Menu

Championnats de France de cross-country : Amdouni et Duarte chantent sous la pluie





C’est à Plouay, en Bretagne, qu’ont eu lieu les Championnats de France de cross-country ce dimanche dans des conditions de météo agitée. Morhad Amdouni et Sophie Duarte ont remporté les courses reines du rendez-vous national des labours. La logique a également été respectée sur le cross court avec la victoire de Djilali Bedrani et de Claire Perraux. 

Une pluie quasi continuelle a accompagné toutes les courses et le parcours était usant et exigeant en raison de la boue. Ce dimanche, à Plouay, ce n’était pas un temps à mettre un crossman dehors. Pourtant, ils étaient plus de 3300 athlètes à prendre le départ des 11 courses programmées. Cependant, seule la météo aura été la (mauvaise) surprise du jour, tant le rendez-vous a été une réussite sportive et populaire. Cela n’a pas semblé déranger Morhad Amdouni qui a prouvé qu’il était bien redevenu le numéro un des crossmen français.

À l’aise sur ce type de terrain, il n’a laissé le soin à personne de lui contester la victoire dans l’épreuve reine du cross long masculin : « L’année dernière, je n’avais pas pu courir suite à une blessure. Je suis hyper content d’avoir pu gagner devant le public breton, qui est chaleureux et festif. Je voulais montrer que Morhad existe, qu’il n’est pas mort. J’avais entendu qu’on disait que je n’étais pas bon dans la boue. Mais dès que je suis fluide, je suis léger. Et quand je suis sérieux et professionnel, je suis là. Aujourd’hui, j’étais le king. J’ai pu montrer ce dont j’étais capable. J’ai commencé par analyser mes adversaires. Je savais que le parcours était difficile. Petit à petit, j’ai effectué des changements d’allure. Je vais maintenant me concentrer sur cet été, avec les championnats d’Europe de Berlin où j’essayerai de viser les titres sur 5000 m et 10 000 m ». Le sociétaire du Val d’Europe Athlétisme, en parcourant les 10010 m en 33’38, devance de huit secondes Hassan Hirt (33″46) alors que la médaille de bronze revient au surprenant champion d’Europe du 3000 m steeple Yoann Kowal (34″08).

Au terme d’une course disputée dans la catégorie espoirs, Hugo Hay s’offre le Graal, un titre qui fait du bien au moral : « Quand j’ai vu que je ne pouvais pas terminer dans le top 5 seniors, je me suis concentré sur le titre espoirs. Ils sont partis comme des dératés, ça allait beaucoup trop vite au début. Je suis revenu sur Jimmy (Gressier). A la fin, j’ai eu un peu peur parce que (Anthony) Pontier revenait très fort. C’est mon tout premier titre de champion de France, ça fait plaisir ! L’année prochaine, j’essayerai d’aller titiller un peu plus les seniors. » », analyse le vice-champion d’Europe espoirs de la spécialité.

Le Rémois Vincent Luis, 7ème du triathlon des JO de Rio en 2016, n’a pas réussi à rééditer sa performance de 2016 où il avait goûté aux joies du podium en montant sur la seconde marche et il prend néanmoins une sixième place très méritoire. Sur le parcours tout en relances du Parc du Château de Manehouarn, « Je n’ai jamais vu un public comme ça, c’est super. Je signe déjà pour l’année prochaine » savoure-t-il, une fois la ligne d’arrivée franchie.

.
Sophie Duarte loin devant

Sous le ciel de Plouay chargé d’averses, Sophie Duarte s’est adjugée une nouvelle couronne nationale sur le cross long féminin. La championne d’Europe de la spécialité a finalement douché les espoirs de ses adversaires en fin de course : «  Je voulais montrer qu’une crosswoman pouvait gagner sur ses terres et je suis fière de l’avoir emporté. C’était un très beau spectacle. Je suis ravie d’avoir gagné ce titre. Ça a été un des parcours les plus difficiles que j’ai fait, avec des relances mais pas d’appuis. Bravo à le Bretagne pour ce tracé ! Le profil long était nécessaire pour avaler les neuf bornes aujourd’hui. Je suis partie d’entrée, en mettant beaucoup d’à coups. Vous me connaissez, je cours comme ça. Je suis irrégulière, je suis une crosswoman ! ». 

Seulement devancée par trois étrangères, c’est de bon augure pour les Championnats du Monde de semi-marathon à Valence dans quinze jours (voir notre article). La deuxième et la troisième place reviennent respectivement à Léonie Periault et à Clémence Calvin.

Mathilde Sénéchal n’a pas fait de détails chez les espoirs femmes. L’athlète de l’Aj Blois Onzain a bien géré son affaire pour l’emporter à l’issue d’une course rondement menée. Longtemps aux avant-postes derrière les favorites de l’élite, elle a un peu faibli en fin de parcours, mais ses adversaires directes étaient loin : « Je ne m’attendais pas du tout à gagner, surtout vu la concurrence avec notamment la présence de Cassandre (Beaugrand). Je voulais faire un podium, mais je n’aurais jamais imaginé l’emporter. J’avais déjà couru avec Sophie (Duarte) lors des Pré France, pendant une partie de la course. Aujourd’hui, je n’ai pas calculé. Je me suis dit : senior ou pas senior, ça reste une course. Peu importe l’âge qu’elles ont, je fais ma course ». Coup dur pour Cassandre Beaugrand qui a abandonné en tout début de course.

.
Djilali Bedrani et Claire Perraux s’imposent sur le cross court

Il y a des succès qui marquent. Et qui soulagent. Djilali Bedrani a semblé ravi d’avoir décroché, au forceps, une victoire qui compte. Sur la distance courte de 4350 m, le champion du monde militaire de la discipline s’impose haut la main. Pour la première fois dans l’Histoire de la compétition, les trois premiers espoirs des cross courts se sont vus décerner une médaille. A ce petit jeu, la victoire revient à Yani Khelaf juste devant Laurent Delannoy et Louis Gilavert.

Sur la même épreuve, mais chez les femmes, le titre est revenu à Claire Perraux qui a pris le meilleur sur Johanna Geyer Carles et la championne de France en titre Elodie Normand : « Je savais que j’étais en forme après mon titre sur 3000 m aux championnats de France. Mais j’étais un peu fébrile avant le départ, comme à chaque fois. Je suis ravie ! », apprécie-t-elle. A noter dans cette course la septième place de la vice-championne d’Europe du 800 m Rénelle Lamote qui, de retour après une blessure au mollet, se fait une caisse dans l’optique de performer sur le double tour de piste cet été. Victoire d’Alice Mitard en espoirs devant Alexa Lemitre et Leila Hadji.

Arthur Dirou

Rédacteur / Administrateur

Inscrivez-vous à notre newsletter