Menu

Championnats de France espoirs : Fabrisio Saidy et Laura Valette cassent la baraque

La deuxième journée des Championnats de France a vu Fabrisio Saidy (45″85) et Laura Valette (12″94) faire voler en éclats leur record personnel. À Châteauroux, le Réunionnais est descendu pour la première fois sous les 46 secondes sur 400 m tandis que la Nantaise a franchi l’obstacle des 13 secondes sur 100 m haies.

Pépite de l’athlétisme tricolore, Fabrisio Saidy a une nouvelle fois montré toute l’étendue de son talent en passant de 46″69 à 45″85 sur 400 m. L’athlétisme, c’est bien une histoire de chiffres ! Si 46″ peut paraître un superbe temps pour un espoir, ce n’est pas une surprise pour Fabrisio Saidy, et on veut bien le croire : « Je savais que j’avais cette performance dans les jambes parce ce qu’on s’est bien entraîné. Je sens que je peux même faire encore mieux. J’ai un super coach (Marc Vecchio) et un super groupe d’entraînement et grâce à eux je sais que je n’ai pas tout exploité, mais on va s’occuper de ça aux Europe qui sont vraiment l’objectif de la saison. Aujourd’hui j’ai couru pour aller chercher le temps et le titre bien évidemment, je suis parti vite pour éviter que Loïc Prévot (2e avec 46″87) revienne dans la ligne droite ». 

Sous une chaleur un peu plus plus supportable que la veille, le médaillé de bronze de l’Euro de Glasgow sur 4×400 m a chipé le record des championnats à un certain Leslie Djhone (46″04 en 2002). Un chrono qui lui permet de se hisser en tête du classement européen de l’année chez les espoirs. Il faudra vraisemblablement compter sur lui lors du rendez-vous continental de la catégorie qui se déroulera en Suède (11 au 14 juillet à Gävle).

.
Et de neuf pour Laura Valette !

Ça devait bien arriver un jour ou l’autre ! Cela faisait trois ans que Laura Valette flirtait avec la barre symbolique des 13 secondes sur 100 m haies. Auteure d’un début de saison prometteur, la sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme a aisément enchaîné les tours (13″14 en séries et 13″50 en demi-finales) pour dominer la finale en 12″94 (+1,9 m/s). Soit un record personnel battu d’un dixième (13″04 en 2017) et un niveau de performance requis pour les Mondiaux de Doha (12″92) frôlé de deux centièmes : « Je suis vraiment contente car ça fait longtemps que j’attendais de descendre sous les 13 secondes, donc là je suis hyper heureuse. En plus je tape deux ou trois haies et je reste bien gainée ». L’hurdleuse française pulvérise le record des championnats établi en 1988 par Monique Ewanje-Epée 13″05 et se hisse au quatrième rang du bilan continental dans la catégorie.

La protégée de Richard Cursaz (CTS Pays de la Loire) a déjà la tête aux Europe espoirs : « Je sens que ça peut aller encore plus vite donc c’est vraiment hyper positif. Je vais jouer à fond le podium aux Europe, c’est l’objectif minimal. Ce temps constitue un véritable soulagement, c’est le résultat de beaucoup d’investissement et d’un gros travail mental avec ma préparatrice ». La championne olympique de la jeunesse en 2014 n’aura donc jamais été battue, ni même accrochée, en neuf finales sur les haies hautes (6 titres sur 60 m haies et 3 sur 100 m haies) aux championnats de France jeunes (cadettes, juniors et espoirs). Un palmarès incroyable pour la jeune athlète de 21 ans seulement, faut-il le rappeler.

Tous les résultats en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter