Erik Clavery à l’assaut du record de France des 24 heures sur piste à Nantes

03 mai 2021 à 18:11

SOLDES I-RUN

Le stade de Procé à Nantes accueillera ce week-end « l’édition zéro » des 24 heures sur piste. Imaginé par le recordman de France des 24 heures sur route Erik Clavery, l’événement, inédit dans l’Hexagone, réunira qu’une dizaine d’athlètes listés.

Quelques mois après la tentative avortée de record du monde de Kilian Jornet en Norvège, Erik Clavery, la Ligue d’Athlétisme des Pays de Loire et la Fédération Française d’Athlétisme remettent l’épreuve au goût du jour, et deviennent même les organisateurs d’un événement encore inédit sur l’Hexagone. « À l’issue des 24h, un athlète décrochera le premier record de France officiel des 24h sur piste. En effet, jusqu’à maintenant, les records de France ayant été établis par différents sportifs n’étaient pas reconnus par la fédération. Malgré leur validation au niveau international, les instances françaises n’avaient pas encore pris en compte les records de la discipline. Cela sera donc réalisé pour la première fois lors des 24h Running de Nantes, et en plus sur le sol français, ce qui en fait un événement à suivre d’encore plus près ».

Palier au report des championnats du monde

Malgré le report au mois d’octobre des championnats du monde des 24 heures à Timisoara (Roumanie), initialement prévus les 22 et 23 mai, Erik Clavery ne s’est pas laissé abattre. « L’idée, c’est d’organiser un événement pour pallier à ce report et permettre aux athlètes du collectif France de se retrouver et participer à une épreuve pour se préparer. J’ai pris l’initiative d’organiser cela avec le soutien de la Ligue d’athlétisme Pays de la Loire », annonce le champion du monde de trail en 2011. Pour l’occasion, onze athlètes de l’équipe de France s’affronteront sur trois épreuves différentes : les 24 heures, donc, les 12 heures et les 100 km sur piste. En plus d’Erik Clavery, qui tentera de battre le record de France de Jean-Gilles Boussiquet réalisé en 1981 (272,630 km), Valentin Costa, champion de France 2020 des 24h (record à 250,800 km), Guillaume Laroche, champion de France 2015 (record à 250,240 km), Steeve Gault, champion de France espoir (record à 235,243 km), Pascal Pheulpin (record à 232,053 km) et Michael Boch seront sur la ligne de départ.

Quatre féminines seront également de la partie, avec Laurence Noël, championne de France 2018 de 100 km (record à 218,829 km sur 24h), Cécile Demarquet, championne de France des 24 h 2017 (record à 207,618 km), Nathalie Schmitt, vice championne de France 2020 (record à 220,319 km) et Chloé Eyneoc (record à 209,063 km).

Erik Clavery vise le record de France

Pour tenter d’améliorer la marque nationale vieille de 40 ans, Erik Clavery sera accompagné du staff de l’équipe de France, et de deux assistants en charge de ses ravitaillements. « Je mange par petite quantité très régulièrement, ce qui évite des inconforts digestifs. Nouveauté pour moi, je vais essayer de m’alimenter en courant en réduisant l’allure plutôt qu’en marchant comme on le fait d’habitude », avance celui qui détient un record sur route de 272, 417 km. « Sur piste, c’est beaucoup plus fluide que sur route. Celle de Procé est la plus confortable et la plus agréable pour faire une performance », apprécie Erik Clavery. La course se déroulera dans le couloir n°3, qui mesure exactement 414,70 m.

Pour battre le record de Jean-Gilles Bousquet (272,630 km), l’ultra-traileur de 40 ans devra donc parcourir environ 680 tours de piste. « La piste par rapport à la route, c’est que des avantages, précise t-il. Ça permet d’optimiser son allure, d’où de meilleures performances sur piste, un petit inconvénient tout de même, c’est traumatique, on penche toujours du même côté dans les virages, c’est pour cela que toutes les 4 heures on changera de sens de rotation pour rééquilibrer, Pour moi, le mental c’est 80% de la réussite sur ce type d’épreuve. En ultra, on sait où est la ligne d’arrivée, inconsciemment, on gère, alors que sur 24h, c’est nous qui allons-nous fixer notre propre ligne d’arrivée et il faut se faire violence pour aller toujours plus loin ! »

Emeline Pichon / STADION
Crédit photo : STADION

À LA UNE
Toulouse Capitole Perche : De la pluie et du show

Toulouse Capitole Perche : De la pluie et du show

Sale temps ! Le concours international du Toulouse Capitole Perche en plein centre-ville s'est transformé en démonstration par plusieurs des meilleurs mondiaux de la discipline, en raison des conditions météo délicates, devant un public passionné venu en nombre. En...

ÉVÉNEMENTS
ARTICLES RÉCENTS
Toulouse Capitole Perche : De la pluie et du show

Toulouse Capitole Perche : De la pluie et du show

Sale temps ! Le concours international du Toulouse Capitole Perche en plein centre-ville s'est transformé en démonstration par plusieurs des meilleurs mondiaux de la discipline, en raison des conditions météo délicates, devant un public passionné venu en nombre. En...

NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo
NOUVEAUTÉS
Nike ZoomX Dragonfly
Disponible maintenant

Découvez l’offre sur la
Nike ZoomX Dragonfly

adidas ultra boost 21
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
Hoka One One Carbon X 2
asics metaspeed sky
Disponible maintenant
Découvrez l’offre sur la
On Running Cloudboom Echo

NEWSLETTER

Rejoignez nos 30 000 abonnés pour ne rien manquer de l'actualité de l'athlétisme et du running !