Menu

Championnats de France d’épreuves combinées et de marche : Basile Rolnin monte en gamme

Le stade couvert Robert Poirier accueillait ce week-end les premiers Championnats de France de l’hiver, ceux de la marche et des épreuves combinées. Basile Rolnin s’est illustré à l’heptathlon avec un total de 5978 points, devenant le quatrième meilleur performeur européen de l’année.

Excellent week-end pour Basile Rolnin qui a accumulé de belles performances durant les deux jours de l’heptathlon. Samedi, le finaliste de l’Euro espoirs à Tallin en 2015 a notamment battu son record personnel sur le 60 m (7″06), à la longueur (7,38 m) et à la hauteur (2,06 m). Il a également lancé le poids à 14,42 m. Ce dimanche, il a bouclé le 60 m haies en 8″11, franchi une barre de 5,02 m à la perche et conclu avec un 1000 m en 2’53″63. Avec un total de 5978 points, il a amélioré au passage son record personnel sur la discipline (5825 en 2016). Cependant, le néo-Lillois n’a pas empoché le titre chez les nationaux pour avoir fait le choix de concourir avec les espoirs. Pour information, les sélections aux Europe de Glasgow (1-3 mars) sur le pentathlon et sur l’heptathlon sont réalisées par European Athletics qui invite les 6 meilleurs athlètes au bilan de la saison estivale 2018 (au 31 décembre 2018) et les 6 meilleurs au bilan en salle 2019 (au 19 février 2019). Actuellement quatrième au bilan continental, ce discobole de formation converti aux épreuves combinées sur le tard, peut tout à fait espérer être du voyage en Ecosse dans un mois.

Le temps fort : Gabriel Bordier a marqué les esprits de cette première journée en pulvérisant son propre record de France espoirs du 5000 m marche en 18’51″73. Retrouvez l’article complet en cliquant ici.

.
Célia Perron au bout du suspense

On peut dire que les spécialistes des épreuves combinées savent ménager le suspense. En effet, Agathe Guillemot et Célia Perron se sont livrées un duel acharné tout au long du pentathlon espoirs en Ille-et-Vilaine. L’affrontement final entre les deux combinardes a eu lieu lors du 800 m. Si la seconde nommée a pris l’avantage sur la première (2’09″89 contre 2’13″69), c’est bien Célia Perron qui est montée sur la plus haute marche du podium avec 4193 points, vingt de plus que sa dauphine. Clément Foucat (5349 points) a eu le dernier mot lors de la grande explication en espoirs hommes avec Axel Clément (5273 points). Chez les juniors, Margot Temines a dominé les débats au pentathlon en étant la seule à récolter plus de 4000 unités (4002). Le titre juniors garçons revient à Trisan Marcy avec un total de 5485 points devant Steven Fauvel Clinch (5412 points). La cadette Léa Vendome a parfaitement répondu aux attentes en totalisant 3861 points. Pétillante notamment sur les haies hautes (8″38) et à la longueur (5,91 m), synonyme de MPF sur les deux disciplines, la Nazairienne a dû batailler jusqu’au dernier de ses cinq travaux, le 800 m, pour valider son sacre. Le cadet Téo Bastien n’a pas non plus fait de détails en faisant main basse sur la victoire avec 5096 points. La compétition des nationaux a souri à Mickaël Fayat sur l’heptathlon (5371 points) et à Marion Milan sur le pentathlon (4058 points).

.
Clémence Beretta marche vers l’or

Du côté des marcheurs, l’espoir Clémence Beretta s’est imposée en solitaire sur 3000 m en 12’51″65 et a été proche d’améliorer le record de France samedi. La sociétaire d’Athlé Vosges a échoué à un peu plus de dix secondes de la marque nationale établie par Emilie Tissot (12’41″56 en 2014). De retour d’un stage au Portugal avec les Bleus, elle a visiblement passé un cap en signant la deuxième meilleure performance française sur la distance dans la catégorie. La lutte fut plus serrée en juniors filles où Camille Moutard (13’41″50) a conquis le titre dans les dernières foulées du 3000 m, devant Pauline Stey (13’43″15). Dans la même catégorie mais chez les garçons Mattéo Duc a fait honneur à son statut de favori en 21’30″85. En cadets, le titre est revenu à Dimitri Durand en 23’03″57 tandis que son homologue féminin Maële Bire-Heslouis a triomphé en 14’51″74. Enfin, le suspense a été de courte durée pour les championnats nationaux qui ont couronné sur 3000 m Laury Cerantola (13’48″80) et sur 5000 m Fabian Fesselier (21’26″11). 

Inscrivez-vous à notre newsletter