Menu

Championnats de France espoirs : Un début en fanfare !

La première journée des Championnats de France espoirs, qui s’est disputée sous une chaleur écrasante et un soleil de plomb, a été marquée par l’envol à 5,60 m de Pierre Cottin à la perche. Amaury Golitin et Cynthia Leduc ont brillé sur la ligne droite, alors que Diana Iscaye a bouclé la série du 400 m en 52″37. Tous les favoris ont passés l’écueil des séries. Retour sur les nombreux temps forts en direct de Châteauroux.

Comme à chaque fois depuis quelques années, le concours de la perche espoirs hommes a été l’une des épreuves les plus attendues et les plus scrutées par les spectateurs. Quatre noms se détachaient clairement des bilans parmi les qualifiés : Pierre Cottin, Thibaut Collet, Romain Gavillon et Jules Cypres. Ils ont tous franchi 5,45 m ou plus cette année, hauteur demandée pour être sélectionnable pour l’Euro espoirs. Mais il n’y a que trois tickets, pour quatre prétendants. Dans un concours disputé sous une quarantaine de degrés, Pierre Cottin n’a pas rafraîchi l’atmosphère.

.
5,60 m pour Cottin

Le sociétaire du Club athlétique des Eaux vives a plié le concours en trois sauts. Concentré et appliqué, il a su le mieux tirer son épingle du jeu en réalisant le sans-faute jusqu’à 5,60 m, avec des barres passées du premier coup à 5,20 m 5,35 m et 5,45 m : « Je ne m’attendais pas forcément à cette perf, mais je suis resté concentré dans mon concours jusqu’au bout et de fil en aiguille je passe 5,45 m au premier, donc je tente 5,60 m qui était mon record et je le passe au troisième essai. Ça fait plaisir, car on a bien bossé avec mon coach Gérald Baudouin que je remercie  ». Avec cette hauteur, Pierre Cottin égale le record du championnat.

Thibaut Collet et Romain Gavillon complètent le podium grâce à un bond à 5,35 m. Jules Cypres s’est blessé à l’occasion du concours et se contente de la frustrante quatrième place (5,20 m).

.
Leduc et Golitin font tomber le record

Meilleure performeuse française de la saison, toutes catégories confondues, sur 100 m, Cynthia Leduc a assumé son statut de favorite et affichait un sourire radieux à l’arrivée de la ligne droite, victorieuse en 11″33 (+0,4 m/s) : « Je suis très contente car je ne pensais pas descendre sous la barre des 11’’35 et donc battre le record des championnats ». La sprinteuse du SCO Sainte-Marguerite a repris son leadership laissé l’an dernier à Sarah Richard Mingas qu’elle retrouvera demain sur 200 m : « Maintenant je vais vraiment essayer d’aller le plus loin possible aux championnats d’Europe, mais je ne me projette pas sur les événements à venir, même si j’espère que le chrono va encore baisser ». Créditées de 11″61 toutes les deux, Estelle Raffai et Éloïse de la Taille l’accompagnent sur la boite.

Parti sur les chapeaux de roues en finale, Amaury Golitin n’a laissé planer aucun suspense sur la ligne droite en coupant la ligne dans le joli chrono de 10″21 (+0,1 m/s), synonyme de nouveau record de la compétition : « En finale je m’attendais à faire largement mieux au niveau des sensations que j’ai eues, mais le principal c’est d’avoir fait le NPR pour les Europe. La saison commençait à être très difficile et pesante en enchaînant des 10’’50, du coup je ne suis pas arrivé serein, même si mon coach l’était. Mais là, j’arrive sur un gros pic de forme, donc je pense que les championnats d’Europe vont bien se passer ». Le protégé de Dimitri Demonière à l’INSEP relègue Ryan Zeze (10″41) et Max Sirguey (10″45) à plus de deux dixièmes.

.
Diana Iscaye marque les esprits

Diana Iscaye a abaissé à son record personnel sur 400 m de pas moins que de 2 secondes et treize centièmes (52″37 contre 54″50). Un gouffre. C’est la magie des Championnats de France où l’on peut briser en mille morceaux ses records personnels et changer de dimension en l’espace de quelques instants. L’athlète du Pays de Fontainebleau Athlé descend largement sous le niveau de performance requis (52″50) pour les Europe espoirs de Gävle, en Suède. Il s’agit de la deuxième meilleure performance française toutes catégories confondues cette saison. L’athlète entraînée par Alex Ménal aura une belle opportunité d’améliorer le chrono demain en finale.

Côté concours, la longueur est revenu à Dreyfus Gbadjale avec un saut à 7,72 m (+1,7 m/s). Médaille d’or à la hauteur de Salomé Loupias, qui a franchi une barre à 1,80 m. Autre pourvoyeur traditionnel de résultats, le marteau masculin n’aura pas failli avec encore une fois de magnifiques batailles mais c’est bien Yann Chaussinand (69,68 m) qui a pris le meilleur sur Hugo Tavernier (67,29 m). Dans la fournaise de Châteauroux, le championnat a également offert de beaux duels comme celui de Lukas Moutarde (72,82 m) et Rémi Conroy (70,15 m) au javelot, ainsi qu’entre Fatou Diocou (57,82 m) et Xena Ngomateke (57,46 m) au marteau.

Le Stade de la Margotière de Châteauroux a été le théâtre de belles victoires comme celle Tom Reux (58,54 m) au disque et de Talia Solitude (14,44 m) au poids ainsi que Maeva Phesor (13,42 m) au triple saut. Les titres sur 5000 m sont revenus à Méline Rollin (17’33″11) et à Mohamed-Amine Kodad (14’51″12).

.
Coroller et Wappio sans trembler

Les différents favoris en lice ont passé le cap des séries aujourd’hui. Plusieurs athlètes tricolores se livreront demain à un match palpitant en finale. Avec en jeu le titre mais également une qualification pour les Europe de la catégorie. À commencer par les deux champions d’Europe juniors du 400 m haies Victor Coroller (51″61) et Wilfried Wappio (51″77) qui se sont imposés dans leur course respective. L’explication finale entre les deux rois de la discipline s’annonce somptueuse à 10h50. Toujours sur le tour de piste à obstacles mais chez les féminines, Nina Brino (59″20), Anaïs Seiller (59″26) et Iman Jean (59″37) seront également au rendez-vous demain pour une finale qui promet.

Loïc Prévot (47″19) et Fabrisio Saidy (47″35) ont été les deux plus rapides en séries sur 400 m et devraient livrer une bataille express demain. Baptiste Mischler (3’47″40) et Yani Khelaf (3’50″92) ont tous les deux remporté leur série du 1500 m. Rendez-vous à 11h30 pour une finale qui promet, avec une confrontation au sommet. On en salive d’avance ! Gabriel Tual (1’51″79) et Léna Kandissounon (2’11″44) ont fait forte impression en séries du 800 m. Sur 100 m haies, la sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme Laura Valette a logiquement réalisé le meilleur temps des séries en 13″14 (+1,6 m/s), alors que Just Kwaou-Mathey a aussi réussi son entrée en matière sur 110 m haies en 13″93 (-0,8 m/s).

Tous les résultats, en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter