Menu

Championnats d’Europe juniors : Le panache argenté de Claire Palou

Auteure d’une superbe remontée, Claire Palou s’offre la médaille d’argent sur 3000 m steeple en établissant un nouveau record de France à 10’12″31. Gemima Joseph monte également sur la deuxième marche du podium sur 200 m. Paul Chabauty sur 110 m haies et Robin Emig à la perche sont en bronze.

Quatrième à un tour de l’arrivée, Claire Palou aurait pu se contenter de ce résultat, synonyme de belle performance pour une junior première année qui n’a bouclé que deux 3000 m steeple dans sa jeune carrière. C’était mal connaître le panache de la Drômoise. Elle a entamé sa remontée en dépassant la Suissesse Sibylle Häring (finalement cinquième en 10’24″54) à 250 mètres de la ligne. A bout de souffle, au mental, elle a ensuite réglé sur la ligne la meilleure performeuse européenne de l’année, l’Allemande Josina Papenfuss (3e en 10’12″42) : « C’est trop d’émotion ! Le dernier tour était vraiment très très dur. J’avais quasiment perdu espoir quand je voyais les filles relancer devant moi à chaque fois que je voulais recoller. Je ne pensais plus faire un podium et finalement je termine deuxième car j’ai rattrapé la favorite allemande. C’est vraiment trop cool ce sport avec toutes les émotions que cela donne », s’est-elle réjouie au micro de la FFA.

Un chrono de 10’12″31 à l’arrivée, qui la fait entrer dans l’histoire de la discipline française. La sociétaire de l’EA Romans Bourg de Péage efface des tablettes le précédent record de France d’Alexa Lemitre (10’12″49 en 2017). Claire Palou n’a appris qu’à l’arrivée du 3000 m steeple, par la bouche des journalistes, qu’elle avait amélioré la marque nationale de la distance : « Le record de France ? C’est vrai ? Je ne savais pas du tout ! C’était inimaginable il y a encore quelques semaines car je n’arrivais pas à faire descendre le chrono. Je suis vraiment super contente ». L’athlète entraînée par Pierre Arnould remporte sa deuxième médaille d’argent dans un rendez-vous du Vieux-Continent, un après sa deuxième place sur 2000 m steeple aux Europe cadettes. Elle n’a été devancée que par l’Allemande Paula Schneiders, victorieuse 10’08″66. Emilie Renaud, malgré sa chute dans le premier kilomètre, termine huitième en 10’25″94 et Marine Garnier se classe quatorzième en 10’46″28.

.
L’argent au bout du suspense pour Gemima Joseph

Trois autres breloques ont été enlevées par le clan bleu. Une médaille au 200 m, Gemima Joseph y croyait un peu plus fort chaque jour, depuis le début de la compétition. Sa série avait été convaincante (23″71), puis sa demi-finale solide (23″55). Placée au couloir 5, avec la Britannique Amy Hunt, en point de mire, la sprinteuse française semblait posséder toutes les cartes pour se glisser vers le podium. Après un départ correct, la sortie du virage est compliquée pour la Guyanaise qui voit Hunt (22″94) s’échapper de manière définitive. Surtout, la championne de France du demi-tour de piste semble coincer mais trouve les ressources nécessaires pour mettre un coup d’accélérateur après 150 mètres. Elle s’est battue jusqu’à la ligne pour décrocher la médaille d’argent en 23”60 (-1,7 m/s) : « Il y a eu du suspense jusqu’à la fin mais je n’ai pas perdu mes moyens. L’objectif c’était le podium et je repars avec une médaille. Je suis bien partie, je me sentais bien et puis j’ai vu la Belge (Lucie Ferauge, 3e en 23″63) revenir sur moi et cela a été vraiment la bagarre jusqu’à la fin. J’avais vu, lors des séries, que la Britannique était vraiment forte, j’ai essayé de la tenir et de me servir d’elle. Cela m’a amené sur le podium, j’en suis très heureuse. Maintenant il y a le relais demain et on va essayer de prendre une médaille aussi ».

.
Du bronze surprise pour Chabauty et Emig

Paul Chabauty, médaillé de bronze sur le 110 m haies en 13″64 (-1,7 m/s), n’était peut-être pas le Français le plus attendu mais il a parfaitement tiré son épingle du jeu dans cette finale. L’hurdler tricolore a attendu de longues secondes, les yeux rivés sur le panneau d’affichage, avant d’exulter : « Je suis super heureux, c’est vraiment trop, trop cool ! J’avais déjà été au couloir 8 en séries donc je savais que je ne verrais rien de la course et de ce qui se passe à côté. Je suis donc resté focus sur moi-même. J’ai plutôt fait un bon départ. Après il y avait pas mal de vent de face, c’était assez dur sur la fin et j’ai tout donné. Je n’avais aucune idée de ma place, une fois que j’ai eu cassé j’ai regardé un peu ce qui se passait, je me suis dit que le top 5 c’était possible. J’ai attendu le résultat et là j’ai vu troisième, c’était exceptionnel ! ». Kenny Fletcher termine sixième en 13”75 et Jeanice Laviolette huitième en 14”16. La victoire revient au Britannique Joshua Zeller en 13”39. 

Robin Emig a réalisé un concours record pour s’emparer de la troisième place de la finale de la perche avec 5,31 m : « Je suis super content d’avoir répondu présent aujourd’hui sachant que les qualifications ne s’étaient pas très bien passées et que je ne pensais même pas être qualifié. C’était beaucoup mieux aujourd’hui, j’ai passé mes trois premières barres au premier essai puis 5,31 m à mon deuxième ce qui m’a amené sur le podium. J’étais là en outsider, je ne m’étais pas mis de pression, il fallait juste sauter haut et c’est ce que j’ai fait ». Leader européen, Matthias Orban, seulement sixième du concours de perche, a réussi à 5,11 m, manquant ses 3 essais suivants à 5,31 m. On sait que les échecs font toujours rebondir les champions. Claire Palou

Inscrivez-vous à notre newsletter