Menu

Championnats d’Europe en salle : Des places d’honneur pour les Français

L’équipe de France a décroché une médaille d’or ce dimanche à Belgrade, grâce à Kévin Mayer pour porter son total à trois breloques. Les deux collectifs français du 4x400m ont buté sur de très solides Polonais mais ont engrangé de la confiance et des repères à quelques mois des Championnats du Monde à Londres (4-13 août). Melvin Raffin et Jean-Marc Pontvianne ont manqué de peu la montée sur la boite. Floriane Gnafoua termine septième malgré une lutte acharnée jusqu’à la ligne d’arrivée.


L’épreuve du jour : Finale du triple saut


Les anciens font de la résistance. La triple sauteur Portugais Nelson Evora (32 ans) décroche le titre avec 17,20 m devant Fabrizio Donato (40 ans) avec 17,13 m. La médaille de bronze revient à l’Allemand Max Hess (17,12 m). Melvin Raffin auteur de deux sauts à 16,92 m doit se contenter d’une cinquième place prometteuse pour un proche avenir. Vendredi, lors des qualifications, le triple sauteur français a bluffé le grand public en battant le record du monde junior en salle avec 17,20 m, améliorant les 17,14 m de l’Allemand Volker Mai en 1985. Phénoménal. Une performance à la précocité foudroyante et le luxe de faire un peu d’ombre à son coach champion du monde Teddy Tamgho. 

Melvin Raffin promène un physique ordinaire mais est doté d’un mental d’acier et d’une technique bien aiguisée. Il reste encore à l’élève du chemin à parcourir s’il veut accéder au niveau où est parvenu son maître et entraîneur, champion du monde seniors de la discipline en 2013 avec 18,03 m. Également entraîné par Laurence Billy qui le conseille notamment sur la partie course, il aura cette année l’opportunité de battre le record en plein air détenu également par son coach (17,19 m en 2008). 

Arrivé en Serbie avec la meilleure performance d’engagement, Jean-Marc Pontvianne est en pleine confiance depuis son titre de champion de France. Mais le Nîmois entraîné par Sébastien Bouschet a été beaucoup moins percutant dans ses courses d’élan et termine finalement sixième avec un troisième essai mesuré à 16,90 m. Encourageant pour la saison estivale.


L’athlète : Floriane Gnafoua


Demi-finales et finale du 60m féminin :

Âgée  de seulement de 21 ans, Floriane Gnafoua prend la septième place de la finale du 60 m en 7″20 (7″22 en demi-finales), record personnel battu d’un centième. Exactement la même position qu’aux Europe d’Amsterdam en juillet pour sa première finale européenne. Auteur d’un départ très moyen, la sprinteuse Française n’a jamais été dans la course au podium dans cette ligne droite d’un niveau relevé. Le titre revient en toute logique à la Britannique Asha Philip, au-dessus du lot en 7″06. Médaille d’argent pour l’Ukrainienne Olesya Povh, (7″10) et de bronze pour la Polonaise Ewa Swoboda (7″10). 

Un peu plus tôt Stella Akakpo (7″34), troisième de sa demi-finale, manque de huit centièmes la finale des championnats d’Europe. Moins bien partie que d’habitude, la Française a trouvé les ressources pour revenir dans les derniers mètres sans toutefois pouvoir rejoindre la tête de course.


Zoom sur les Bleus


Finale du 4x400m féminin :

Le quatuor Déborah Sananes, Agnès Raharolahy et Louise-Anne Bertheau (Estelle Perrossier), Floria Gueï qu’on annonçait à la bagarre pour la médaille termine à la cinquième place (3’33″36) derrière la Pologne (3’29″94), la Grande Bretagne (3’31″05) et l’Ukraine (3’32″10). Les Françaises étaient quatrième au passage du premier relais et Agnès, auteur d’une belle course, remontait sur le trio de tête. Dernière relayeuse, Floria Gueï a bien tenté un retour mais l’écart était trop grand pour être comblé, d’autant qu’elle avait dans les jambes le poids de trois 400m en deux jours.

Finale du 4x400m masculin :

La course fut bien emmenée par Thomas Jordier qui transmet son témoin en troisième position à Nicolas Courbière. Mais les Polonais (3’06″99) et les Belges (3’07″80) ont donné du fil à retordre à nos derniers relayeurs (Hazir Inoussa et Yoann Décimus) qui ont eu du mal à recoller au peloton. Quand l’expérimenté Yoann Décimus s’est élancé pour les 400 derniers mètres de course, il a pris le relais en troisième position, et à chercher à conserver tant bien que mal la médaille de bronze.  Mais il se fait coiffer sur la fin pour la République Tchèque (3’08″60) par Pavel Maslák, champion d’Europe du 400m la veille, et qui réalise une course mémorable. La France termine quatrième en 3’08″99.

Ainsi s’achèvent les championnats d’Europe en salle 2017. L’équipe de France revient avec 3 médailles dans ses valises. 2 médailles d’or (Kévin Mayer, Floria Gueï) et 1 médaille d’argent (Pascal Martinot-Lagarde).

Arthur Dirou
Rédacteur / Administrateur

Instagram