Menu

Corrida de Houilles : Gressier et Westphal finissent en fanfare

Quelle course ! Jimmy Gressier a conclu son année 2019 par une troisième place sur les 10 km de la Corrida de Houilles ce dimanche dans l’excellent chrono de 27’43. De son côté, Liv Westphal a explosé le record de France en 31’15. Les Kényans Daniel Simiu Ebenyo (27’12) et Norah Jeruto (30’32) se sont imposés en pulvérisant le record de l’épreuve. Récit d’une incroyable 48e édition en direct des Yvelines.

On ne va pas se le cacher. La Corrida de Houilles, on la fait pour claquer un chrono. Le résultat obtenu est généralement celui attendu. Et avec un plateau pareil au départ des trois boucles du 10 km, l’événement ne pouvait qu’accoucher d’un beau spectacle. Alors que le thermomètre n’affichait que quelques petits degrés à 16h30 au coup de pistolet, les coureurs ont rapidement fait monter la température. Les spectateurs étaient des centaines pour soutenir les spécialistes du macadam dans leur quête. Jimmy Gressier, parti comme une balle, a terminé… comme une balle. Le Français a pris la troisième place en signant un splendide 27’43 alors que la course a été survolée par le Kényan Daniel Simiu Ebenyo en 27’12, reléguant aux oubliettes le record de l’épreuve du Franco-Suisse Julien Wanders (27’25 en 2018).

.
2019, année dorée pour Gressier

Sur le papier, tout laissait à penser que la victoire se jouerait entre les coureurs des hauts plateaux. Des pronostics qui se sont avérés gagnants, même si Jimmy Gressier, qui tenait le rôle d’outsider, n’a pas eu froid aux yeux. Casquette à l’envers vissée sur la tête, le Boulonnais, se sentant capable d’aller au bal des prétendants, s’élançait avec l’armada africaine sur un train d’enfer (passage en 2’40 au 1km). On le sait, le demi-fondeur tricolore a horreur de laisser les autres mener l’allure. Il décidait alors de prendre les choses en main et d’imposer son rythme. Les kilomètres s’enchaînaient (8’10 au 3km) et Gressier restait imperturbable, ses trois adversaires de l’Afrique de l’Est tentaient bien d’accélérer la cadence mais il demeurait obstinément en tête du groupe : « J’ai tout donné durant cette course ! Il y a eu une incompréhension avec les gars dans les relais. Je cherchais uniquement le chrono aujourd’hui, pas la place, ni la prime. Personne ne voulait faire d’effort ».

Toutefois, c’est vers le cinquième kilomètre (passage en 13’47), qu’il a lâché prise sous l’accélération progressive du futur vainqueur Ebenyo. Personne ne pouvait aller chercher le Kényan qui s’impose en 27’12 devant l’Éthiopien Haftu Teklu (27’43). Pendant les cinq derniers kilomètres, Gressier flirtait avec les 27’35 et à la bagarre, il a accroché le podium. Verdict : 27’43 au tableau d’affichage. Le meilleur temps européen de l’année chez les seniors (27’54 pour le junior norvégien Jakob Ingebrigtsen). Il a pulvérisé sa précédente marque sur la distance (28’12) établi l’an passé sur ce même parcours : « Je n’ai jamais été dans le dur hormis les derniers 1500 mètres. Le public a été formidable tout au long du parcours ». 

Désormais deuxième performeur français de l’histoire sur 10 km derrière Julien Wanders, c’est donc un exploit majuscule du Français de 22 ans qui confirme une fois de plus tous les espoirs que l’on plaçait en lui. Le protégé d’Arnaud Dinielle est en train de se constituer l’un des plus beau palmarès français de l’histoire en demi-fond. En 2019, outre son troisième titre consécutif européen en cross chez les espoirs, Gressier a réussi un impressionnant doublé 5000-10000 m aux Championnats d’Europe espoirs à Gävle (Suède) au début du mois de juillet. Il a aussi réalisé des références chronométriques impressionnantes (3’37’83 sur 1500 m, 7’51″45 sur 3000 m en salle, 13’23″04 sur 5000 m).

.

Yann Schrub impressionne également 

Plusieurs routards français sont venus user leurs semelles sur le bitume de Houilles. Vainqueur du cross de sélection à Gujan-Mestras en novembre, Yann Schrub n’en finit pas d’étonner. L’étudiant en médecine à la faculté de Nancy s’est classé septième de la course en 28’24. Son ancien chrono de référence (29’38) vole évidemment en éclats. Derrière, Azeddine Habz (12e en 28’32), Benjamin Choquert (13e en 28’36) et Jawad Abdelmoula (16e en 28’39), qu’on n’attendait pas à pareille fête, coupent la ligne largement sous les 29 minutes. 

Vingt-et-unième en 28’44, le demi-finaliste des Mondiaux de Doha sur 1500 m Alexis Miellet pouvait se satisfaire d’avoir valider un cycle foncier, pour son premier 10 km depuis deux ans (ancien record 30’19). Respectivement vingt-deuxième en 28’50 et vingt-cinquième en 28’59, Mehdi Belhadj et Abderrazak Charik ont réalisé des performances remarquables. L’événement populaire francilien ne cesse de prendre de l’ampleur d’année en année avec 25 coureurs en moins de 29 minutes et 44 en moins de 30 minutes.

.
Liv Westphal efface Clémence Calvin des tablettes

« Je n’y crois pas, c’est bien mon chrono ? ». Voici les premiers mots de Liv Westphal (4e), les larmes aux yeux, à l’arrivée. La Française qui n’était encore jamais descendue sous les 32 minutes (ancien record : 32’35) a émerveillé son monde dans les ruelles ollivoises. Cinquième des Europe de cross à Lisbonne, la sociétaire de l’AS Saint-Junien finit son année 2019 en beauté en améliorant le record de France détenu par Clémence Calvin avec 31’20 le 16 juin 2018 à Langueux : « Je ne trouve pas les mots ! Mon coach m’a dit qu’il fallait que je lâche les chevaux, de ne pas me prendre la tête, je suis comblée, il y a toujours eu du public pour nous encourager ».

Chez les femmes, la victoire n’a pas échappé à Norah Jeruto qui vient de remporter la Course de l’Escalade à Genève (7,323 km en 22’56). La Kényane a abaissé la marque de référence de la Corrida de Houilles (31’12) en ralliant la ligne d’arrivée après 30’32 d’effort. L’Éthiopienne Tesfaye Nigsti Haftu (30’52) et sa compatriote Gete Alemayehu (31’08) complètent le podium. Plusieurs Françaises ont également réalisé le meilleur chrono de leur carrière : Samira Mezeghrane-Saad (8e en 32’52), Marie Bouchard (9e en 33’06), Emma Oudiou (11e en 33’34), Pauline Landron (12e en 33’42) et Cécile Jarousseau (13e en 33’55).

Tous les résultats, en cliquant ici. Corrida de Houilles Gressier Corrida de Houilles Gressier Corrida de Houilles Gressier

Inscrivez-vous à notre newsletter