Championnats d’Europe en salle : Mayer et Bosse poursuivent leur route

06 mars 2021 à 21:21

I-RUN.FR

En costaud, les champions du monde de Londres Kevin Mayer et Pierre-Ambroise Bosse ont fait le job ce samedi à Torun. À l’heptathlon, le combinard français pointe en tête du classement provisoire avec 3571 points et est à l’unité près sur les bases de son record d’Europe. Le demi-fondeur s’est qualifié sans trembler pour la finale du 800 m en 1’47″86.

Tout va parfaitement bien pour Kevin Mayer depuis le début de son heptathlon ce samedi matin. Après avoir approché d’un centième son record personnel sur 60 m (6″86), bondi à 7,47 m en longueur et lancé à 16,32 m au poids, le champion du monde de Londres, a achevé sa journée avec une barre à 2,04 m à la hauteur (840 points). « Ça fait depuis le record du monde du décathlon en 2018 que je n’avais pas franchi 2 mètres. Je ne pensais pas ressauter un jour sans douleur au genou. Les réglages pour les JO, ils sont fait, c’est un truc de fou ce qui m’arrive ! ». Si Mayer répète idéalement sa partition dans l’Arena de Torun, il n’aura toutefois pas une victoire facile face au Suisse Simon Ehammer (3538 points) qui pourrait venir l’inquiéter (6″75 sur 60 m, 7,89 m la longueur, 14,75 m au poids et 1,95 m à la hauteur). « Enfin je m’éclate ! Depuis ce matin, j’étais parti pour le record du monde (6645 points par Ashton Eaton en 2012), je m’étais mis une pression énorme. Et puis le fait de ne plus avoir cet objectif en tête, je me retrouve et c’est un bonheur total », appréciait-il à chaud.

Le recordman du monde du décathlon compte sur sa deuxième journée pour creuser l’écart avec l’épatant athlète de 21 ans grâce notamment au 60 m haies et à la perche, des épreuves où Mayer a l’habitude de briller et qui lui sont a priori plus favorables qu’au champion d’Europe juniors. « On connaît ma deuxième journée, elle est costaud, plus costaud que la sienne. Cependant, on ne va pas se mettre la médaille autour du cou avant de l’avoir. Il y a encore beaucoup de taf ». S’il ne commet pas d’impair sur ces deux disciplines, le Montpelliérain de 29 ans a de très grandes chances de décrocher son deuxième titre continental et même d’améliorer son propre record européen (6479 points). Avec un pactole de 3571 points après quatre épreuves, Kevin Mayer est au point près sur les bases de son total de référence réalisé en 2017 à Belgrade. Après la première journée, Ashton Eaton avait cumulé 3654 points lors de son record du monde. On est déjà prêt à sortir les calculettes. L’épilogue de l’heptathlon s’annonce haletant !

.

« Demain, on y va pour gagner »

Le seul rayon de soleil dans la grisaille sur 800 m dans le camp tricolore est venu de Pierre-Ambroise Bosse qui a rallié la finale en 1’47″86. Rassuré sur son état de forme, le Gujanais a donné une impression de facilité en coupant la ligne d’arrivée en vainqueur devant le Polonais Adam Kszczot (1’47″98) et semble avoir bien préparé cette échéance. « C’était assez agréable pour moi aujourd’hui, je dois l’admettre. J’ai souffert évidemment. J’ai contrôlé la course car à l’inverse d’hier, je me suis moins fait attaquer, il y avait moins de trafic. Il y avait plus de coureurs expérimentés donc des renards qui attendaient le dernier moment et c’est ce qui s’est passé. Adam Kszczot a bien contrôlé mais j’espère que je lui ai fait un peu peur, c’était quand même l’objectif. Demain, on y va pour gagner ».

Pour la petite histoire, PAB souffre de la voûte plantaire depuis la fin de sa série et a décidé de tronquer ses « Air Zoom Victory » contre les « New Balance » de Thomas Jordier (disqualifié du 400 m pour avoir mordu la ligne intérieure). « Il s’agit du prototype de 2020 sans carbone. Elles sont bien différentes des Victory qui m’ont fait mal aux pieds hier et j’ai encore mal d’ailleurs mais ce n’est pas une déchirure comme je l’imaginais. Je peux continuer l’aventure sans problème, résume l’élève de Philippe Dupont à l’Insep, avant de sortir une “punchline” en zone mixte dont il a le secret. Thomas n’avait qu’à être en demi-finale, qu’est-ce qui lui a pris d’avoir une pointure 46 et de mettre le pied sur la ligne ». Engagés également en demi-finales du 800 m, Nasredine Khatir (1’49″73) et Benjamin Robert (en 1’48″25) ont connu le même sort. Ils n’ont pas réussi à répondre aux attaques de leurs concurrents et ont terminé cinquième de leur course respective.

Retrouvez les coulisses de l’événement sur notre compte Instagram.

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédits photos : Matthieu Tourault / STADION
© Tous droits réservés

ARTICLES RÉCENTS
Athlétisme : Le programme des Championnats de France Elite à Angers

Athlétisme : Le programme des Championnats de France Elite à Angers

Du 25 au 27 juin, les Championnats de France Elite d'athlétisme, se déroulent du côté d'Angers. Et autant dire que le programme s'annonce chargé. Quand et à quelle heure auront lieu les épreuves ? Pour ne rien manquer, voici un résumé simple et efficace de ce qui vous...

Yosi Goasdoué lance l’association Daytoursport

Yosi Goasdoué lance l’association Daytoursport

Yosi Goasdoué, membre de l'équipe de France d'Athlétisme 2018 et champion de France de semi-marathon 2015, a fondé en 2020 DAYTOURSPORT, association d’inclusion par la pratique du sport à Tours. Elle a mis en place son premier programme, dont le but est d’intégrer et...

ÉVÉNEMENTS
Meeting de Gravelines 2021
FAST 5000
BOUTIQUE STADION
Collection Running Stadion
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Vaporfly Next%2
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Vaporfly Next% 2

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Adidas UltraBOOST 21
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Asics MetaSpeed Sky

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !