Menu

Championnats du monde scolaire de cross-country : Emilie Renaud intègre le top 10

Les athlètes Français ont réalisé une belle prestation d’ensemble lors des Championnats du monde scolaire de cross à Paris. La championne de France juniors Emilie Renaud est rentrée dans le top 10. 

Qui n’a jamais rêvé de courir sur le champ de Mars au pied de la Tour Eiffel ? C’est dans ce cadre de rêve que 650 jeunes du monde entier se sont donnés rendez-vous ce mercredi pour disputer les Championnats du monde scolaire de cross organisés par l’UNSS sous l’égide de l’ISF. Sur un terrain sec sans grandes difficultés ci ce n’est de nombreux virages et buttes, les pointes pouvaient être laissées dans le sac. Le rythme de toutes les courses a été élevé avec des chronos qui n’auraient pas fait pâle figure sur piste.

Judicieux choix, pour cet événement planétaire, du comité de sélection qui a misé sur un savant mélange des tous meilleurs cadets et juniors de l’Hexagone. L’équipe féminine séduisante et talentueuse sur le papier avec la présence de la championne de France juniors de la spécialité Emilie Renaud n’a pas manqué l’occasion de se mettre en valeur. Devant son public, la Française, a été très en jambes, probablement en pleine surcompensation de sa saison de cross. Elle décroche une intéressante dixième place. Derrière, Marlène Candau coupe la ligne d’arrivée au vingt-et-unième rang, six de moins qu’Alessia Zarbo, vainqueur des FOJE sur 3000 m. Les cadettes Léonie Charlier (35e), Eline Verdavaine (37e) et Alexane Congar (56e) n’ont pas à rougir devant leurs aînés. Les Bleuettes, avec 93 points, terminent sixième par équipe. De quoi conclure une saison hivernale de belle manière. 

Toutes ces athlètes ont de sérieuses chances d’être également sélectionnées pour les rendez-vous internationaux de l’été dans leur catégorie respective.

.
Parcours défavorable à Etienne Daguinos

Quand il est dans les labours, Etienne Daguinos est dans son élément. Mais sur une surface sèche et rapide, le jeune coureur de 18 ans, qui a un sens tactique développé, n’est pas parvenu à se mêler à la bagarre avec la tête de course. Très bien placé en tout début de parcours, il a rapidement décroché quand le rythme s’est accéléré. Pour finir la saison hivernale sur une bonne note, il termine vingt-troisième, à distance du vainqueur, l’Algérien Cherrad Oussama. Étincelant lors des France de cross chez les juniors, où il avait réalisé une impressionnante démonstration en reléguant la concurrence à près d’une minute, le sociétaire de l’US Talence réalise des résultats qui sont très prometteurs.

Félix Perrier et Ibrahim Oussaa se classent à la vingt-huitième et à la vingt-neuvième place tandis que Loris Lala (44e) et Alexis Pronost (48e), deuxième chez les cadets à Plouay, complètent le collectif qui termine neuvième par équipe.

.
Le Lycée François Couperin de Fontainebleau sur la boite

Les deux premières des quatre courses de la compétition ont concerné les équipes vainqueurs des France UNSS à Blagnac fin janvier. Chez les filles, inspirées par la belle dix-septième place de Claire Carrere, médaillée de bronze des France de cross à Plouay il y a quatre semaines, les lycéennes du Lycée François Couperin de Fontainebleau ont réalisé un joli tir groupé autour de la trentième place avec Chloé Labelle (22e), Lou Anne Iltis (34e) et Noémie Pinheiro (36e). Lucie Vittecoq (56e) et Oumaima Mandour (67e) partagent le bonheur de la breloque en bronze par équipe dont le classement à été remporté par l’Australie, tenante du titre en 2016 à Budapest. 

Du côté des garçons, ce sont les élèves du Lycée Henri Darras de Liévin qui ont porté les couleurs de la France. Kilian Carpentier a parfaitement géré son effort pour s’offrir la dix-septième place. Derrière, Camille Froissard  (30e), Marin Perard (33e), Vincent Thellier (37e) ont rempli leur contrat. Kilian Barthélémy (63e) et Enes Hamcha (67e) ont fini un peu plus loin. Collectivement, les Bleuets ont pris la sixième place.

.
Des ambassadeurs de rêve

Plusieurs sportifs de haut niveau ont répondu présent pour coacher les jeunes comme Hicham El Guerrouj le meilleur athlète marocain de tous les temps. L’UNSS pourra également compter sur ses ambassadeurs de toujours comme Christophe Lemaitre, Ladji Doucouré, Floria Gueï, Maëva Danois, Nantenin Keita et Jimmy Gressier.

En partenariat avec la Ville de Paris, la Région Île-de-France, la MGEN et la MAIF, cette course marque déjà l’histoire du sport scolaire. En effet, avec près de 650 jeunes, ce championnat du monde bat le record du nombre de participants à un cross scolaire international. Du jamais vu dans l’histoire du cross country ! Placé sous le signe de convivialité et de la performance, cet événement permettra aussi de montrer au monde entier que Paris est prête pour accueillir les Jeux Olympiques de 2024.

Et qui sait ? Les licenciés UNSS d’aujourd’hui seront peut-être les champions olympiques de demain !

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter