Menu

Championnats de France du 10 000 m : Mathieu Brulet et Fadouwa Ledhem sacrés

Lors des Championnats de France du 10 000 m à Pacé ce samedi, les spécialistes de la route Mathieu Brulet (29’13″88) et Fadouwa Ledhem (34’07″32) ont montré tout leur talent sur la piste en allant conquérir un premier titre national sur la distance. Retour sur une belle journée d’athlétisme en Bretagne. 

Si la Bretagne est une véritable terre de cross-country, elle est en passe de devenir également celle du 10 000 m. Pour la troisième année consécutive, la ville de Pacé a accueilli ce samedi le rendez-vous national de la distance. La reconnaissance d’un savoir-faire de l’équipe organisatrice menée de main de maître par Loïc Rapinel. Le championnat a, de nouveau, tenu toutes ses promesses. Soleil, bonne ambiance, convivialité… tous les ingrédients étaient réunis pour une journée réussie en Ille-et-Vilaine. Avec plus de 150 inscrits dans l’ensemble des courses, un record, l’édition 2019 peut se targuer d’être un bon millésime.

Après avoir remporté le titre de champion de France sur marathon l’an passé à Albi, Mathieu Brulet a attendu son heure pour porter l’estocade : « C’est à 2 km de l’arrivée que j’ai compris que ça pouvait être mon jour. J’ai pensé aux séances, au travail de tous les jours et aujourd’hui ça paye pour moi. J’ai couru sans penser au chrono. Je pense que si on s’était relayé, on pouvait être sous les 29 minutes. Ce n’était pas l’objectif, c’est un championnat et je venais au moins pour décrocher une médaille ». Deuxième au scratch en 29’13″88 derrière le Kényan Dennis Rutoh (29’02″71), le Toulousain espère être dans les mêmes bonnes dispositions lors de la Coupe d’Europe à Londres afin de se mesurer à l’élite continentale : « Si la Fédération m’écoute, j’espère qu’elle va me donner ma première sélection, en tout cas, je me rends disponible ». Il pourrait être accompagné en Grande-Bretagne par Hicham Briki (29’16″91) et de Clément Anglada (29’18″25) qui complètent ce beau podium.

Chez les espoirs, le titre revient au sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme Clément Leduc qui espère que son chrono de 29’27″13 lui permettra d’être sélectionné pour les Championnats d’Europe espoirs à Gâvle (Suède, du 11 au 14 juillet 2019).

.

Ledhem s’impose chez les femmes

Chez les femmes, sans surprise les lauriers de la victoire ont été cueillis par Fadouwa Ledhem à l’issue d’une course palpitante. Longtemps à la bagarre pour la victoire finale face à la la Marocaine de l’AS Villejuif Hanane Bouaggade (33’50″06), la championne de France du 10 km et du semi-marathon 2018 termine finalement deuxième en 34’07″32, empochant un premier titre de championne de France sur la distance : « Je suis vraiment contente de faire ce triplé et ce titre parce que je n’ai pour l’instant pas réalisé grand chose sur piste. Je passe près des minima pour la Coupe d’Europe (fixés à 33’50) mais j’espère que ça va quand même suffir ». Au terme d’une première partie de course au coude à coude, Fadouwa Ledhem et Florianne Chevalier Garenne avaient déjà confisqué les deux premières places tricolores, mais laissaient leurs adversaires s’affronter pour la troisième place. Deux semaines après les Mondiaux de cross-country à Aarhus (Danemark), les organismes étaient un peu fatigués pour Florianne Chevalier Garenne (34’24″90) qui avait tout de même le sourire de repartir avec la breloque d’argent : « Contente d’avoir une médaille ! Je savais que la forme serait aléatoire et quand ça accélère au cinquième kilomètre je n’arrive pas à suivre ». Derrière Mélanie Doutart (34’38″46) ne lâchait pas, bien décidée à s’accrocher à cette médaille de bronze qui lui tendait les bras. Ce qui constitue une consolation tout de même agréable pour son retour après une fracture de fatigue : « J’ai vraiment tout donné ! » se félicite-elle à l’arrivée. Si les trois athlètes françaises se connaissent et s’apprécient, pas question de se faire le moindre cadeau. La course des espoirs a donné lieu à une belle empoignade entre Mélody Julien (34’55″98) et Clarysse Picard (35’33″25).

 

Après le hors-d’œuvre servi par les épreuves d’animation des catégories benjamins et minimes, les courses de durée des cadets (45 minutes) et des cadettes (30 minutes) marquaient le premier rendez-vous à ne pas manquer. Chez les filles, victoire de la locale Enora Toupin avec 7608 m tandis que chez les garçons, c’est Pierre Lenoir qui remporte la palme avec 12 818 m. Enfin, le club de l’Union Athlétique des Côtes d’Armor a amélioré la meilleure marque mondiale sur le 10×1000 m en 26’42″30.

Inscrivez-vous à notre newsletter