Championnats de France de cross-country : Yann Schrub et Manon Trapp, roi et reine de la gadoue

15 novembre 2021 à 18:37

Les spécialistes des labours Yann Schrub et Manon Trapp ont dompté le parcours exigeant de l’Hippodrome des Allègres lors des Championnats de France de cross-country à Montauban ce dimanche. Sur le format court, les lauriers nationaux sont revenus à Jimmy Gressier et à Alexa Lemitre. D’une course à l’autre, retrouvez tous les champions de cette édition 2021.

Masters : Najim Habri (COS Villers)

Arrivé sur le tard dans la course à pied en raison de son passé de footeux, Najim Habri a remporté son premier titre hexagonal sur le cross après avoir décroché plusieurs médailles d’or sur piste en catégorie masters. L’athlète de 41 ans a devancé le tenant du titre Stéphane Valenti, deuxième de la course.

« C’est une belle victoire avec la manière. Le parcours me convenait énormément, j’avais un bon rythme et je l’ai pratiquement maintenu toute la course, en 3’10/3’15 au kilomètre. Je n’étais pas trop dans le rouge. Je n’arrêtais pas de me dire qu’il fallait que je sois patient. À la mi-course, j’ai commencé à prendre 10 mètres d’avance, puis 15. Je me disais qu’il (Stéphane Valenti) allait revenir. Je me suis retrouvé tout seul et je me suis dit : « Mon coco, il faut assumer ! ». Dans la dernière boucle, je savais que j’avais quinze secondes d’avance. Je suis très heureux, c’est mon premier titre important. J’aurais été très déçu si je n’avais pas fait de podium. Le gros objectif reste le 10 km de Houilles le 26 décembre où je vais essayer de confirmer mes 29’31 réalisés à Montereau-Fault-Yonne le 17 octobre dernier. Si les planètes sont alignées, peut-être que je ferai mieux. »

Cadettes : Jade Le Corre (EA Saint-Quentin en Yvelines)

La vice-championne de France cadettes du 1500 m l’été dernier Jade La Corre a fait la différence après les deux tiers de course. Sa joie était belle sur la ligne d’arrivée.

« Je suis vraiment très contente, je ne m’y attendais pas (à gagner) même si je visais le podium. J’ai tout donné et je suis fière de moi. On m’avait dit de rester prudente jusqu’à la grande boucle. Ensuite, je suis partie et je me suis sentie mieux. Je me retournais pour vérifier si ça revenait derrière, car j’avais peur de craquer. Le parcours était top, je l’ai trouvé plus dur qu’à Vittel, avec beaucoup de relances à faire. »

Cadets : Aurélien Radja (CSM La Seyne)

Vice-champion de France de course en Montagne et médaillé de bronze aux France sur 3000 m en salle en 2021, Aurélien Radja a plusieurs cordes à son arc mais c’est bien dans le cross-country qu’il s’est illustré ce dimanche. Il s’est rapidement détaché pour s’imposer avec une avance confortable.

« J’avais prévu de lancer dès le début car je m’étais fait avoir sur le 3000 m l’été dernier. Je préfère être devant car être derrière signifie que la victoire se jouerait dans les 200 derniers mètres. Je sais que je n’ai pas de vitesse, c’est un point à améliorer. J’ai réussi à mettre un gros train sur un kilomètre, à mettre un écart de plus de vingt mètres que j’ai essayé de tenir, et les jambes ont répondu sur ce terrain très roulant, qui permet de garder une allure très stable. Je m’étais bien préparé pour les montées et l’enchaînement des efforts avec la course en montagne. Cette victoire est le résultat d’un long travail. Le cross, c’est ce que je préfère mais j’aime bien aussi la piste. Les courses de montagne me servent plus de préparation pour le cross. »

Juniors filles : Laure Bertrand (EA Pays de la Brocéliande)

Auteure de plusieurs accélérations, Laure Bertrand a creusé l’écart avec ses principales concurrentes pour s’imposer en solitaire. L’athlète bretonne qui fait des études aux États-Unis a fait le déplacement spécialement dans le Tarn pour tenter de se qualifier pour les Championnats d’Europe à Dublin le 12 décembre, alors qu’elle n’avait pas participé aux Régionaux à Carhaix. Après avoir fait l’impasse sur la saison de piste en raison de pépins physiques, elle se rattrape de la plus belle des manières.

« Je savais que je n’étais pas la plus attendue ici. On ne m’a pas vue pendant la saison sur piste car j’ai été blessée. Je n’ai pas disputé les régionaux et peu de monde était au courant que je rentrais des États-Unis. Je suis arrivée hier (samedi) et je repars demain après-midi (lundi). J’étais beaucoup dans le doute ces dernières semaines, je n’arrivais pas trop à jauger mon état de forme. J’ai fait le premier tour avec les filles. J’étais vraiment bien donc je me suis dit : vas-y ! Je ne suis pas une très bonne finisseuse, donc je savais qu’il ne fallait pas que j’attende la dernière ligne droite. Quand j’ai vu que ça ne suivait pas, je me suis dit que le boulot était fait et qu’il fallait juste tenir. J’étais rentrée surtout pour la qualif aux Europe. Je visais le top 4. La victoire, c’est la cerise sur le gâteau. »

Juniors garçons : Luc Le Baron (Doubs Sud Athlétisme)

Le jaune lui va bien ! Maillot jaune sur le dos, Luc Le Baron ne pouvait que s’imposer ! Le sociétaire du Doubs Sud Athlétisme soigne son palmarès après avoir été sacré champion de France chez les cadets deux ans plus tôt à Vittel. Le demi-fondeur de 19 ans qui s’entraîne depuis septembre à l’INSEP sous la houlette d’Adrien Taouji a assisté quelques minutes auparavant à la victoire de son frère cadet Côme Le Baron lors de la Coupe de France minimes.

« Au début, ça se regardait, même si ça allait assez vite. C’est sur la fin que ça s’est décanté. J’ai essayé de mettre des grosses attaques vers le milieu et la fin du parcours, mais ça ne portait pas ses fruits. Donc je me suis calmé et j’ai attendu la fin pour faire la différence. C’était un peu dur dans la tête, mais la dernière a été la bonne. Le finish n’est pas mon point fort, mais c’est ce qui m’a permis de gagner aujourd’hui. »

Cross court Femmes : Alexa Lemitre (ECLA Albi)

C’est avec une joie non dissimulée qu’Alexa Lemitre a savouré son premier sacre de championne de France chez les seniors. La spécialiste du 3000 m steeple a intelligemment laissé partir la Marocaine du Romilly Sport 10 Athlétisme Siham Hilali et l’Algérienne de l’Athlé 92 Nawal Yahi en tête qui ne pouvaient prétendre au titre. C’est au terme de la dernière ligne droite que la locale de l’étape s’est montrée la plus forte de toutes. L’étudiante ingénieure sur Toulouse, originaire d’Albi, s’entraîne au quotidien avec le groupe de Sébastien Gamel.

« Je suis très heureuse, c’est mon premier titre de championne de France seniors. En plus dans ma région, c’est encore plus beau. Je vais maintenant tenter la sélection pour les championnats d’Europe de cross avec le relais mixte. Mon entraîneur (Sébastien Gamel) m’avait dit que comme le parcours était très exigeant, celles qui allaient partir vite allaient exploser. Il m’avait conseillé de partir dans les 10-15 premières en restant au contact, pour ensuite remonter. La présence des deux étrangères devant a fait exploser le groupe. Dans la grande boucle, avec la côte et la boue, j’ai eu beaucoup de mal. Les encouragements m’ont réconfortée. »

Cross court Hommes : Jimmy Gressier (Boulogne-sur-Mer AC)

Encore et toujours admirable. Le Boulonnais de 24 ans ne pouvait pas trouver répartie à la mesure de son potentiel et de son talent. L’élève d’Arnaud Dinielle et d’Adrien Taouji, qui empile les récompenses comme d’autres ramasseraient les châtaignes en automne, a, sans porter atteinte à ses adversaires de qualité, expédié les affaires courantes. Aux côtés de la mascotte Athlix, le recordman d’Europe du 5 km (13’18 à Monaco) a pris le temps de taper dans les mains des spectateurs avant de sauter par-dessus la banderole d’arrivée, comme un vrai petit hurdler ! À quatre semaines de l’Euro de Dublin où il ne visera que la gagne pour ses débuts dans la compétition chez les seniors, Jimmy Gressier n’a jamais tremblé sur l’hippodrome des Allègres. Le « p’tit gars » du Chemin-Vert conserve un très bon souvenir des lieux où il a remporté le cross de sélection espoirs pour le rendez-vous continental en 2017 trois semaines avant de conquérir son premier des trois titres européen dans la catégorie…

« Ce premier titre en cross seniors représente beaucoup. Je voulais l’avoir à mon palmarès. J’espère que la prochaine fois, ce sera sur le long. Pendant la course, je me suis retourné et j’ai vu que le trou était fait. Ensuite, j’étais en gestion pour essayer de ne pas passer de l’autre côté du fil (sic). Je savais que j’étais bien et que ça ne servait à rien d’en rajouter. J’aime tellement le cross et la proximité avec le public que j’étais obligé de faire le show dans les derniers mètres. J’ai repris la saison sans me prendre la tête il y a huit semaines. Au début, c’était un peu compliqué, je n’avais pas de sensations. Mais à Font-Romeu, j’ai commencé à me sentir bien lors de la troisième semaine et mes coaches m’ont dit que ça serait bien de me mettre en jambes sur le cross court des France, avant d’enchaîner avec Allonnes puis trois semaines de préparation pour les Europe. La célébration ? J’y avais pensé avant la course mais je me suis dit que la banderole allait être trop haute. J’ai tenté et si je tombais, ce n’est pas grave, on sait que mes célébrations ne sont pas toujours très bien maitrisées ! »

Elite Femmes : Manon Trapp (AS Aix-les-Bains)

C’est une Manon Trapp radieuse qui s’est arrêtée en zone mixte. Tout juste sortie des rangs juniors, la représentante de l’AS Aix-Les-Bains faisait partie des grandes favorites au départ mais pas à dominer la course Elite féminine de la tête et des épaules, sans aucune contestation possible. Manon Trapp n’a pas battu n’importe qui : Mekdes Woldu, championne de France du 10 000 m, 10 km et semi-marathon en 2021, ainsi que première sur les 20 km de Marseille-Cassis.

« J’ai décidé de faire confiance à mes sensations et d’y aller. J’ai pris les commandes, je n’ai pas eu peur et ça a fonctionné. Je voulais gagner mais je savais que ça allait être dur. J’étais prête à tout donner. J’ai contrôlé sur la fin car je savais que j’avais quand même de la marge. Je suis vraiment super heureuse car le cross est ma discipline favorite. Ce titre annonce plein de bonnes choses pour cette nouvelle année. Mon objectif depuis le début de la saison, ce sont les championnats d’Europe où je vise une super place. Ce résultat me donne de la confiance. »

Elite Hommes : Yann Schrub (Athlé Sports Sarreguemines Arrondissements)

Yann Schrub a laissé loin derrière lui le gotha français. Titré sur le cross long, l’étudiant qui vient de passer la semaines dernière en huitième année de médecine avait du mal à cacher son émotion. Il a dû s’employer dans la troisième et dernière grande boucle pour distancer Félix Bour. Les yeux humides et le visage prostré, le Sarregueminois manquait de mots en zone mixte pour décrire ses sentiments.

« Je suis très ému, j’ai pleuré à la fin de la course. Je gagne avec la manière, c’est énorme, surtout quand on regarde les gars qui sont en face de toi. Je venais uniquement pour la qualif’ (pour les Championnats d’Europe à Dublin). Avec le monde qu’il y avait, je ne pensais jamais faire un podium, la troisième place au mieux. Mais j’avais des jambes phénoménales. J’ai réussi à mettre plusieurs à-coups, qui n’ont pas été fatals tous de suite mais j’ai récidivé. J’ai eu comme consignes de bien rester derrière mais je n’ai pas écouté, je me suis fié aux jambes et ça aurait pu être la catastrophe. Je tiens beaucoup au cross, c’est l’école de la vie. C’est dur, certes, mais c’est là où on profite le plus. »

En 2022, les Championnats de France de cross-country reprendront leur date classique au mois de mars, et nous sommes déjà impatients de voir qui sera au départ aux Mureaux (Yvelines). Yann Schrub et Manon Trapp défendront-ils leur titre ?  Réponse cet hiver !

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédits photos : STADION
© Tous droits réservés

À LA UNE
Kavval, le moteur de recherche pour trouver sa course à pied

Kavval, le moteur de recherche pour trouver sa course à pied

Kavval est le premier moteur de recherche dédié au running qui permet à tous les pratiquants de trouver et réserver des courses (route, trails ou marche). Leur objectif : Rendre la pratique de la course à pied accessible avec des parcours adaptés aux envies et aux...

Cross du Héron : Le Nord, une terre de cross-country

Cross du Héron : Le Nord, une terre de cross-country

Le Nord de la France, terre de cross-country par excellence, n'a pas failli à sa réputation et nous a offert un beau spectacle au Cross du Héron, organisé par le club du Villeneuve d'Ascq Fretin Athlétisme. Ce dimanche, c'est sous une pluie fine et continue, bref un...

ARTICLES RÉCENTS
Kavval, le moteur de recherche pour trouver sa course à pied

Kavval, le moteur de recherche pour trouver sa course à pied

Kavval est le premier moteur de recherche dédié au running qui permet à tous les pratiquants de trouver et réserver des courses (route, trails ou marche). Leur objectif : Rendre la pratique de la course à pied accessible avec des parcours adaptés aux envies et aux...

Cross du Héron : Le Nord, une terre de cross-country

Cross du Héron : Le Nord, une terre de cross-country

Le Nord de la France, terre de cross-country par excellence, n'a pas failli à sa réputation et nous a offert un beau spectacle au Cross du Héron, organisé par le club du Villeneuve d'Ascq Fretin Athlétisme. Ce dimanche, c'est sous une pluie fine et continue, bref un...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Magic Speed
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics Magic Speed

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !