Menu

Championnats de France de marche : Gabriel Bordier et Emilie Menuet victorieux

Gabriel Bordier et Emilie Menuet ont remporté le 20 km des Championnats de France de marche à Mérignac ce dimanche. Yohann Diniz a tenu à rendre un dernier hommage à Francis Genson. La compétition a permis à Clémence Beretta d’améliorer le record de France espoirs et à David Kuster de réaliser les minima pour les Mondiaux juniors.

La crème des marcheurs français était réunie ce matin à Mérignac, qui accueillait les championnats de France. Sur un circuit d’une boucle de 1km autour de l’avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, aux abords de l’hôtel de ville, le nom du champion de France du 20 km marche n’a pas été celui auquel vous pensiez. Il le savait : il ne faisait pas partie des favoris cette année. Déjà sélectionné pour les Europe de Berlin sur 50 km en août (voir notre article), Yohann Diniz a décidé, plus motivé que jamais, de s’aligner sur le 20 km en l’honneur du docteur Francis Genson, médecin de l’équipe de France de marche, décédé mercredi dernier. Oui parce qu’il est comme ça Yohann Diniz, généreux et animé de valeurs fortes. 

De retour de blessure après une fracture de fatigue de la symphyse pubienne, il monte sur la troisième marche du podium. Malgré le manque d’entraînement depuis le début de saison qui l’a empêché de tenir son rang, il coupe la ligne d’arrivée en 1h25’51.  Il y a deux semaines, le recordman du monde du 50 km marche (3h32’33 en 2014) a participé au Fitbit Semi de Paris… en marchant et il a devancé de nombreux coureurs avec un chrono intéressant de 1h37’14.

.
Gabriel Bordier a saisi sa chance

Avant le départ ce matin, c’est Kevin Campion qui faisait office de favori. Le champion de France en titre n’a malheureusement pu aller au bout de son effort et a été disqualifié au 12e des 20 km, coupé dans son élan par un troisième carton rouge. Rapidement sur les réseaux sociaux, le Dieppois a assumé le verdict : « Une sanction très justifiée suite un problème de flexion, notamment du genou gauche. Ce n’est que partie remise, on va travailler en ce sens, et rien n’est compromis pour la saison à venir ». Le niveau de performance pour l’Euro de Berlin fixé à 1h22’30 est à sa portée. Autre prétendant au podium, Aurélien Quinion a connu la même mésaventure que son camarade à la mi-course.

C’est Gabriel Bordier qui profite de l’occasion pour s’imposer en 1h24’03, proche de son record personnel (1h23’02 en 2017). Un résultat qui apporte une bonne dose de confiance pour la suite de sa saison. Déjà très en vue sur 5000 m marche cet hiver (20’07″14), le médaillé de bronze des Europe espoirs sur 20 km l’été dernier à Bydgoszcz remporte son premier titre national chez les seniors. Fabien Bernabé décroche la médaille d’argent en 1h25’37.

.
Emilie Menuet et David Kuster sur les bons rails

Si la victoire d’Emilie Menuet ne faisait aucun doute sur le 20 km, c’est bien le chronomètre qu’on a consulté avec intérêt. La Blésoise a fait le travail et s’impose en 1h33’11, tout près des minima pour Berlin fixés à 1h32’30. La voilà rassurée après sa disqualification pour marche irrégulière à deux kilomètres de l’arrivée lors de la deuxième manche du challenge mondial de marche à Monterrey (Mexique) fin février. Violaine Averous (1h35’03) et Clémence Beretta (1h35’50) complètent le podium. La dernière nommée a pulvérisé le record de France espoirs de la distance détenu jusqu’alors par Emilie Tissot (1h36’38 en 2013 à Dudince).

Lors du critérium national de printemps à Mérignac, David Kuster qui espérait profiter de la compétition pour « se débarrasser des minima pour les Mondiaux juniors de Tempéré (Finlande, 10 au 15 juillet) fixés à 42’36 » a rempli son contrat sur 10 km. L’Alsacien de 18 ans s’impose en 41’54, une performance non loin du record de France de la distance détenu depuis 2015 par Jean Blancheteau en 41’11. Une marque qui ne devrait pas lui résister longtemps.

Inscrivez-vous à notre newsletter