Menu

Kipchoge/Mayer, Nike se frotte les mains !

Dimanche, l’athlétisme a vécu l’une des plus belles journées de son histoire avec le record du monde d’Eliud Kipchoge (2h01’40) sur le marathon et de Kevin Mayer (9126 points) sur le décathlon. Performances réalisées par deux athlètes sous contrat avec Nike qui entend surfer sur le double événement.

L’air de rien, c’est un épisode fort, une nouvelle page majeure de l’histoire du premier sport olympique qui s’est écrite. Il y a deux jours, ont été dépassés deux phénomènes de la dernière décennie : Dennis Kimetto sur le marathon, puis Ashton Eaton sur le décathlon. Ces nouvelles marques planétaires sont un fabuleux coup de projecteur pour l’athlétisme, sport à la médiatisation grandissante. Mais aussi pour Nike.

.
Eliud Kipchoge, un ambassadeur de classe

Considéré comme l’un des plus grands marathoniens de tous les temps, Eliud Kipchoge a sans doute confirmé hier qu’il était le meilleur. À bientôt 34 ans, le Kényan vient de battre le record du monde de son compatriote Dennis Kimetto de plus d’une minute (2h02’57 en 2014). Un travail de longue haleine marqué par des échecs comme des exploits pour cet homme rempli d’humilité. Souvenez-vous, le 6 mai 2017, Eliud Kipchoge n’avait pas franchi la barre historique des 2 heures pour 25 petites secondes. Organisé par Nike sur le circuit italien de Monza, le projet « Breaking 2 », était avant tout une opération marketing qui a servi d’argument de vente à l’équipementier. Nike rend hommage au marathonien à travers une vidéo très inspirante.

.
Kevin Mayer à l’honneur

Si Renaud Lavillenie, également sous contrat Nike, est de loin l’athlète tricolore le plus suivi sur les réseaux sociaux avec plus de 873 000 fidèles, Kevin Mayer cumule actuellement 465 000 personnes sur son actualité : 136 000 followers sur Facebook, 171 000 sur Twitter et 158 000 sur Instagram. Depuis janvier 2014, on retrouve régulièrement dans ses messages un hashtag, une mention ou un logo mettant la marque au swoosh en avant. L’exemple parfait, c’est le visuel partagé par le champion du monde sur les réseaux sociaux lundi après-midi. 

Kevin Mayer peut devenir un ambassadeur premium de Nike. Le vice-champion olympique possède de quoi faire rêver de nombreux publicitaires pour devenir l’image de son sport, lui qui se veut déjà volontiers l’ambassadeur des épreuves combinées. Gueule d’ange, image de gendre idéal et tout frais recordman du monde du décathlon, il pourrait également devenir la tête d’affiche de l’athlétisme français. Avec une prolongation de huit ans signée avec Nike après les JO de Rio, quand la norme se limite à une olympiade, la marque à la virgule ne se privera sans doute pas de la nouvelle star mondial de l’athlétisme, notamment pour promouvoir certaines valeurs auprès des plus jeunes.

Rédacteur

Inscrivez-vous à notre newsletter