qu’on attendait beaucoup de moi. Réaliser cette performance et tenter le record de France, c’est vraiment du bonheur ».

Tout se présente plutôt bien pour Ninon Guillon-Romarin, tout sourire, comme toujours : « L‘objectif reste les Mondiaux de Birmingham et de prendre une place là-bas ». Auteur d’un excellent début de saison, elle a envoyé à nouveau un message fort ce samedi, démontrant ainsi sa constance à ce niveau dans les airs. Derrière, Marion Lotout (4,32 m) et Thiziri Daci (4,22 m) donnent satisfaction tandis que Jade Vigneron (4,12 m), Marion Buisson (4,12 m) et Alice Moindrot (4,02 m) sont dans leur standard habituel des dernières compétitions.

Axel Chapelle, premier Français

Quand on a presque touché le Graal, on n’aspire qu’à l’atteindre. C’est dans cet état d’esprit qu’Axel Chapelle abordait le concours du Roazhon Perche, ce samedi. Après avoir échoué de peu à 5,78 m à Potsdam (Allemagne) le week-end dernier, une hauteur synonyme de minima pour le rendez-vous planétaire de l’hiver à Birmingham, une envie de réussite animait le champion du monde juniors de 2014. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. En effet, le sociétaire de l’EA Cergy Pontoise a eu du mal a trouver ses marques lors de ses deux premières barres à 5,37 m et 5,52 m qu’il passe en deux fois. Il échoue ensuite à trois reprises à 5,62 m et se classe troisième du concours.

Il n’a pas de regrets vis-à-vis du niveau de performance demandé pour les Mondiaux. Le natif de Colombes aura l’occasion de s’y attaquer à nouveau dès le week-end prochain à Karlsruhe (Allemagne) : « Aujourd’hui j’ai mal sauté, je ne vais pas trouver d’excuse. Je manque de régularité sur ma course d’élan qui est très longue. J’ai du mal à la tenir pour le moment.  C’est ça le saut à la perche, il y a des jours où tout se passe bien et il y a des jours où c’est un peu plus compliqué. On repart au travail améliorer tout cela ».

.

Record personnel pour Ethan Cormont

Déjà très en vue à Orléans (5,61 m), le Belge Arnaud Art qui aujourd’hui fête ses 25 ans prend la deuxième place du concours avec 5,62 m, la même performance que le vainqueur, le Chinois Jie Yao. Les autres plieurs de gaule hexagonaux sont encore en rodage en ce mois de janvier : Alexandre Féger s’envole à 5,37 m, tout comme Pierre Cottin et Alioune Sene. Un peu plus tôt, un autre perchiste français a surpris son monde dans l’Ille-et-Vilaine. Le recordman de France cadets Ethan Cormont (juniors) efface une barre placée à 5,37 m, améliorant son record personnel. Le médaillé de bronze des championnats d’Europe juniors l’été dernier Romain Gavillon (5,27 m) est en progrès et doit confirmer lors des prochains rendez-vous.

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter