Starperche de Bordeaux : Renaud Lavillenie attaque très fort

16 janvier 2021 à 23:47

Opération Déstockage I-RUN

Renaud Lavillenie a parfaitement réussi sa rentrée au Starperche en s’imposant samedi avec une barre à 5,92 m. Il n’avait pas été aussi haut pour une reprise hivernale depuis 2013. Valentin Lavillenie a lui aussi réalisé les minima pour les Europe en salle de Torun. Dans le concours féminin, la première place est revenue à la Néerlandaise Femke Pluim avec 4,51 m. Récit de la compétition en direct du Palais des Sports de Bordeaux qui a été disputée dans une belle ambiance malgré l’absence du public.

Et voilà une première compétition en 2021 (très) réussie pour Renaud Lavillenie. Il n’y avait pas beaucoup de suspense sur le vainqueur du Starperche. En revanche on se demandait quelle hauteur le champion olympique de Londres allait sauter pour sa première sortie de l’année. Son échauffement donnait déjà de précieux indices sur sa bonne forme avec plusieurs sauts aux alentours des 5,80 m, parfois une “valise” au-dessus. Le triple champion du monde en salle (2012, 2016 et 2018), qui était opposé à une concurrence essentiellement nationale, a passé 5,52 m au premier essai puis s’est repris à deux fois pour maîtriser la barre à 5,72 m et à 5,82 m. C’était déjà deux centimètres de mieux que l‘année dernière où le Clermontois avait débuté sa saison au même endroit, en Gironde, avec un saut à 5,80 m. Le travail accompli, on aurait pu croire que le protégé de Philippe d’Encausse allait s’arrêter là. C’était bien mal le connaître.

.

« Ça fait vraiment du bien »

Sur élan réduit (16 foulées), Renaud Lavillenie s’est envoyé haut, très haut dans les airs en domptant 5,92 m à son deuxième essai. En temps normal, dans le monde d’avant, il se serait probablement fendu d’un salto sur le tapis puis aurait chaleureusement remercié le public. Parce qu’on ne le refait pas, Renaud Lavilenie a fait le show sur le sautoir, pour le plus grand plaisir des journalistes, photographes, coachs et officiels qui étaient présents dans l’enceinte. « J’arrive à remettre des choses en place que je n’arrivais pas depuis plusieurs saisons et ça fait vraiment du bien ». Il s’agit de la deuxième meilleure rentrée de sa carrière (5,93 m à Aulnay en 2013). Le Français a ensuite fait monter la barre jusqu’à la hauteur symbolique des 6 mètres et il n’a pas eu à rougir de ses trois tentatives : « Il faut tout mettre en place pour pouvoir passer cette barre. J’ai encore quatre foulées à mettre (élan complet sur 20 foulées). J’ai vu beaucoup de signaux intéressants ce soir. J’aurai tort de ne pas savourer ça et de ne pas être optimiste pour l’avenir même si je sais que la concurrence est rude ».

Le huis clos imposé n’a absolument pas plombé l’ambiance de la compétition grâce au travail des organisateurs sur l’animation. On s’est même régalé au bord des deux pistes surélevées à chaque envol des plieurs de gaule. De votre côté, on espère vous avez apprécié la prestation du recordman de France (6,16 m 2014) en suivant le Starperche en Live Streaming sur Facebook. Renaud Lavillenie signe la nouvelle meilleure performance mondiale à cette période de l’année (NDLR : MPM améliorée quelques heures après par l’Américain KC Lightfoot avec 5,94 m) et établit les minima pour l’Euro en salle du 5 au 7 mars à Torun (Pologne) fixés à 5,72 m. Un rendez-vous où il tentera de glaner une cinquième médaille après avoir remporté les éditions 2009, 2011, 2013 et 2015. S’il ne peut plus promettre de passer 6 mètres à chaque sortie, l’ex recordman du monde reste à 34 ans l’une des valeurs sûres de la discipline. Il a prouvé ce soir qu’il était déjà en forme alors que sa saison hivernale comptera huit autres rendez-vous (voir plus bas).

.

Minima pour Valentin Lavillenie

Il devrait retrouver son frère cadet en Pologne lequel s’est aussi acquitté du niveau de performance requis pour les Europe en salle. Valentin Lavillenie a frappé fort d’entrée de jeu avec un saut à 5,72 m avant d’échouer quelques instants plus tard à 5,82 m, mais il a tout de même de quoi être satisfait : « Mes tentatives à 5,82 m sont intéressantes et je sais que je les vaux. Il me manque juste un peu de fraîcheur après tout l’entraînement accumulé cet hiver. Réaliser des minima n’est jamais anecdotique mais évidemment j’aspire à plus. J’ai cette régularité à 5,70/5,75 m sur chaque concours et c’est ce que je recherchais. Mon objectif cet hiver ? Mettre le plus de mecs derrière moi aux Europe. »

Troisième du concours, Ethan Cormont s’est sublimé en franchissant 5,62 m, égalant son record personnel qui date de février 2019 : « Je passe 5,62 m au premier essai (14 foulées) et ça fait presque deux ans que je n’avais pas sauté plus de 5,60 m. J’ai eu une fracture de fatigue au dos qui m’a handicapé dans ma progression. Je reprends confiance parce qu’à ma première tentative à 5,72 m c’est pas si mal mais je manque encore un peu d’expérience à cette hauteur ». Pour avoir aussi suivi attentivement son échauffement avec des sauts pleins d’aisance et de puissance, le pensionnaire de l’ASA Maisons-Alfort est semble-t-il en train de passer un cap cet hiver. Les autres Bleus ? Thibaut Collet (5,52 m) et Baptiste Thiery (5,42 m, record en salle) se classent respectivement quatrième et cinquième.

.

Record en salle des Pays-Bas pour Femke Pluim

Chez les femmes, la Néerlandaise Femke Pluim a remporté la victoire aux essais en améliorant le record national en salle avec 4,51 m. Même réussite pour la Belge Fanny Smets (2e avec 4,51 m) qui a porté la marque de référence de son pays à la même hauteur. La troisième place revient à la Suissesse Angelina Moser, également créditée de 4,51 m. Révélation tricolore 2020 à la perche, la Niçoise Margot Chevrier termine quatrième avec un nouveau record personnel en salle : « J’ai fait un super échauffement et j’ai donc commencé plus haut que mon record en salle, à 4,31 m. Ensuite j’ai manqué de réglages mais ça se met en place donc c’est prometteur ». Enfin, on retiendra aussi les performances de la junior Elise Russis et d’Elina Giallurachis à 4,11 m.

.

Le calendrier en salle 2021 de Renaud Lavillenie

Vendredi 29 janvier : Meeting de Karlsruhe (Allemagne).
Dimanche 31 janvier : Perche en Or à Tourcoing
Samedi 6 février : Perche Élite Tour à Rouen
Mardi 9 février : Meeting de Liévin
Dimanche 14 février : Meeting de l’Eure à Val-de-Reuil
Dimanche 21 février : Championnats de France Élite à Miramas
Samedi 27 février : All Star Perche à Clermont-Ferrand
5-7 mars : Championnat d’Europe à Torun (Pologne)

Revivez l’intégralité du Starperche de Bordeaux sur notre page Facebook.

Crédit photo : Matthieu Tourault / STADION

ARTICLES RÉCENTS
Nos plus beaux clichés du Meeting de Toulon

Nos plus beaux clichés du Meeting de Toulon

La piste du stade Léo Lagrange a accueilli vendredi dernier des athlètes capables d'affoler le chrono à l'occasion du Meeting de Toulon dédié aux épreuves demi-fond. Jimmy Gressier a remporté le 5000 m en coupant la ligne d'arrivée en 13'18"00. Un joli chrono, qui...

Célia Perron intègre la sélection française à Torun

Célia Perron intègre la sélection française à Torun

Célia Perron a bénéficié d'une invitation de la fédération européenne d'athlétisme pour disputer le pentathlon des Championnats d’Europe en salle du 4 au 7 mars à Torun (Pologne). La délégation française qui ralliera la Pologne dès mardi pour le rendez-vous...

Séance privée avec Wilhem Belocian

Séance privée avec Wilhem Belocian

Insep, Halle Joseph-Maigrot, vendredi dernier. C'est là, dans cette usine de champions français, que Wilhem Belocian a choisi de peaufiner les derniers réglages avant de s'envoler mardi pour Torun en Pologne, où il disputera à partir de samedi les Championnats...

APPLICATION NOLIO
NOLIO
BOUTIQUE STADION
Collection Running Stadion
BONS PLANS
Nike Air Zoom Pegasus 37 Premium
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike Air Zoom Pegasus 37 Premium

ULTRABOOST 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas UltraBOOST 21
Asics Metaracer
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Metaracer

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !

© 2021 – STADION-ACTU