Menu

Championnats de France de cross-country : Premier sacre pour Westphal et Roudolff-Lévisse

Sur l’hippodrome de Vittel, les meilleurs spécialistes tricolores des labours se sont affrontés pour les Championnats de France de cross-country, ce dimanche. Sur un parcours très ardu, avec relances perpétuelles, buttes, et autres joies de la boue, Liv Westphal et Emmanuel Roudolff-Lévisse ont décroché leur premier titre. Récit du rendez-vous national, d’une course à l’autre.

.
Masters hommes : Stéphane Valenti

« Je suis vraiment très heureux ! J’avais déjà été champion de France en duathlon chez les élite, mais le cross, c’est au-dessus, parce que c’est la discipline où tout le monde est là : les pistards, les coureurs sur route, les triathlètes. J’ai placé une grosse attaque au quatrième kilomètre, et j’ai ensuite essayé de faire la différence au train, parce que je n’avais pas confiance dans mon finish. Je m’attendais à ce que James me suive jusqu’au bout, je suis donc ravi d’avoir pu le distancer dans la dernière butte ». 

.

Cadettes : Émilie Noyer 

« Je suis vraiment super heureuse! Être championne de France, c’est une grande satisfaction, il faut vraiment vivre ça un jour! ‘hui, bien que j’avais déjà été béni au mollet cet hiver. J’étais encore de petites années il y a quelques jours. Je suis d’abord lieu pour moi, parce que je pensais pouvoir faire une bonne performance avec les copines. Quand j’ai vu les autres n’arrivaient pas à me suivre, j’étais la première surprise. »

.

Cadets : Luc Le Baron 

« Au début, je voulais pas trop tôt, parce que six kilomètres avec autant de vent, c’est assez long. Mon entraîneur m’avait dit d’être patient , et ma soeur qui a couru avec les cadettes m’a renseigné sur la taille des points à choisir. kilomètre, j’étais un peu mort, mais il m’en restait assez sous le pied pour placer une attaque. C’est un truc de fou d’être champion de France, cette dernière ligne droite, j’y pensais depuis très longtemps ! »

.

Juniors filles : Manon Trapp 

« La stratégie établie avec mon entraîneur était de partir et maintenant, il est possible que d’autres soient suivies. C’est ce que j’ai fait, même si c’était dur. Le plus compliqué était de ne pas ralentir quand on est seul devant et qu’on est dans le rouge. Il ne fallait pas tomber dans le confort pour laisser les filles revenir. J’ai lutté mais Je n’ai pas eu peur, même si la route a été rendue le parcours très glissant. »

.

Juniors garçons : Etienne Daguinos

« Comme je suis plutôt un coureur de longues distances, je savais que je devais distancer assez tôt les spécialistes du 1500 m. J’ai mis une première accélération pour jauger mes adversaires, et Comme mon été 2018 n’avait pas été bon et comme je m’étais troué dans la sélection pour l’Europe, je n’étais pas le je m’étais quand même une petite pression parce que j’avais gagné l’an passé. Gagner une deuxième fois, c’est toujours aussi intense, surtout qu’il avait tout mon groupe d’entraînement dans la dernière ligne droite ! »

.

Cross court Femmes : Claire Perraux

« J’ai eu du mal à placer mes appuis en début de course, alors j’ai profité des parties plus roulantes pour refaire mon retard. A l’expérience, je savais que les autres étaient parties un peu vite, donc que j’aurais ma chance en étant patiente, parce que j’avais de bonnes jambes. Cela dit, même avec la bonne forme, ce n’était pas gagné d’avance, même en ayant déjà gagné cinq fois le cross court par le passé, j’avais des adversaires de qualité. Cela me fait bien plaisir d’en ajouter une sixième aujourd’hui ! »

.

Cross court Hommes : Djilali Bedrani

« J’ai perdu des championnats d’Europe en salle, et je me suis senti fatigué. Aujourd’hui, je n’ai jamais eu ma tête, en fait prudemment pour bien rouler. Le terrain est d’avantage ma faute, et je suis retrouvé devant. Alexis (Miellet) était costaud, et je voulais aussi jouer avec les étrangers en tête de cours. Cela fait deux années de suite que je suis champion de France sans gagner la course, j’espère bien que cela a été prochainement, autant que ce sera à la maison, à Montauban. »

.

Cross long Elite Femmes : Liv Westphal

« Je me suis levée ce matin et j’ai vu la pluie, j’ai compris que ce serait un pur bourbier. Ce n’est pas exactement ce que j’apprécie le plus en cross, mais j’avais vraiment, vraiment envie d’aller chercher ce titre. J’ai fait une course très différente des Europe en décembre. A Tilburg, j’étais restée sur ma faim parce que je manquais de confiance. Là, je suis un peu plus forte physiquement, mais j’ai surtout retrouvé la confiance progressivement. Il m’a fallu quelques mois pour me remettre dans le bain. J’ai refait le plein d’assurance et j’ai très, très faim pour la piste. »

.

Cross long Elite Hommes : Emmanuel Roudolff-Lévisse

Profitant des absences de Morhad Amdouni et d’Hassan Chahdi, Emmanuel Roudolff-Lévisse s’est offert, 33 ans après son papa Pierre, une première couronne hexagonale dans les labours : « Je suis super heureux ! C’est un rêve d’être champion de France de cross-country, j’en suis super fier. En plus, battre des coureurs comme Jimmy (Gressier), ce n’est pas rien. Ma venue s’est faite un peu au dernier moment, car je vis aux Etats-Unis, à Portland. Je n’avais pas forcément prévu de courir des cross cette année, puisque j’ai fait une saison indoor où j’ai couru en 7’’55 sur 3000 m. J’avais une semaine de vacances, donc je suis rentré lundi dernier, avec l’idée de disputer les championnats de France de cross. Je n’ai pas pris de billet de retour, au cas où je me qualifierais pour les Mondiaux. »

Le palmarès 2019
Femmes :

Cadettes :
1. Emilie Noyer

2. Coralie Driss
3. Camille Laurent 

Juniors :
1. Manon Trapp

2. Emilie Girard
3. Ana Egler

Cross court :
1. Claire Perraux
2. Johanna Geyer Carles
3. Elodie Normand

Cross long :
1. Liv Westphal
2. Mathilde Sénéchal 
3. Marie Bouchard

Masters :
1. Karine Pasquier
2. Séverine Hamel
3. Julie Sylvain

Hommes :

Cadets :
1.Luc Le Baron

2. Théo Saingier
3. Kilian Carpentier

Juniors :
1. Etienne Daguinos

2. Baptiste Guyon
3. Pierre Bordeau

Cross court :
1. Djilali Bedrani

2. Alexis Miellet
3. Yann Schrub

Cross long :
1. Emmanuel Roudolff-Lévisse
2. Mickaël Gras
3. Jimmy Gressier

Masters :
1. Stéphane Valenti
2. James Kibocha Theuri
3. Djamel Bachiri

ÉVÉNEMENT À VENIR

Inscrivez-vous à notre newsletter