Menu

Championnats de France universitaires en salle : Raihau Maiau voit double

Les Championnats de France universitaires en salle organisés ce jeudi au Stadium Jean-Pellez de Clermont-Ferrand ont été marqués par le doublé de Raihau Maiau sur 60 m et à la longueur. Les haies hautes ont également tenu toutes leurs promesses avec les victoires de Marvin Pistol (7″90) et de Margaux Hinschberger (8″40). Élise Trynkler réalise la meilleure performance française de l’année sur 200 m.

Une belle journée pour Raihau Maiau qui s’offre le titre sur 60 m et au saut en longueur (7,78 m). Le Polynésien concède néanmoins que ce doublé n’a pas été chose simple. En effet, après avoir facilement remporté sa série du 60 m (6″85), il prend le chemin du bac à sable sans avoir le temps de récupérer, avant de filer au départ de la finale de la ligne droite (6″78) : « J’ai de bonnes sensations sur mes deux courses mais c’était pénible que les deux épreuves soient programmées en même temps. À la longueur j’ai manqué de concentration et je me réveille un peu tard. Ce sont mes derniers championnats de France universitaires en salle et je suis très heureux de ramener deux médailles d’or pour l’université Paul Sabatier de Toulouse. »

.

Les haies hautes à l’honneur

Déjà bien en vue après sa deuxième place au Meeting Élite de Nantes il y a une dizaine de jours, Marvin Pistol décroche le titre sur 60 m haies en 7″90 (7″88 en série) : « Je réalise une série intéressante tout en relâchant totalement mon effort sur la fin, pas simple à 10h30. En finale je retiens seulement la victoire. La manière n’y était pas. J’étais crispé et je n’ai pas mis en place les points techniques travaillés à l’entraînement. C’est un championnat, il fallait gagner avant tout. J’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé ». Il est à relever que le champion du monde cadets du 110 m haies Mattéo Ngo (7″92) et Antoine Papillon (8″04), respectivement deuxième et troisième de cette même finale, s’entraînent dans le même groupe que le vainqueur, sous la houlette de Richard Cursaz (CTS Pays de la Loire) à Nantes, de même que la meilleure hurdleuse française du moment Laura Valette. Toujours sur les haies hautes, la compétition a également été marquée par le duel entre Margaux Hinschberger (8″40) et Pauline Salies (8″44) qui a tourné à l’avantage de la première nommée.

.

Élise Trynkler devant Marine Mignon

C’était un des moments les plus attendus de l’après-midi, et l’explication sur 200 m entre Élise Trynkler et Marine Mignon n’a pas déçu. L’orléanaise a dû s’arracher pour l’emporter en 23″62 devant la championne d’Europe cadettes de la distance (23″88). Il s’agit de la meilleure performance française à cette période de l’année. Son choix de rejoindre Franck Matamba à Lyon à l’automne dernier semble payer pour l’étudiante en Master de STAPS.

Comme il est de coutume en championnats, les courses de demi-fond se sont révélées tactiques. Elles ont offert au public clermontois de belles fins de course. Sur 800 m, Samir Youb (1’53″54) et Anaïs Seiller (2’11″39) ont fait parler leur finish pour décrocher le Graal. Dans les sauts verticaux, Thibaut Collet, titré chez les hommes, passe une barre placée à 5,30 m à la perche. Bonne performance aussi de Gauvain Guillon-Romarin (5,10 m) qui monte sur la deuxième marche du podium. Hilary Kpatcha survole le concours de la longueur avec un bond à 6,28 m. Enfin, sur l’aire de lancers, Yannis Tournier s’empare du titre en expédiant son boulet de 7 kg à 16,82 m.

Arthur Dirou

Rédacteur / Administrateur