Championnats de France Elite en salle : Jeff Erius, c’est de la dynamite

18 février 2023 à 23:28

La première journée des Championnats de France Elite en salle à Aubière a offert pléthore de performances de très haut vol, à l’image de Jeff Erius qui s’est approprié le record national juniors du 60 m en 6″62, Laëticia Bapté qui s’offre la passe de trois sur 60 m haies en 7″95 (7″90 en séries) ainsi que Solène Gicquel et Nawal Meniker qui ont toutes les deux dompté 1,92 m à la hauteur. Entraînés dans cette frénésie, Stephen Louis Mailagi a amélioré le record de France espoirs indoor du poids avec 19,07 m et Léonie Cambours a totalisé 4603 points au pentathlon.

Pour la dixième fois de son histoire, le Stadium Jean-Pellez accueille le grand rendez-vous national indoor de l’hiver. Le vert et violet de cette piste ultra rapide, récemment rénovée à l’occasion des vingt ans de l’écrin auvergnat, ont souri à plusieurs athlètes tricolores ce samedi. Cinq nouveaux minima pour les championnats d’Europe à Istanbul (2 au 5 mars) sont tombés dans l’escarcelle des Français. Le plus beau résultat de la journée est peut-être à mettre au crédit du junior Jeff Erius qui ne cesse d’épater. Depuis le début de la saison hivernale, la pépite du sprint hexagonal tentait de devenir seul locataire de son record de France juniors, qu’il co-détient avec Christophe Lemaitre en 6″64. Ce samedi, il est parvenu à ses fins en battant par deux fois le chrono de référence. En séries, le pensionnaire du Creps de Poitiers fait arrêter le panneau d’affichage en 6″63 mais ce n’était pas encore suffisant pour le protégé de Fabien Lambolez. Une heure plus tard, le néo-Lillois accélère encore le rythme et est flashé dans un temps canon de 6″62. Jeff Erius.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

« Il fallait juste le temps que je me règle, et c’est sorti aujourd’hui, explique Jeff Erius. Je suis parti du principe qu’en championnats, le chrono n’importait pas, que seule la place était importante. C’est finalement ça qui m’a aidé à me concentrer sur la course ». Le vice-champion d’Europe juniors 2021 du 100 m remporte le titre de champion de France juste devant Méba-Mickaël Zézé qui réalise pile les minima européens demandés avec 6″63. Derrière, il a fallu attendre la photo-finish pour savoir qui allait les accompagner sur la boîte et c’est William Aguessy qui, en pulvérisant son record en 6″64, complète le podium.

Les hurdleuses étaient en feu lors des séries. Alors qu’elles n’étaient que douze françaises dans l’histoire avant ce samedi à avoir déjà cassé la barre des 8 secondes sur 60 m haies, vous pouvez en ajouter deux de plus avec Judy Chalcou (7″98) et Solenn Compper (7″99) qui réalisent toutes les deux les minima (fixés à 8″03) pour Istanbul. Laëticia Bapté a égalé la meilleure performance française de la saison (7″90) qui était jusque-là l’unique propriété de Cyréna Samba-Mayela. Lors de la grande explication, trois femmes ont été créditées en moins de 8 secondes. Pour la troisième année consécutive, Laëticia Bapté s’offre le titre national en indoor en 7″95. La championne du monde de Belgrade Cyréna Samba-Mayela monte sur la deuxième marche du podium en 7″98 tandis Judy Chalcou, confirme son joli chrono des séries avec 7″99 lors de la finale. Quatrième place pour Solenn Compper en 8″02.

Le saut à la hauteur a couronné Solène Gicquel qui a rendu une feuille de concours impressionnante. La Rennaise a franchi toutes les barres jusqu’à 1,92 m, améliorant la meilleure marque de sa carrière de deux centimètres, avant de tenter sans réussite 1,94 m. Nawal Meniker y est allée de sa performance également. La sociétaire du CA Montreuil 93, qui avait déjà décroché les lauriers nationaux à Aubière en 2015 alors qu’elle n’était que cadette, a culminé à 1,92 m. Toutefois, ses deux essais manqués, un à 1,86 m et un à 1,90 m, l’empêcheront de partager la breloque dorée. La joie était présente et les deux sauteuses se sont tombées dans les bras l’une de l’autre sur le tapis au terme d’une magnifique bataille. Certainement l’une des plus belles images de la journée au Stadium Jean-Pellez.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

Stephen Louis Mailagi n’a laissé aucune chance à ses adversaires au poids. Coaché par Laurence Manfredi, ancienne championne de la spécialité (12 titre nationaux salle et plein air confondus), le lanceur de l’AC Miramas a projeté lors du deuxième essai son boulet en acier de 7 kg pour la première fois au-delà de la ligne des 19 mètres, 19,07 m, une mesure synonyme de record de France espoirs amélioré de trois centimètres (19,04 m par Frédéric Dagée en 2014 à Bordeaux). La régularité était de mise pour Stephen Louis Mailagi car quatre de ses jets ont été mesurés au-delà de sa meilleure performance de l’hiver. Le poids masculin s’emballe cet hiver après le record de France en salle de Fred Moudani-Likibi grâce à un jet à 20,51 m.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

C’est une des performances majeures de la journée. Cette piste qui convient si bien à Léonie Cambours lui a une nouvelle fois permis de faire des merveilles. Après un début de journée timide par rapport à son pentathlon du mois dernier, 8″38 sur 60 m haies et 1,78 m à la hauteur, la combinarde du Stade Sottevillais 76 redouble d’effort. Cela commence par un record personnel au poids avec un meilleur jet mesuré à 13,50 m. La championne de France en titre sur l’exercice enlève ensuite le concours de longueur avec un bond à 6,35 m et améliore son record au 800 m en 2’15″45. Ces cinq travaux lui permettent de collecter un total supérieur à 4600 unités (4603). L’élève de Wilfrid Boulineau remplit la case des minima pour la Turquie et conforte son quatrième rang des meilleures performeuses françaises de tous les temps.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STADION (@stadion_actu)

 

On se retrouve dès 10h demain pour la suite de la compétition à Aubière !

Tous les résultats, en cliquant ici.

Texte : Coline Balteau
Crédits photos : Gaëlle Mobuchon / STADION

JO PARIS 2024
Stadion a pu découvrir en exclusivité les maillots que portera l'équipe de France d'athlétisme aux JO de Paris 2024.

🇫🇷 Notre guide des JO de Paris 2024

Tout savoir sur l’athlétisme et l’équipe de France !

ARTICLES RÉCENTS
NOUVEAUTÉS
NOUVEAUTÉS

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme, du running et du trail !