Athlétisme : Sokhna Lacoste et David Kuster déjà dans le bon tempo

13 juillet 2020 à 10:37

Plusieurs athlètes tricolores se sont mis en évidence cette semaine à l’occasion des premiers meetings d’athlétisme. Les espoirs Sokhna Lacoste sur 400 m (53″29) et David Kuster sur 5000 m marche (19’32″11) ont signé des chronos particulièrement intéressants.

Alors qu’il est encore très compliqué de courir en France, Sokhna Lacoste a fait de longue date le choix de se rendre à Bulle (Suisse) pour effectuer sa course de reprise sur 400 m : « Quand je me suis inscrite à ce meeting, aucune réunion n’était encore prévue en France. Je ne me voyais pas arriver aux France Elite, même s’ils sont encore loin sans avoir fait de test ». Après une si longue coupure et la perte de repères, on ne s’attendait pas à voir le chrono s’affoler. C’était sans compter sur la championne de France juniors 2019.

La sixième des Europe juniors en 2019 à Boras a réussi sa rentrée en 53″29. Un chrono à 36 centièmes de son record personnel également établi en Suisse à La chaux de fonds en juin 2019 : « Je m’attendais à réaliser un chrono de cet ordre là, vu les séances faites, même si je manque encore de travail spécifique sur 400 m ». Elle aura une belle occasion d’accélérer encore le rythme vendredi à Bordeaux : « Il y a plusieurs françaises de haut niveau qui seront présentes. J’aimerai trouver ensuite un autre meeting en août pour me jauger, peu de temps avant les France Elite ». En décembre dernier, alors que la sociétaire du Grand Angoulême Athlétisme était encore junior, elle avait attiré l’attention en réalisant 53″79 sur 400 m, à six centièmes du record de France de la catégorie détenu par Sandrine Thiebaud.

Si le record de France du lancer du marteau d’Alexandra Tavernier samedi à Vénissieux a fait grand bruit tout le week-end dans le monde de l’athlétisme, certains athlètes tricolores n’ont pas été en reste. Quoi de mieux que lancer sa saison par un record personnel ? À l’arrêt depuis le 1er mars et sa deuxième place aux France Elite en salle à Liévin, David Kuster a battu son record sur 5000 m marche en 19’32″11 à Thaon-les-Vosges. Un chrono synonyme de deuxième performance française de tous les temps chez les espoirs derrière les 19’03″04 de Gabriel Bordier en 2018.

« Je savais que j’étais en bonne forme mais je n’ai pas un travail orienté sur le 5000 m actuellement mais plus vers le 50 km. Et je participerai au 50km de Tilburg le 4 octobre qui est mon objectif principal cette automne. Je me contente de maintenir un travail de vitesse une fois par semaine, et les chronos était plutôt intéressant ces derniers temps. Donc oui je m’attendais à faire un bon chrono même si je restais très prudent après cette longue période sans compétition », nous a-t-il expliqué.

Le Rémois va doubler son effort du week-end la semaine prochaine avec un 10 000 m marche à Montreux, en Suisse : « Ensuite je vais partir en stage le 18 août à Font-Romeu jusqu’aux championnats de France Élite à Albi les 12 et 13 septembre ». À noter que David Kuster portait le dernier modèle de la RW900 de chez Newfeel, chaussure spécifique pour la marche athlétique.

.

Record personnel pour Bedrani sur 800 m

Le Toulousain Djilali Bedrani, cinquième des derniers Mondiaux sur 3000 m steeple, a établi son record personnel sur 800 m en 1’51″64 à Muret. Même réussite pour son camarade steepleur Anthony Pontier à Aubière (1’52″60). Au même endroit, la championne d’Europe cadettes du 2000 m steeple 2017 Léna Lebrun a bouclé les deux tours de piste en 2’13″56 tandis que le décathlonien français Ruben Gado a été crédité d’un beau 54″13 sur 400 m haies. Toujours en demi-fond, Renaud Rosière a le mieux tiré son épingle du jeu sur 800 m en 1’49″45 à Capavenir Vosges. Maëva Danois a effectué une rentrée en douceur sur 3000 m en 9’52″50 à Saint-Jean-de-Luz.

Côté sprint, la recordwoman de France cadettes du 200 m en salle Serena Kouassi (23″99) est descendue sous les 24 secondes avec un vent trop favorable (3,4 m/s) à Plessis-Robinson. En s’envolant à 5,99 m (-0,2 m/s) à Blois, la triple championne paralympique Marie-Amélie Le Fur s’est rapprochée à seulement deux centimètres de sa meilleure marque personnelle. L’athlète de 31 ans représente une très sérieuse chance de médaille d’or pour la France à Tokyo en 2021. Enfin, chez les lanceurs, on peut souligner la prestation de l’espoir Yann Chaussinand qui a projeté son marteau à 67,96 m à Aubière.

Crédit photo : STADION-ACTU. athlétisme. athlétisme.

ARTICLES RÉCENTS
Kilian Jornet en piste !

Kilian Jornet en piste !

Dans le cadre du projet « Phantasm 24 » de Salomon, la légende de l'ultra-trail Kilian Jornet va tenter ce vendredi 27 novembre en Norvège de battre le record du monde des 24 heures sur piste de Yiannis Kouros. Objectif : faire plus de 303,5 km. Sur la piste de...

Running : Succès réel pour la ASICS World Ekiden

Running : Succès réel pour la ASICS World Ekiden

En attendant la reprise des compétitions running dans quelques semaines, plusieurs athlètes de l'équipe de France ont participé ces derniers jours à la ASICS World Ekiden 2020. Résultats. Si les courses virtuelles n'étaient pas censées être la discipline la plus...

BOUTIQUE STADION
Collection Running Stadion
BONS PLANS
Nike Air Zoom Tempo NEXT%
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike Air Zoom Tempo Next%

adidas adizero Pro
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas Adizero Pro
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X-SPE

NEWSLETTER

Rejoignez nos 25 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !

© 2020 – STADION-ACTU