Menu

Championnats d’Europe espoirs : Gressier et Saidy, deux Bleus en or

L’équipe de France compte deux nouvelles médailles d’or à Gävle (Suède) ! Jimmy Gressier et Fabrisio Saidy sont respectivement devenus champions d’Europe du 5000 m et du 400 m. Avec, en plus, l’argent d’Hugo Hay sur 5000 m, le bronze de Thibaut Collet à la perche et de Ryan Zeze au 200 m, ainsi que la deuxième et troisième place d’Estelle Raffai et de Sarah Richard Mingas sur 200 m, les Bleus surfent sur une magnifique dynamique et comptent déjà dix médailles. Retour sur les principaux temps forts de la troisième journée.

Jimmy Gressier et Hugo Hay ont fait le show en finale du 5000 m en réalisant un superbe doublé. Partie sur un rythme lent (passage au 3000 m en 8’55), la course s’est décantée dans les deux derniers tours sous l’impulsion des Espagnols. A 400 mètres du terme, Gressier pointait au cinquième rang. C’est le moment où le demi-fondeur français a produit son effort et montré qu’il en avait encore sous le pied, mais il a attendu les tous derniers mètres pour faire la différence. Encore en tête à une cinquantaine de mètres de l’arrivée, Hugo Hay (14’17″00) a manqué d’un soupçon de force pour s’accrocher à son rêve. Sa dernière ligne droite n’a pas été assez solide pour revenir sur son camarade tricolore qui l’emporte en 14’16″55. Double champion d’Europe de cross dans la catégorie, Gressier a réussi son pari en signant un prestigieux doublé 5000-10 000 m lors de ce rendez-vous continental. La régularité, c’est aussi la marque des grands champions. Le troisième français en lice Fabien Palcau termine treizième en 14’31″83.

.
Fabrisio Saidy, roi du 400 m

Hier, après sa demie pleine d’aisance, Fabrisio Saidy s’était dit qu’il ne pouvait que gagner en finale (voir notre article). Placé au couloir 6, la nouvelle pépite du tour de piste hexagonal aura été titillé pendant plus de 300 m par le Britannique Cameron Chalmers, parti plus vite que lui. Deuxième à 100 m de la ligne d’arrivée, le Réunionnais construisait sa victoire grâce à une dernière ligne droite éblouissante dont il a désormais le secret, à la Marc Raquil et à la Floria Gueï. Plus personne ne le reverra : « J’avais dit que je voulais cette médaille. On s’est préparé dur avec mon coach à qui je dédie cette victoire. J’ai un peu l’habitude de remonter mes adversaires dans la dernière ligne droite. L’Anglais était un peu loin mais je n’ai pas douté, j’avais encore des bons appuis et je voyais que je remontais. J’étais quasiment sûr de gagner », a-t-il expliqué au micro de la FFA. A l’arrivée il devance son second de treize centièmes. En 45″79, il abaisse son record personnel de six centièmes. Le relais 4×400 m pourrait bien réserver une nouvelle bonne surprise, demain soir : « Je vais faire une bonne récupération car les gars ont fait le taf ce matin, on a une bonne équipe et on va aller chercher une médaille ».

Les médailles se sont enchaînées toute la soirée pour l’équipe de France. Habituel pourvoyeur de médailles lors des rendez-vous internationaux, le saut à la perche n’a pas failli à sa réputation. Thibaut Collet a décroché la breloque bronzée avec 5,60 m, une barre qu’il franchit à sa deuxième tentative. Après deux échecs à 5,65 m, le plieur de gaule grenoblois, assuré de monter sur la boite, a tenté le tout pour le tout en plaçant la barre à 5,70 m pour son ultime essai, sans succès. Troisième place également pour Ryan Zeze dans la finale 200 m en 21″05 (-0,1 m/s). La victoire revient au Britannique Shemar Boldizsar tandis que Loic Prévot termine sixième en 21″21. Toujours sur le demi-tour de piste, Estelle Raffai et Sarah Richard Mingas ont garni l’escarcelle de l’équipe de France de deux médailles en prenant la deuxième et la troisième place du 200 m en 23″35 (-0,9 m/s) et 23″50. C’est la Lettone Sindija Nuksa qui s’empare de la couronne continentale en 23″24.

.
Hilary Kpatcha, le saut du bonheur

Hilary Kpatcha n’avait visiblement pas l’intention de s’éterniser sur le sautoir, ce samedi, en qualifications de la longueur. La sociétaire du CA Balma devait réaliser 6,40 m ou l’une des douze meilleures performances pour rallier la finale. Une mission largement à sa portée quand la moyenne de ses concours donnent près de 6,60 m cette saison. Dès son premier essai, la médaillée de bronze des Mondiaux juniors en 2016, grâce à une course d’élan bien rythmée et un saut en ciseau bien ficelé, retombe très loin dans le sable. La performance s’affiche sur le panneau d’affichage : 6,81 m (+1,6 m/s). Elle n’en croit pas ses yeux, se retourne vers le clan tricolore, et explose de joie. L‘athlète coachée par Jean-Luc Sénat vient d’améliorer son record personnel de 20 centimètres et de s’affranchir du standard pour les Mondiaux de Doha  (6,72 m):  « Je n’y crois toujours pas, je suis super contente. C’est une grande surprise même si je me sentais vraiment en forme. Je me sentais un peu bizarre en arrivant sur la piste car je la trouvais dure mais j’ai mis tout cela de côté et je me suis dit qu’il fallait que je fasse ce que je sais faire. Je pensais qu’il allait y avoir trop de vent car c’était le cas pour la concurrente juste avant moi. Demain en finale je viserai forcément le titre ». Toujours dans les qualifications de la longueur, la championne d’Europe en titre Yanis David, visiblement pas dans un grand jour, s’est contentée d’une très surprenante vingt-et-unième place des deux concours cumulés avec 5,82 m.

Suivez la compétition sur www.european-athletics.org.

Inscrivez-vous à notre newsletter